Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier, Drame, Serial Killers, Thriller

HIDE AND SEEK (2013) ★★★★☆


Hide and Seek (2013)

 

 

Synopsis : Seong-soo, en pleine réussite professionnelle, vit avec sa femme et ses deux enfants dans un luxueux appartement. Un jour, il apprend que son frère avec lequel il n’est plus en contact, semble avoir disparu. Il se rend alors chez lui, et cherche une explication à sa prétendue disparition.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Huh Jung
Scénariste : Huh Jung
Acteurs : Son Hyun-joo, Moon Jung-hee, Jeon Mi-seon, Kim Ji-young, Jung Joon-won, Kim Su-an
Musique : Jo Yeong-wook
Genre : Crime, Drame, Thriller
Durée : 1 heure et 47 minutes
Date de sortie : 14 août 2013 (Corée)
Année de production : 2013
Sociétés de production : Studio Dream Capture
Distribué par : Next Entertainment World
Titre original : Sumbakkokjil / 숨바꼭질
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Sumbakkokjil » ou « Hide and Seek » est un thriller coréen datant de 2013, écrit et réalisé par Huh Jung, à qui l’on doit également « The Mimic » (2017). Les acteurs principaux sont Son Hyun-joo, qu’on a pu voir dans « The Chronicles of Evil » (2015), Moon Jeong-hee, qu’on a pu voir dans « Deranged » (2012), Jeon Mi-seon, qu’on a pu voir dans « Mother » (2009), Kim Ji-young, qu’on a pu voir dans « Killer Toon » (2013), et Kim Su-an, qu’on a pu voir dans « The Battleship Island » (2017).

Le thriller est probablement l’un des genres qui fonctionne le mieux en Corée du Sud pour les productions de la décennie en cours. Laurence et moi, sommes régulièrement bluffés par la qualité des scénarios, tellement prenants, avec des rebondissements, des fins qui n’en finissent pas. Et il y a de quoi étancher sa soif cinématographique, « Blind » (2011) d’Ahn Sang-hoon, « Perfect Number » (2012) de Bang Eun-jin, « The Classified File » (2015) de Kwak Kyung-taek, « A Violent Prosecutor » (2016) de Lee Il-hyung, ou encore « The Merciless » (2017) de Byun Sung-hyun sont des exemples récents de ce que nous avons pu voir avec de belles écritures de scénarios.

Bon nombre des films rencontrant un succès commercial ces dernières années sont profondément ancrés dans la criminalité, le sexe et le meurtre. L’année 2013 aura permis d’en voir de très bons en provenance du pays du matin calme, dont « Cold Eyes » de Cho Ui-seok et Kim Byeong-seo, « The Terror Live » de Kim Byung-woo, « The Flu » de Kim Sung-su, auquel on peut donc ajouter ce « Hide and Seek » de Huh Jung.

L’histoire proposée par « Hide and Seek » nous invite à suivre Sung-soo (Son Hyun-joo), propriétaire d’un café, ayant une belle petite famille avec laquelle il vit dans un luxueux appartement à Séoul. Cependant, Sung-soo est troublé par son enfance et a développé un trouble obsessionnel compulsif (TOC). Quand il découvre que son frère a soudainement disparu, il visite l’appartement délabré de celui-ci à l’extérieur de Séoul. Sung-soo remarque des codes griffonnés à la main à proximité de la sonnette de chaque porte. Le mystère s’épaissit lorsqu’il rencontre une voisine particulièrement nerveuse, qui pète les plombs lorsqu’elle apprend de qui il est le frère. Au fur et mesure de ses investigations, Sung-soo commence à se demander quelle était la vraie nature de son frère.

« Hide and Seek » présente un Séoul contemporain où se côtoient différentes couches de la société moderne, le confort et la modernité d’un côté et la pauvreté, le désordre et le chaos d’un autre. La vie tumultueuse et toujours en mouvement d’une mégapole et le contraste de la banlieue d’apparence plus calme. La famille parfaite de Sung-soo, son appartement lumineux et pétillant ainsi que son trouble obsessionnel-compulsif jouent avec ces contrastes. L’homme est perturbé à l’idée de devoir évoluer au milieu de la saleté, des déchets, de la misère, et fatalement, il « plonge » en plein dedans, au propre comme au figuré.

En cela, Son Hyun-joo offre une excellente prestation. L’acteur ayant gravité autour du cinéma et plus particulièrement à la télévision ces 20 dernières années, il est cependant relativement méconnu, bien qu’il soit apparu en tant que principal antagoniste dans « Secretly, Greatly » paru lors de cette même année 2013. Imperturbable et réservé, au point d’être hésitant, son personnage respire à la fois la gravité et l’insécurité, une combinaison espiègle qui joue continuellement avec nos nerfs, car, combinée à la mise en scène, elle permet une houle soudaine et une libération de la tension.

Dans le rôle de l’épouse, Jeon Mi-seon a probablement la tâche la plus complexe à réaliser, car son personnage est à la fois, une mère aimante, et une femme au foyer matérialiste. Bien que n’ayant pas beaucoup de temps de jeu à l’écran, elle réussit à capter notre attention et notre sympathie. Moon Jung-hee, semble s’amuser à jouer la voisine pitoyable, infortunée et nerveuse. Oscillant entre la femme faible et le monstre, la force de sa prestation fait basculer le métrage dans une toute autre dimension dès lors que la véritable nature de son personnage prend forme. En outre, le trio d’enfants offre de remarquables performances, ce qui est souvent le cas dans le cinéma coréen.

« Hide and Seek » explore un sujet d’actualité valide dans toutes les sociétés qui suscite de réelles craintes fondées sur des sentiments d’insécurité et de mécontentement qui existent dès lors que l’on se déplace à l’extérieur de chez soi. En outre, l’autre thème développé par Huh Jung, le réalisateur-scénariste dans ce métrage est la tension entre un passé « sale » et un présent « immaculé », qui est très bien orchestrée à travers une mise en scène fine et précise, sachant qu’il s’agit là d’un premier film. Bien qu’il n’y ait rien de révolutionnaire dans le développement de l’histoire, tout est si bien géré qu’on est complètement happé par l’ambiance.

En conclusion, « Hide and Seek » est un très bon thriller disposant d’une histoire particulièrement prenante et d’une intrigue avec un astucieux rebondissement. Le rythme convient pleinement au développement de la trame principale et l’atmosphère est bien orchestrée. La distribution offre de très bonnes prestations et on est encore une fois admiratif devant les excellentes performances des enfants présents au casting. L’ensemble offre un très bon divertissement, tendu, efficace, et absorbant. À voir !

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 914 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :