Biopic, Drame, Historique

LES HEURES SOMBRES (2017) ★★★☆☆


Les Heures Sombres (2017)

 

Synopsis : Une partie de la vie de Winston Churchill, à partir de mai 1940, lorsqu’il devient Premier ministre en pleine Seconde guerre mondiale.

Origine du film : Royaume-Uni
Réalisateur : Joe Wright
Scénaristes : Anthony McCarten
Acteurs : Gary Oldman, Kristin Scott Thomas, Lily James, Stephen Dillane, Ronald Pickup, Ben Mendelsohn
Musique : Dario Marianelli
Genre : Biopic, Drame, Histoire
Durée : 2 heures et 05 minutes
Date de sortie : 3 janvier 2018 (France)
Année de production : 2017
Sociétés de production : Perfect World Pictures, Working Title Films
Distribué par : Focus Features
Titre original : Darkest Hour
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Darkest Hour » ou « Les Heures Sombres » pour la distribution française, est un biopic britannique datant de 2017, réalisé par Joe Wright, à qui l’on doit également « Pan » (2015). Les acteurs principaux sont Gary Oldman, qu’on a pu voir dans « Hitman & Bodyguard » (2017), Kristin Scott Thomas, qu’on a pu voir dans « The Party » (2017), Lily James, qu’on a pu voir dans « Baby Driver » (2017), Stephen Dillane, qu’on a pu voir dans « Zero Dark Thirty » (2012), Ronald Pickup, qu’on a pu voir dans « Prince of Persia : Les Sables du Temps » (2012), et Ben Mendelsohn, qu’on a pu voir dans « Rogue One » (2016).

« Les Heures Sombres » rentre dans cette fameuse catégorie de films estampillés Historique, mais dans le sens profond du terme, dans le sens où le métrage raconte non seulement des faits réels, mais également des faits historiques, ayant eu un impact sur l’Histoire, au même titre que « Dunkerque » (2017) de Christopher Nolan, dont il est d’ailleurs fait référence dans ce « Darkest Hour ». On pourrait également citer « Les Figures de l’Ombre » (2016) de Theodore Melfi, « La Couleur de la Victoire » (2016) de Stephen Hopkins ou encore « Anthropoid » (2016) de Sean Ellis et « Le Pont des Espions » (2015) de Steven Spielberg, pour ne se référer qu’à des productions récentes.

Le projet a donc été confié à Joe Wright, qui a déjà prouvé par le passé, notamment avec « Orgueil et Préjugés » (2005), « Reviens-moi » (2007) ainsi qu’avec « Anna Karenina » (2012), qu’il était capable d’offrir de la qualité dans son travail de réalisateur. Alors que la prestation phénoménale de Gary Oldman dans le rôle de Winston Churchill avait été annoncée d’avance, il est également égalé dans d’autres domaines de ce métrage avec la mise en scène, le scénario, la bande originale et la photographie.

Il y a une certaine forme d’ironie dans le fait que la même histoire britannique, soit quelques jours du printemps 1940, fut traitée dans deux des grands films de l’année 2017, ayant obtenu des nominations pour les Oscars. Les deux métrages sont cependant complètement différents, ayant des objectifs distincts qui les orientent vers différents publics. « Dunkerque » met en scène l’évacuation des troupes britanniques du Nord de la France sous la pression des forces nazies, sans vraiment dire quoi que ce soit avec le contexte historique, et surtout avec une quasi-absence de dialogue. « Les Heures Sombres », au contraire, est fondamentalement construit sur les mots, sur les échanges, sur les discours. Ce métrage demande à ce que le spectateur soit « présent ».

« Les Heures Sombres » est une leçon d’Histoire, une histoire qui se présente néanmoins comme un thriller avec ses rebondissements et son intrigue. Les décisions, que le film décrit, ont probablement déterminé le destin du monde. L’action se déroule du 8 mai au 4 juin 1940, et est encadrée par deux moments importants ayant eu lieu à la Chambre des Communes, soit le « débat de la Norvège » et le fameux discours de Churchill « Nous combattrons sur les plages ». Dans l’intervalle, Winston Churchill devient Premier ministre, et rallie le pays derrière lui pour combattre Hitler alors qu’une majorité des autres politiciens de l’époque veulent conclure un accord avec le Führer.

Comprendre l’importance des événements de cette histoire n’est pas forcément une chose aisée aujourd’hui, parce qu’il est difficile d’observer le monde de 1940 comme les gens pouvaient le faire à cette époque. Les Allemands avaient subjugué des milliers de personnes dans toute l’Europe, mais le massacre à venir des Juifs était encore insoupçonné, et Hitler était considéré, par beaucoup, comme un dirigeant autoritaire mais efficace avant d’apparaître comme un fou furieux meurtrier. La vertu de Wintson Churchill dans cette période de l’histoire, fut de voir la vérité plus clairement que les autres, et de comprendre qu’il était absolument nécessaire de combattre le régime nazi jusqu’à la mort.

Le titre du film est, dans ce sens, relativement bien choisi. Alors que les Allemands menaçaient d’anéantir l’armée britannique avant l’évacuation de Dunkerque, et que Churchill apprenne par Franklin Roosevelt lui-même, que les États-Unis refusent d’aider les Britanniques, le Royaume-Uni se retrouve isolé et dans des heures très sombres en effet. Il n’est pas étonnant que les principaux adversaires de Churchill, Neville Chamberlain (Ronald Pickup) et Lord Halifax (Stephen Dillane), aient encouragé Mussolini à négocier un accord avec Hitler qui aurait pu épargner à la Grande-Bretagne une invasion et des massacres potentiels. Même le roi George VI (Ben Mendelsohn), avant d’épouser le point de vue de Churchill, était prêt à faire un pacte avec le diable.

La photographie du film est également bien orchestrée, offrant au métrage un équilibre nuancé et engageant entre la lumière et l’obscurité. Les moments forts, les moments importants sont soulignés par le lyrisme discret de la bande originale signée Dario Marianelli. Le rythme peut apparaître comme lent, mais l’histoire nécessite ce traitement de manière à parfaitement développer la psychologie des personnages. On notera au passage la très bonne performance de Kristin Scott Thomas, incarnant Clementine Churchill, l’épouse du Premier ministre britannique, offrant un personnage acerbe, mais toujours supportrice de son époux.

En conclusion, « Les Heures Sombres » est un bon film historique, se distinguant largement des drames historiques plus routiniers. L’histoire est intéressante et montre l’arrivée au pouvoir de Wintson Churchill, de ses difficultés à faire adopter son point de vue, des manipulations politiques, qui déjà à l’époque, gangrenaient la politique. L’intrigue est intéressante et le rythme, bien que lent, est en osmose avec le développement des personnages. La bande originale ainsi que la photographie sont particulièrement soignées. L’ensemble trouvera probablement son public auprès des spectateurs appréciant l’Histoire, les autres seront peut-être impressionnés par la performance de Gary Oldman, appuyé par un casting de qualité.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “LES HEURES SOMBRES (2017) ★★★☆☆

  1. J’ai beaucoup aimé ce film et pourtant, c’est très loin d’être mon genre de prédilection !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 24/02/2018, 17 05 34 02342

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 152 149 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :