Action, Catastrophe, Drame

VOLCANO (1997) ★★★☆☆


Volcano (1997)

 

 

Synopsis : Tremblements de terre, émeutes, violence… Les habitants de Los Angeles croyaient avoir tout vu… Pourtant, cette fois, le danger est encore plus gigantesque, incroyable, incontrôlable : un volcan a surgi au cœur de la ville et d’énormes coulées de lave détruisent tout sur leur passage. Mike Roark, le chef de la cellule de crise de Los Angeles, va alors engager une lutte acharnée pour sauver des vies et dompter le volcan…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Mick Jackson
Scénariste : Billy Ray
Acteurs : Tommy Lee Jones, Anne Heche, Gaby Hoffmann, Don Cheadle, Keith David, Jacqueline Kim, John Corbett, Michael Rispoli, John Carroll Lynch, Dayton Callie, Richard Schiff, Valente Rodriguez
Musique : Alan Silvestri
Genre : Action, Catastrophe, Drame
Durée : 1 heure et 44 minutes
Date de sortie : 27 août 1997 (France)
Année de production : 1997
Sociétés de production : Moritz Original, Shuler Donner/Donner Productions
Distribué par : 20th Century Fox
Titre original : Volcano
Notre note : ★★★☆☆

 

C’est dans le cadre de notre cycle « films catastrophe » que nous avons décidé de revoir ce film.

 

Notre commentaire : « Volcano » est un film catastrophe américain datant de 1997, réalisé par Mick Jackson, à qui l’on doit également « Le Procès du Siècle » (2016). Les acteurs principaux sont Tommy Lee Jones, qu’on a pu voir dans « Malavita » (2013), Anne Heche, qu’on a pu voir dans « Joker » (2015), Don Cheadle, qu’on a pu voir dans « Captain America: Civil War » (2016), John Carroll Lynch, qu’on a pu voir dans « The Invitation » (2015), et Keith David, qu’on a pu voir dans « Savage Dog » (2017).

Le tournage de « Volcano » a eu lieu sur place, à Los Angeles en Californie, sur les sites mêmes de l’action, soit le MacArthur Park, le centre médical Cedars-Sinai, ou encore le La Brea Tar Pits. Les nombreux effets spéciaux du film, telle que la coulée de lave, ont été créés par dix sociétés distinctes d’effets numériques. Une réplique grandeur nature de 80% du boulevard Wilshire a été réalisée à Torrance, en Californie, devenant l’un des plus grands plateaux de tournage construits aux États-Unis. Entre les visuels, les miniatures, et l’animation, plus de 300 techniciens furent impliqués dans les aspects de production des effets spéciaux.

L’histoire proposée par « Volcano » nous invite à suivre Mike Roark (Tommy Lee Jones), le chef local de l’Office of Emergency Management (OEM), qui, bien qu’il soit censé être en vacances avec sa fille Kelly (Gaby Hoffmann), doit faire avec l’émergence du volcan en plein centre de Los Angeles. Avec l’ensemble des services de secours et des services techniques de la ville, ainsi qu’avec l’aide d’une géologue, le Dr. Amy Barnes (Anne Heche), il va mettre en place diverses techniques de fortune afin d’orienter la coulée de lave vers le canal fluvial de Ballona Creek afin qu’elle se déverse dans l’Océan Pacifique.

Je suis partagé entre le souvenir de ce film à l’époque où il était sorti en salles et ce nouveau visionnage. Dans les grandes lignes, je me souvenais assez bien de la trame et de l’intrigue. Mon sentiment se trouve sur un point médian entre « Twister » (1996) et « Pluie d’Enfer » (1998). Et ce n’est absolument pas parce que « Volcano » soit paru en 1997, entre ces deux autres métrages.

D’un côté, le scénario est correct, repose sur un certain nombre de faits tangibles. On sait effectivement que Los Angeles se trouve sur une faille importante et que les tremblements de terre sont monnaie courante dans cette région du globe. La naissance d’un volcan n’est guère probable mais pas complètement impossible. D’un autre côté, il y a un casting sérieux, compétent qui offre des prestations sincères et habitées de réalismes. Le rythme est plaisant et l’action est omniprésente avec de nombreux événements malheureux en raison de la catastrophe.

La catastrophe justement, dans un premier registre, ce sont les résultats des secousses sismiques qui engendrent les premiers accidents, puis l’explosion magmatique qui déclenche des incendies, suivie de la coulée de lave qui détruit tout sur son passage, véhicules, mobiliers urbains ainsi que tout être humain qui serait pris au piège. Il y a les éclats de verre en provenance des vitres qui volent en éclats, le feu, la cendre, mais également la chaleur, allant jusqu’à faire fondre les semelles des chaussures sur l’asphalte.

Pour ce qui est des points négatifs, c’est d’une part, les égarements scénaristiques qui m’ont fait tiquer. Pour exemple, le cliché du flic raciste, comme par hasard le blond aux yeux bleus (James MacDonald) qui s’en prend à Kevin (Marcello Thedford), un black venu demander de l’aide de manière un peu insolente. On peut aussi regretter le début de love-story entre les personnages incarnés entre Tommy Lee Jones et Anne Heche, tout comme la relation foireuse entre le Dr. Jaye Calder (Jacqueline Kim) et son fiancé qui apparaît comme plus stupide que stupide. D’autre part, les effets spéciaux ont mal vieilli, vingt années ayant passé, la technologie nous a, depuis, habitués à nettement mieux.

« Volcano » a rapporté près de 123 millions de dollars de recettes mondiales au box-office contre un budget de 90 millions de dollars. Lors de sa sortie, il a été accueilli par des critiques mitigées. Malgré la reconnaissance partielle du film, le métrage offrant la même thématique, « Le Pic de Dante » (1997) de Roger Donaldson, avec Linda Hamilton et Pierce Brosnan, paru deux mois auparavant, a rencontré un plus gros succès commercial.

« Volcano » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 5 décembre 2007 chez Fox Pathé Europa. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Volcano » est un bon film catastrophe, disposant d’une histoire originale, d’une intrigue et d’un développement familiers, mais bien orchestrés. Le rythme est soutenu et il n’y a que peu de temps mort dans ce métrage. Les scènes d’action s’enchaînent, laissant généralement place à la destruction et la désolation. Le casting offre des prestations sérieuses et dynamiques. Le scénario souffre de la présence de quelques clichés dispensables et les effets spéciaux sont parfois désuets, pour ne pas dire caduques.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “VOLCANO (1997) ★★★☆☆

  1. Ah, l’un de mes films de volcans préférés et sûrement l’un des premiers que j’ai vu !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 27/02/2018, 15 03 33 02332

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 105,533 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :