Action, Ciné-Asia, Corée du Sud, Fantastique, Mystère, Thriller

THE PHONE (2015) ★★★☆☆


The Phone (2015)

 

 

Synopsis : Un an jour pour jour après l’assassinat brutal de sa femme, l’avocat Ko Dong-Ho reçoit un coup de téléphone. De son épouse.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Kim Bong-ju
Scénariste : Kim Bong-ju
Acteurs : Son Hyun-Joo, Uhm Ji-Won, No Jung-Hee, Bae Sung-Woo, Jang In-Sub, Cha Seung-Yun
Musique : Lee Joon Oh
Genre : Action, Thriller, Mystère
Durée : 1 heure et 55 minutes
Date de sortie : 22 octobre 2015 (Corée)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Next Entertainment World
Distribué par : Next Entertainment World
Titre original : Deo Pon / 더 폰
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « The Phone » est un thriller d’action sud-coréen teinté de fantastique datant de 2015 dirigé par Kim Bong-ju, qui fait là ses premiers pas en tant que metteur en scène. Les acteurs principaux sont Son Hyun-joo, qu’on a pu voir dans « Hide and Seek » (2013), Uhm Ji-won, qu’on a pu voir dans « Master » (2016), Bae Seong-woo, qu’on a pu voir dans « Office » (2015), Hwang Bo-ra, qu’on a pu voir dans « Phantom Detective » (2016), et Roh Jeong-eui, plus connu pour jouer régulièrement dans des séries télévisées.

L’histoire proposée par « The Phone » nous invite à suivre Ko Dong-Ho (Son Hyun-joo), un homme ayant une vie ordinaire, avec des hauts et des bas, auprès de son épouse Jo Yeong-Soo (Uhm Ji-won) et de sa fille Ko Kyung-Rim (Roh Jeong-eui). Cependant, tout va basculer lors d’une soirée tragique, son enfant et son épouse étant assassinés. Un an plus tard, bien qu’ayant fait son deuil, Dong-ho est déprimé et mélancolique. Il va recevoir un appel de son épouse. Croyant d’abord a un canular de mauvais goût, il va prendre conscience que son épouse l’appel depuis l’année 2014, alors qu’on se trouve en 2015. Il a alors l’opportunité de changer le cours des choses pour éviter ce moment décisif de son passé.

La première partie, jusqu’au moment où « The Phone » prend un virage fantastique, est relativement ordinaire, présentant les personnages, et notamment Dong-ho, un père de famille, qui aborde la vie avec un petit peu de légèreté, laissant sa femme gérer seule l’éducation de leur fille. Une fois que le twist a lieu dans le développement, le métrage devient nettement plus intéressant, au fur et à mesure qu’on bascule dans le mystère. Qui est responsable de ce qui s’est passé en 2014, comment, et pourquoi ?

Le script est finalement bien conçu, débouchant sur un film plaisant, laissant beaucoup de place à l’interrogation, à la tension, nous invitant en permanence à faire nos propres suppositions. Quels sont les personnages les plus pertinents, les plus utiles dans l’évolution du développement ? À qui peut-on faire confiance ? Quelles seraient les actions que pourraient mettre en place le personnage principal pour résoudre l’affaire et modifier l’avenir. Autant d’incertitudes qui se lèvent progressivement avec l’avancée de l’histoire, sans que lui puisse réellement anticiper ce qui va suivre par avance.

La dernière partie de « The Phone » se transforme en une lutte pour la survie dans une confrontation entre le personnage incarné par Son Hyun-joo et l’antagoniste de l’histoire. C’est violent, c’est brutal, c’est sanglant, comme on ne peut qu’en avoir l’habitude lorsque l’on s’intéresse au cinéma coréen. On retiendra la prestation de Son Hyun-joo dans le rôle principal. L’acteur offre un personnage du quotidien qui se voit offrir une deuxième chance pour réparer ses erreurs passées et changer ainsi sa vie actuelle. Sa nonchalance se transforme en détermination. Un acteur certainement mésestimé, probablement en raison de son éclosion tardive.

Après, il est vrai que si on veut être tatillon, on peut relever les différentes incohérences du scénario, de l’histoire en elle-même, et également les orientations, les choix, voire même les motivations des personnages à certains moments. Mais globalement, ça fonctionne. L’intrigue est au rendez-vous, car Kim Bong-ju, le réalisateur, articule son récit en s’attachant plutôt à développer une atmosphère, une tension. Les éléments de science-fiction n’étant que secondaires. La torsion finale en est d’ailleurs le parfait exemple.

En conclusion, « The Phone » est un bon thriller disposant d’une histoire originale, d’une intrigue mystérieuse, mais d’un développement usuel. La mise en scène est bien orchestrée et les personnages sont bien travaillés. Le rythme est plaisant, et les différents twists sont bien construits. La distribution offre de bonnes prestations et Son Hyun-joo délivre une performance engageante, bien au-dessus de la moyenne. L’ensemble se présente comme un divertissement captivant. Un film qui, malgré ses défauts, peut être recommandé.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 140 125 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :