Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier, Serial Killers, Thriller

THE FIVE (2013) ★★★★☆


The Five (2013)

 

 

Synopsis : Eun-ah et sa famille sont victimes d’un tueur en série. Celui-ci, après avoir mis à mort devant elle son mari et sa fille, s’en prend à elle et la laisse pour morte. Cependant, Eun-ah est en vie… profondément marquée psychologiquement et gravement blessée, elle se retrouve demi-paralysée, condamnée à vivre en fauteuil roulant. Elle n’a, désormais, plus qu’une seule idée en tête : retrouver l’assassin et lui faire chèrement payer pour tout le mal qu’il lui a fait.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Jeong Yeon-shik
Scénariste : Jeong Yeon-shik
Acteurs : Kim Sun-a, On Joo-wan, Ma Dong-seok, Shin Jung-geun, Jung In-gi, Lee Chung-ah, Park Hyo-joo
Musique : Shim Hyeon-jeong
Genre : Crime, Sérial-Killer, Thriller
Durée : 2 heures et 3 minutes
Date de sortie : 14 novembre 2013 (Corée)
Année de production : 2013
Sociétés de production : Cinema Service, KT Media Hub
Distribué par : CJ Entertainment
Titre original : Deo Paibeu / 더 파이브
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Deo Paibeu » ou « The Five » pour la distribution internationale, est un thriller sud-coréen datant de 2013, écrit et réalisé par Jeong Yeon-shik, qui signe là son seul et unique long-métrage à ce jour. Les acteurs principaux sont Kim Sun-a, qu’on a pu voir dans « Girl Scout » (2008) , On Joo-wan, qu’on a pu voir dans « Obsessed » (2014), Ma Dong-seok, qu’on a pu voir dans « The Chronicles of Evil » (2015), Shin Jung-geun, qu’on a pu voir dans « Tough As Iron » (2013), Jung In-gi, qu’on a pu voir dans « Eye For An Eye » (2008), Lee Chung-ah, qu’on a pu voir dans « Northern Limit Line » (2015), et Park Hyo-joo, qu’on a pu voir dans « The Classified File » (2015).

En ce qui concerne les films mettant en scène un ou plusieurs serial killers, on cite souvent en référence le film de David Fincher, « Seven » (1995) où l’on parle du personnage d’Hannibal Lecter, incarné, entre autres, par Anthony Hopkins dans plusieurs métrages dont « Le Silence des Agneaux » (1991) de Jonathan Demme, « Hannibal » (2001) de Ridley Scott et « Dragon Rouge » (2002) de Brett Ratner. Oubliez tout ça et basculez sans retenue dans « The Five » de Kang Woo-suk.

« The Five » nous invite à suivre Eun-ah (Kim Sun-a) qui avait une vie parfaite et heureuse avec sa famille jusqu’à ce qu’un psychopathe nommé Jae-wook (On Joo-wan) assassine brutalement son mari et sa fille devant ses yeux, sans raison apparente. Échappant de justesse à la mort, Eun-ah est désormais paralysée et se déplace en fauteuil roulant. Alors qu’elle se rétablit progressivement, elle ne vit plus que dans l’idée de se venger.

Lorsqu’elle arrive enfin à identifier le meurtrier de sa famille, devant la dangerosité de l’individu et son manque de mobilité, elle rassemble quatre personnes, ayant chacune une compétence spécifique différente, afin de l’aider à tuer Jae-wook. En échange, elle est prête à leur donner quelque chose dont tous ont désespérément besoin : ses organes. En effet, les quatre complices, dont Nam-cheol (Shin Jung-geun) un transfuge nord-coréen, Jang Dae-ho (Ma Dong-seok) un ex-gangster, Cheol-min (Jung In-gi) un médecin et Park Jeong-ha (Lee Chung-ah) un flic, ont besoin d’une greffe d’organe pour diverses raisons, et Eun-ah leur promet ses organes une fois sa vengeance assouvie. Mais les choses ne se passent pas comme prévues, et le tueur retourne la situation à son avantage et commence à chasser ses chasseurs.

« The Five » c’est surtout une ambiance particulière, une ambiance pesante, désagréable, lourde, de part la présence de ce serial killer. Un sociopathe, créateur de petites poupées, fabriquées à partir des os de ses victimes, qu’il expose dans son salon, sur des étagères stylisées, modernes, et dont on ne pourrait nullement se douter de quoi elles sont faites. Une manière de garder à proximité un souvenir de chacun de ses meurtres. On Joo-wan incarne ce personnage avec talent, d’apparence calme, l’acteur joue beaucoup avec ses expressions de visage, ses regards, ne laissant, justement, apparaître aucune émotion.

Un jeu du chat et de la souris se met en place entre ces cinq poursuivants et le tueur. L’identifier, le localiser, le neutraliser et le tuer, sont les objectifs. Mais tuer un tueur n’est pas chose aisée pour des gens relativement ordinaires dans l’ensemble, et lorsque les choses commencent à tourner en faveur du psychopathe, c’est un véritable jeu de massacre qui débute. Globalement, The Five » est violent, sanguinaire. Le personnage incarné par On Joo-wan est brutal, il aime torturer ses victimes avec intensité.

Tout va se jouer dans la dernière partie du métrage. Le dénouement met du temps à s’articuler et on se ronge les ongles tellement c’est tendu. On s’horrifie des choix faits par les personnages, on s’impatiente à voir le méchant en prendre plein les dents, on s’exaspère de voir les différents protagonistes échouer dans presque tout ce qu’ils entreprennent. On veut arriver à la fin parce que la pression devient vraiment insoutenable … C’est superbement construit, c’est magnifiquement interprété par l’ensemble de la distribution.

En conclusion, « The Five » est un très bon thriller disposant d’une histoire originale de vengeance. L’intrigue est forte et Jeong Yeon-shik signe là un premier métrage très abouti qui a la particularité de jouer puissamment avec nos nerfs. Les scènes d’action sont rondement menées, le rythme est parfaitement réglé sur le développement. La distribution offre d’excellentes prestations. La photographie, tout comme la bande originale du film, sont très agréables. On est tellement absorbé par le récit que les deux heures du métrage filent à toute vitesse. L’ensemble est un excellent divertissement qu’on ne peut que recommander.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 153 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :