Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier, Serial Killers, Thriller

BLIND (2011) ★★★★☆


Blind (2011)

 

 

Synopsis : Une femme policière devient aveugle suite à un accident où un jeune homme est tué par sa faute. Brisée, elle essaie tant bien que mal de reprendre sa vie en main jusqu’au jour ou elle croise la route d’un tueur en série. Elle s’en sort par miracle et va témoigner au poste de police. Mais ces anciens collègues jugent inutile de donner suite à son histoire, puisqu’elle n’a rien vu. Mais ce qu’elle a entendu et senti, vaut autant qu’un témoignage visuel d’autant plus qu’un passant fut témoin de la scène. Ils vont être la cible du tueur en série.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Ahn Sang-hoon
Scénariste : Choi Min-seok
Acteurs : Kim Ha-neul, Yoo Seung-ho, Jo Hee-bong, Park Bo-gum, Yang Young-jo, Kim Mi-kyung
Musique : Song Jun-seok
Genre : Policier, Sérial Killers, Thriller
Durée : 1 heure et 51 minutes
Date de sortie : 10 août 2011 (Corée)
Année de production : 2011
Sociétés de production : Moon Watcher
Distribué par : Next Entertainment World
Titre original : Beulraindeu / 블라인드
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Beulraindeu » ou « Blind » est un thriller policier coréen datant de 2011 dirigé par Ahn Sang-hoon, à qui l’on doit également « The Witness » (2015). Les acteurs principaux sont Kim Ha-neul, que l’on a pu voir dans « Don’t Forget Me » (2016), Yoo Seung-ho, qu’on a pu voir dans « The Magician » (2015), Jo Hee-bong, qu’on a pu voir dans « Montage » (2013), et Park Bo-gum, qu’on a pu voir dans « Hard Day » (2014).

Des films ayant pour toile de fond un personnage aveugle, à travers le temps, nous avons tous eu l’occasion d’en voir. On peut citer « Le Livre d’Eli » (2010) d’Albert et Allen Hughes, ainsi que « Les Yeux de Julia » (2010) de Guillem Morales. Du côté asiatique, rappelons « Zatōichi » (2003) de Takeshi Kitano, ainsi que « Blind Detective » (2013) de Johnnie To. Dans le cas présent, « Blind » associe cet aspect avec le concept du thriller avec la présence d’un serial killer.

L’histoire proposée par « Blind » nous invite à suivre Min Soo-ah (Kim Ha-neul) une cadette prometteuse de l’académie de police qui a perdu la vue et provoqué le décès de son frère suite à un accident de voiture et qui est contrainte d’abandonner sa carrière dans la police. Cependant, elle se retrouve être la victime d’une tentative d’enlèvement durant laquelle elle relève un certain nombre d’indices sensitifs, olfactifs et sonores, permettant l’inspecteur Jo (Jo Hee-bong) d’avancer dans son enquête visant à identifier et à neutraliser un serial killer.

Un autre témoin, Kwon Gi-seob (Yoo Seung-ho), se fait également connaître et rapidement, ensemble, ils vont devenir la cible du tueur, Myung-jin (Yang Young-jo) que la police va finir par identifier, mais tardivement. Min Soo-ah et Kwon Gi-seob vont devoir en découdre par eux-mêmes avec Myung-jin qui s’avère particulièrement tenace et déterminé.

L’intrigue est bien écrite, laissant une grande part à la confrontation entre les principaux protagonistes, le tout se terminant par un affrontement final de longue haleine avec la bonne dose de violence, comme les coréens savent si bien le proposer. Cela dit, la psychologie des personnages est intéressante et le développement des personnalités est bien orchestré. Min Soo-ah se retrouve donc aveugle suite à un accident de voiture. Dans cet accident, son frère perd la vie directement par sa faute. Elle vit donc dans la culpabilité et le remord, ce qui affecte profondément sa confiance en elle. Dans son quotidien, elle se repose beaucoup sur son chien, guide d’aveugle.

Le deuxième personnage, Kwon Gi-seob, est un livreur à mobylette. Il est orphelin et livré à lui-même. Son témoignage n’est pas pris au sérieux, les autorités pensant qu’il ne cherche qu’à s’octroyer la récompense qui a été proposé pour ceux qui apporteraient des éléments sérieux au développement de l’enquête. À cela, on ajoute le personnage de l’inspecteur Jo. Celui-ci apporte une bonne dose d’humour, de par ses réactions, ses attitudes, sa gestuelle. C’est dynamique et divertissant, même si cela se termine dramatiquement pour lui. Enfin, il y a Myung-jin, le serial killer. Un fou furieux qui s’en prend essentiellement à de jeunes femmes. Un cinglé de première catégorie particulièrement fort, résistant et entêté.

L’ambiance est particulièrement tendue et on se surprend à plusieurs reprises à se crisper dans son fauteuil en s’exclamant « mais non ne fait pas cela », tellement on se laisse prendre par le suspense et l’atmosphère anxiogène qui se dégage de « Blind ». Un film stressant mais réellement passionnant avec de nombreux moments très efficaces. Kim Ha-neul et Choi Min-seok ont tous deux remporté, en 2011, un Grand Bell Award, respectivement dans les catégories Best Actress et Best Screenplay. Par ailleurs, Kim Ha-neul a également gagné le Blue Dragon Film Awards, toujours dans la catégorie Best Actress. Un remake chinois, intitulé « The Witness » mettant en vedette Yang Mi et Luhan et également réalisé par Ahn Sang-hoon  en 2015.

En conclusion, « Blind » est un très bon thriller disposant d’une histoire stressante et d’une intrigue tendue. Le rythme est bien équilibré et la petite pointe d’humour est savamment orchestrée sans déstabiliser le récit et sans altérer l’ambiance. On reste en haleine durant la quasi-intégralité des deux heures que dure ce métrage. La photographie joue sur l’obscurité pour accentuer le climat d’oppression et de stress. La distribution offre de très bonnes prestations, notamment Kim Ha-neul qui incarne avec beaucoup de naturel ce personnage aveugle. L’ensemble est un divertissement stressant mais passionnant qu’on recommande avec insistance.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “BLIND (2011) ★★★★☆

  1. Grande période coréenne ces temps-ci ! 😀 Mais justement c’est parfait ça me donne de bonnes recommandations pour continuer à explorer le cinéma sud-coréen, merci !

    Aimé par 1 personne

    Publié par A la rencontre du Septième Art | 19/01/2018, 15 03 58 01581

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 151 992 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :