Action, Ciné-Asia, Corée du Sud, Drame

COUNTDOWN (2011) ★★★★☆


Countdown (2011)

 

 

Synopsis : Tae Gun-ho est un homme qui ne s’embarrasse pas des détails. Et son métier n’est pas des plus simples: il collecte, toujours avec fermeté et persuasion, l’argent des débiteurs trop lents. Mais il apprend qu’il a un cancer et n’a que deux semaines pour se trouver un foie qui le sauvera. Son fils décédé était un donneur d’organes, et pour assurer une parfaite compatibilité lors de la greffe, il se met à la recherche des 4 bénéficiaires. Une seule personne, incarcérée en prison mais qui sort dans une semaine, accepte de l’aider. Croyant avoir trouvé le donneur idéal, il va vite déchanter quand il constate qu’il a affaire à la plus impitoyable des manipulatrices.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Huh Jong-ho
Scénariste : Huh Jong-ho
Acteurs : Jeon Do-yeon, Jung Jae-young, Min, Lee Geung-young, Oh Man-seok, Kim Dong-wook, Jung Man-sik, Kim Kwang-kyu, Oh Kwang-rok, Bae Sung-woo
Musique : Jang Young-gyu
Genre : Action, Drame
Durée : 1 heure et 59 minutes
Date de sortie : 29 septembre 2011 (Corée)
Année de production : 2011
Sociétés de production :
Distribué par : Sidus FNH
Titre original : Kawoonteudawoon / 카운트다운
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Kawoonteudawoon » ou « Countdown » pour la distribution internationale, est un thriller dramatique sud-coréen datant de 2011, écrit et dirigé par Huh Jong-ho, qui signe là son premier long-métrage, et à qui l’on doit également « The Advocate: A Missing Body » (2015), et on devrait retrouver prochainement le prochain métrage, « Strange Object » (2018). Les acteurs principaux sont Jeon Do-yeon, qu’on a pu voir dans « Memories of the Sword » (2015), Jung Jae-young, qu’on a pu voir dans « The Fatal Encounter » (2014), Lee Min-young, plus connu sous son nom d’artiste Min, et plus particulièrement comme chanteuse, Lee Geung-young, qu’on a pu voir dans « The Merciless » (2017), Jung Man-sik, qu’on a pu voir dans « Ordinary Person » (2017), et Oh Kwang-rok, qu’on a pu voir dans « 11 A.M. » (2013).

Il y a plus d’une raison d’apprécier « Countdown » de Huh Jong-ho. Bien que ce scénariste-réalisateur livre ici son premier long-métrage, il affiche une belle maîtrise de l’écriture et de la mise en scène. Ce métrage est construit en trois, voire quatre parties distinctes. La première partie, assez courte, nous présente Tae Gun-ho (Jung Jae-young), un agent de recouvrement de créances aux méthodes plutôt musclées. Rapidement, on découvre, en même temps que lui, qu’il est atteint d’un cancer du foie et qu’il aurait besoin d’une greffe pour avoir une chance de survivre.

La deuxième partie est également assez courte. Elle nous permet de suivre Tae Gun-ho dans ses investigations permettant d’identifier et de localiser les différents receveurs d’organes suite au décès de son fils. On fait alors connaissance avec Cha Ha-yeon (Jeon Do-yeon), une séduisante manipulatrice et magouilleuse de première. Elle doit prochainement sortir de prison et se présente comme une candidate parfaite pour un don d’organe. Mais il y a un problème de taille, cette dernière a une liste d’ennemis longue comme le bras.

Tae Gun-ho va donc devoir jongler avec les velléités de fuite de Cha Ha-yeo et la nécessité de neutraliser les adversaires de cette dernière. Enfin, la dernière partie, nous fait découvrir les circonstances du décès de Yoo-min (Kwon Hyuk-joon), le fils trisomique de Tae Gun-ho. Ce dernier, à travers des flashbacks, nous fait vivre les circonstances de l’accident entraînant la mort de son enfant. Cette partie est profondément dramatique et marque une rupture forte avec le reste du métrage qui se voulait être jusque-là un film d’action, avec quelques pointes d’humour.

L’ambiance change soudainement et l’atmosphère devient plus lourd, plus glauque. Cependant, la mort, dans l’épilogue du film, devient poétique en offrant une photographie bucolique montrant la fusion retrouvée entre le père et son fils handicapé mental. De l’ensemble de la distribution on retiendra donc les performances de Jung Jae-young qui incarne ce père de famille perdu, mais désespérément animé par l’envie de vivre et de Kwon Hyuk-joon qui incarne son fils, et qui malgré son handicap apparent offre une très bonne prestation, qui n’est pas sans rappeler celle de Pascal Duquenne dans « Le Huitième Jour » (1996) de Jaco Van Dormael, où il jouait aux côtés de Daniel Auteuil, et pour lequel il a obtenu le Prix d’Interprétation Masculine du Festival de Cannes.

En conclusion, « Countdown » est un très bon thriller dramatique disposant d’une histoire originale et d’un développement en plusieurs phases. Le rythme est plaisant et on ne voit pas le temps passer. Les scènes d’action sont cohérentes et bien orchestrées. La distribution offre de très bonnes prestations dominées par Jung Jae-young. Une mention également pour Kwon Hyuk-joon qui propose un personnage particulier. La photographie est agréable et la bande originale est sympathique.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 134 499 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :