Ciné-Asia, Corée du Sud, Drame

COIN LOCKER GIRL (2015) ★★★☆☆


Coin Locker Girl (2015)

 

 

Synopsis : Alors qu’elle vient de naître, Il-young est abandonnée dans la consigne n°10 d’une station de métro. Huit ans plus tard, elle est vendue à la marraine d’un gang de Chinatown, connue sous le nom de Mom. Elle devient ainsi un membre de sa famille. Seuls les personnes « utiles » peuvent tenir dans cette famille de Chinatown. Coin Locker Girl raconte l’histoire de deux femmes qui ont trouvé chacune leur façon de survivre dans un monde cruel.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Han Jun-hee
Scénariste : Han Jun-hee
Acteurs : Kim Hye-soo, Kim Go-eun, Uhm Tae-goo, Park Bo-gum, Go Kyung-pyo
Musique : Jang Young-gyu, Kim Sun
Genre : Drame
Durée : 1 heure et 50 minutes
Date de sortie : 29 avril 2015
Année de production : 2015
Sociétés de production : Pollux Pictures
Distribué par : CGV Arthouse
Titre original : Chainataun / 차이나타운 / Chinatown
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Chainataun » que l’on retrouve également sous le titre de « Chinatown » et enfin de « Coin Locker Girl » pour la distribution internationale, est un film dramatique sud-coréen datant de 2015, écrit et réalisé par Han Jun-hee, qui semble signer là son premier long-métrage, et à qui l’on doit le script de « The Gifted Hands » (2013). Les acteurs principaux sont Kim Hye-soo, qu’on a pu voir dans « A Special Lady » (2017), Kim Go-eun, qu’on a pu voir dans « Canola » (2016), Uhm Tae-goo, qu’on a pu voir dans « Veteran » (2015), Park Bo-gum, qu’on a pu voir dans « Blind » (2011), et Go Kyung-pyo, qu’on a pu voir dans « Man on High Heels » (2014).

L’histoire proposée par « Coin Locker Girl » nous invite à suivre Il-young (Kim Go-eun). Les premières minutes nous emmènent en 1996 dans une gare de Séoul où un bébé est abandonné dans une consigne, d’abord élevée au milieu des clochards de la gare, elle est récupérée à l’âge de 10 ans par un policier corrompu qui la vend à une femme nommée Mère (Kim Hye-soo), patronne d’un réseau criminel d’usuriers et de trafic d’organes dans le quartier de Chinatown à Incheon. Arrivée à l’âge adulte, Il-young va tomber amoureuse d’un débiteur à qui elle est censée mettre la pression. Cette relation va profondément déplaire à Mère, et le début des problèmes va commencer avec son lot de violence.

À partir de là, on devine assez finalement que le développement va amener Il-yeong à se rebeller contre sa pseudo mère. Cependant, ce qui distingue assez fortement « Coin Locker Girl » des autres thrillers criminels, c’est cette atmosphère sombre. Cette ambiance n’est pas relative aux scènes violentes, qui sont assez standards par rapport au cinéma coréen, mais par rapport à la personnalité d’Il-yeong, où le désastre prend naissance par une démarche sentimentale bien intentionnée mais terriblement naïve à la vue du milieu dans lequel elle évolue.

La deuxième chose qui interpelle dans ce « Coin Locker Girl » c’est de voir comment les personnages principaux vivent dans la pauvreté, dans un univers relativement crasseux, dans des espaces réduits, devant partager des chambres, et même des lits. C’est d’autant plus surprenant puisqu’on voit circuler des grosses sommes d’argent liquide transporté dans des boites en carton, passant de main en main, sans qu’on sache réellement pourquoi. On comprend néanmoins que les autorités semblent être dans la combine lorsque Mère reçoit la visite d’un notable et du chef de la police locale probablement corrompu jusqu’à l’os, thème récurent dans le cinéma coréen.

La prémisse laissait toutefois entendre que le personnage, incarné par la jeune Kim Go-eun, allait envoyer du lourd, notamment dans les scènes d’action, mais finalement, c’est une relative déception, car on est bien loin d’un personnage comme l’interprète Kim Ok-bin dans « The Villainess » (2017). En effet, Il-young est plutôt frêle, pour ne pas dire faible, et on peut considérer qu’elle ne doit sa survie qu’à un ensemble de circonstances favorables.

De l’ensemble de la distribution, outre Kim Go-eun, on retiendra également la prestation de Kim Hye-soo qui incarne donc le personnage de Mère. Une sorte de leader d’un gang d’orphelins qui ressemble à tout sauf à une mère. L’actrice livre un personnage froid, insensible pour ne pas dire glacial, complètement impassible quand des personnes meurent à ses côtés. Le personnage est peu développé à l’image de ce qu’elle peut être, hermétique aux sentiments, ne laissant percevoir aucune émotion.

« Coin Locker Girl » a reçu près d’une vingtaine de nominations à différentes cérémonies de remise de prix et a gagné sept récompenses. Par ailleurs, ce métrage a rapporté près de 11 millions de dollars au box-office en 2015. Laurence et moi, remercions notre camarade Shichi-chan pour nous avoir conseillés et procurés ce film. Qu’elle trouve en cette dédicace l’expression de nos remerciements et de notre amitié.

En conclusion, « Coin Locker Girl » est un film dramatique tout à fait honorable, l’histoire est originale, mais la prémisse laissait entrevoir une intrigue nettement plus dynamique avec un développement plus nerveux que ce qu’il est finalement à l’arrivée. Dans l’ensemble les scènes d’action sont relativement bien orchestrées, parfois assez violentes, mais toujours avec un souci de réalisme. La distribution est dominée par les prestations de Kim Go-eun et de Kim Hye-soo. Le rythme est correct et la photographie est construite pour créer une ambiance crasseuse et soulignant la pauvreté, la misère de ce monde parallèle construit sur une immigration clandestine. Un film qui se situe au-dessus de la moyenne sans pour autant être transcendant.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 127 265 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :