Horreur

GHOSTLAND (2018) ★★★★☆


Ghostland (2018)

 

 

Synopsis : Suite au décès de sa tante, Colleen et ses deux filles héritent d’une maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Colleen doit se battre pour sauver ses filles. Un drame qui va traumatiser toute la famille mais surtout affecter différemment chacune des jeunes filles dont les personnalités vont diverger davantage à la suite de cette nuit cauchemardesque.

Origine du film : Canada, France
Réalisateur : Pascal Laugier
Scénariste : Pascal Laugier
Acteurs : Crystal Reed, Anastasia Phillips, Emilia Jones, Taylor Hickson, Mylène Farmer, Rob Archer, Kevin Power
Musique : Todd Bryanton
Genre : Horreur
Durée : 1 heure et 31 minutes
Date de sortie : 14 mars 2018 (France)
Année de production : 2018
Sociétés de production : 5656 Films, Inferno Pictures Inc., Logical Pictures, Mars Films
Distribué par : Mars Distribution
Titre original : Ghostland
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Ghostland » est un film d’horreur franco-canadien datant de 2018, écrit et réalisé par Pascal Laugier, à qui l’on doit également « Le Secret » (2012). Les acteurs principaux sont Crystal Reed, qu’on a pu voir dans « Too Late » (2015), Anastasia Phillips, qu’on a pu voir dans « Don’t Talk to Irene » (2017), Emilia Jones, qu’on a pu voir dans « Brimstone » (2016), Rob Archer, qu’on a pu voir dans « Kick-Ass 2 » (2013), Kevin Power, qu’on a pu voir dans « Les Cavaliers de l’Apocalypse » (2009), et Mylène Farmer que l’on connaît essentiellement comme chanteuse.

L’histoire proposée par « Ghostland » est à la fois simple et compliquée. De plus, il est difficile d’être plus explicite, car cela me ferait directement basculer dans le spoil. Pour faire simple, disons que c’est un film d’horreur du type home invasion, où deux psychopathes s’invitent au sein d’une famille, tuent généralement les parents pour vivre durant quelque temps avec les enfants, habituellement des adolescentes, en les séquestrant, pour les frapper, les violenter.

Nous ne sommes pas, bien entendu, devant le chef-d’oeuvre du siècle, mais il n’y a que peu de critiques à adresser à ce métrage. Pascal Laugier est rare, ce métrage n’étant que sa quatrième réalisation depuis ses débuts en 2004. Avec « Ghostland » il assume aussi bien la réalisation que l’écriture du scénario. Et son scénario est justement très très bien écrit, en jouant avec le spectateur. Ce que l’on croit être le présent ne l’est pas, et ce que l’on croit être des flash-back, ne le sont pas non plus.

L’ambiance est particulièrement soignée. En effet, il y a beaucoup de tension, à la fois lorsque l’on suit ce qui est présenté comme étant l’attaque initiale, où les protagonistes de cette intrusion font preuve d’une extrême violence physique, que l’on peut d’ailleurs qualifier de barbarie, mais également de la grande détermination de la part des victimes, notamment la mère de famille Collen (Mylène Farmer), de ne pas se contenter d’être de simples martyrs, défendant sa progéniture, bec et ongles. Mais également lors de la partie séquestration, où l’angoisse est palpable, durant la très longue séquence de jeu de poupées.

On retrouve également, dans ce « Ghostland », un excellent travail au niveau des décors. Colleen et ses deux filles viennent s’installer dans la maison de la tante récemment décédée de cette mère de famille. Cette tante avait un goût très old style pour la décoration de sa maison, ce qui donne un côté très séculaire à l’ambiance, limite poussiéreux. La proposition au niveau des choix de l’éclairage est également très judicieuse afin d’installer l’atmosphère particulière. Dans la première partie, le réalisateur nous propose quelques jump-scares astucieusement orchestrés, tout en étant familiers. Cependant, Pascal Laugier a l’intelligence de ne pas en abuser, et fait basculer son récit vers le survival.

Reste donc la distribution et le jeu d’acteurs. Bien qu’Anastasia Phillips et Crystal Reed offrent de superbes prestations, alternant entre angoisse, peur, terreur, épouvante et finalement détermination et volonté de survivre, c’est bien entendu la performance de Mylène Farmer que nous avons scruté avec le plus grand intérêt. On savait déjà, à travers ses nombreux clips, qu’elle avait une véritable aisance à jouer la comédie, mais il faut avouer qu’à travers « Ghostland » elle nous aura bluffé. Son jeu est très maîtrisé dans la fluidité, dans la simplicité avec une énorme dose de naturel. Elle incarne donc une mère de famille très contemporaine, douce et aimante avec ses deux filles. Bien que particulièrement malmenée lors de l’assaut des deux malades mentaux, elle dispose d’une série de scènes différentes lui permettant d’exprimer différentes facettes du caractère de son personnage.

À noter également la très bonne prestation de Rob Archer, véritable force de la nature, mesurant 1m98 pour 130 kilos, fortement grimé à l’extrême pour l’occasion, dans un rôle sans texte, ne s’exprimant que par des grognements. L’acteur arrive à faire passer non seulement de l’effroi, de la répugnance et de la terreur, mais également certaines émotions propres à un être complètement dérangé.

En conclusion, « Ghostland » est un très bon film d’horreur, disposant d’une histoire qui bascule dans le survival, mais qui s’offre un développement très original. L’intrigue est basique, mais la tension est très forte et l’atmosphère est à la fois anxiogène et terrifiante. L’horreur est à la fois dans la situation et dans le visuel, notamment à travers une violence physique assez explicite, à la limite de l’insoutenable. Le travail sur les décors, la musique, les quelques jump-scares, et les personnages est très bien orchestré. La bande originale est plaisante et la distribution offre de très bonnes prestations même si c’est la performance de Mylène Farmer qui nous aura le plus séduit. Un divertissement très captivant et très engageant, d’une belle fluidité, que l’on peut confortablement suggérer.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “GHOSTLAND (2018) ★★★★☆

  1. J’espère bien pouvoir y aller cette semaine !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 19/03/2018, 17 05 17 03173

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 134 498 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :