Action, Aventure, Science fiction

PACIFIC RIM UPRISING (2018) ★★★★☆


Pacific Rim Uprising (2018)

 

 

Synopsis : Le conflit planétaire qui oppose les Kaiju, créatures extraterrestres, aux Jaegers, robots géants pilotés par des humains, n’était que la première vague d’une attaque massive contre l’Humanité. Jake Pentecost, un jeune pilote de Jaeger prometteur dont le célèbre père a sacrifié sa vie pour sauver l’Humanité des monstrueux Kaiju a depuis abandonné son entraînement et s’est retrouvé pris dans l’engrenage du milieu criminel. Mais lorsqu’une menace, encore plus irrésistible que la précédente, se répand dans les villes et met le monde à feu et à sang, Jake obtient une dernière chance de perpétuer la légende de son père aux côtés de sa sœur, Mako Mori – qui guide une courageuse génération de pilotes ayant grandi dans l’ombre de la guerre. Alors qu’ils sont en quête de justice pour leurs camarades tombés au combat, leur unique espoir est de s’allier dans un soulèvement général contre la menace des Kaiju. Jake est rejoint par son rival, le talentueux pilote Lambert et par Amara, une hackeuse de Jaeger âgée de 15 ans, les héros du Corps de Défense du Pan Pacific devenant la seule famille qui lui reste. S’alliant pour devenir la plus grande force de défense que la Terre n’ait jamais connue, ils vont paver un chemin vers une extraordinaire nouvelle aventure.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Steven S. DeKnight
Scénaristes : Emily Carmichael, Kira Snyder, Steven S. DeKnight, T.S. Nowlin
Acteurs : John Boyega, Scott Eastwood, Jing Tian, Cailee Spaeny, Rinko Kikuchi, Burn Gorman, Adria Arjona, Zhang Jin, Charlie Day
Musique : Lorne Balfe
Genre : Action, Aventure, Science-fiction
Durée : 1 heure et 51 minutes
Date de sortie : 21 mars 2018 (France)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Legendary Pictures, UpperRoom Entertainment Limited, DDY
Distribué par : Universal Pictures
Titre original : Pacific Rim Uprising
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Pacific Rim Uprising » est un film de science-fiction américain datant de 2018, co-écrit et réalisé par Steven S. DeKnight, qui signe là son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont John Boyega, qu’on a pu voir dans « Detroit » (2017), Scott Eastwood qu’on a pu voir dans « Overdrive » (2017), Jing Tian, qu’on a pu voir dans « Kong: Skull Island » (2017), Cailee Spaeny, qui fait là ses premiers pas dans un film, mais qu’on devrait retrouver dans plusieurs projets en 2018, Rinko Kikuchi, Burn Gorman, et Charlie Day, qu’on avait déjà pu voir dans le premier opus, ainsi que Zhang Jin, qu’on a pu voir dans « Rise of the Legend » (2014). Ce métrage est la suite de « Pacific Rim » (2013).

On se retrouve donc cinq années après la sortie du premier opus, signé Guillermo del Toro, pour la suite de la confrontation entre les hommes, aux commandes des Jaegers, et des Kaiju, venant d’un autre monde. Le réalisateur mexicain a cependant laissé sa place à Steven S. DeKnight, occupé par le tournage de « The Shape of Water » (2017). Le personnage incarné par Idris Elba ayant sacrifié sa vie dans le premier film, l’acteur est donc absent de la distribution, tout comme Charlie Hunnam.

L’histoire proposée par « Pacific Rim Uprising » se déroule dix années après la bataille ayant permis de fermer le portail interdimensionnel. Il ne reste que peu de Jaegers en état de marche, mais un certain nombre de jeunes recrues continuent de s’entraîner, en dépit du lancement à venir d’une nouvelle génération de robots. Cependant un Jaegers rebel sème le désordre lors d’une cérémonie et on peut alors assister à un combat dantesque entre deux machines géantes, ce qui n’est pas sans nous rappeler les visuels proposés dans la franchise « Transformers ».

Les effets spéciaux sont absolument saisissants, la bataille occasionnant beaucoup de dégâts dans une zone urbaine peuplée de buildings dont un bon nombre se retrouve détruit, partiellement quand ce n’est pas totalement. Comme dans le premier opus, on nous présente les choses de manière irréprochable en précisant que la ville a été évacuée. Alors que lorsque l’on veut évacuer une petite bourgade, on trouve toujours des personnes récalcitrantes à quitter leur domicile, on imagine bien que dans une ville comptant des milliers d’habitants cela relève de l’impossible, mais bon … admettons.

Jake Pentecost (John Boyega), qui n’est autre que le fils du Marshall Stacker Pentecost, et Nate Lambert (Scott Eastwood) vont devoir livrer un combat acharné pour neutraliser le Jaeger renégat et découvrir qu’il est piloté par un cerveau Kaiju. Dans le même temps, les nouveaux robots censés prendre la relève des Jaegers se mettent à déconner et provoquent une nouvelle bataille entre machines. Certains d’entre eux parviennent à ouvrir une nouvelle brèche interdimensionnelle et trois Kaiju en profitent pour s’infiltrer sur Terre.

« Pacific Rim Uprising » utilise les mêmes ficelles et les mêmes thématiques que le métrage de Guillermo del Toro, qui, bien qu’éloigné du tournage, a tout de même œuvré en tant que producteur sur ce film. On retrouve donc le concept de l’absence, et notamment chez deux personnages. Jake Pentecost (John Boyega) souffre du manque de son père, un père qui a consacré et sacrifié sa vie pour la planète. Ce fils porte la réputation de son père comme un fardeau, et cherche à prouver aux autres, comme à lui-même, qu’il peut être son égal. Ce vide est aussi un élément psychologique d’Amara Namani (Cailee Spaeny), jeune orpheline, ayant construit son propre Jaeger, qui se retrouve incorporée dans le programme de formation des pilotes de la Pan-Pacific Defence Corps. On nous rejoue, par l’intermédiaire de ce personnage, la difficulté de se synchroniser à son partenaire afin de prendre le contrôle d’un Jaeger, nous permettant ainsi de visualiser les souvenirs pesants de cette jeune adolescente.

En dehors de ces petits reproches, on retiendra essentiellement la qualité de la photographie, offrant des visuels impressionnants pour les combats, que ce soit entre robots ou dans la lutte qui oppose les Jaegers aux Kaiju. L’ensemble se termine sur les flancs du Mont Fuji, au Japon. Le réalisateur, Steven S. DeKnight, a opté pour de nombreuses scènes de jour, là où les choses se déroulaient souvent de nuit et sous la pluie dans le premier opus.

Du côté de la distribution, on peut saluer la performance de John Boyega, qui offre, comme Idris Elba, un discours de motivation fort à ses troupes avant la bataille, et qui offre également une belle chimie, aussi bien avec Scott Eastwood qu’avec Cailee Spaeny. On se retrouve donc dans une suite particulièrement divertissante, mais qui n’apporte rien de fondamentalement nouveau dans l’histoire. L’épilogue du métrage laisse cependant planer le doute sur une suite possible, qui se devrait, si l’idée est suivie, être nettement plus intéressante…

En conclusion, « Pacific Rim Uprising » est une suite agréable, notamment de par la qualité des effets spéciaux, mais l’histoire n’apporte rien de particulièrement neuf dans cette lutte entre les Kaiju et les Jaegers. L’intrigue est familière et le développement est bien orchestré. Le rythme est plaisant, tout comme la bande originale. La photographie est très soignée, et Steven S. DeKnight offre de nombreuses scènes de jour, à l’inverse de ce que nous avait livré Guillermo del Toro dans le premier film. La distribution offre de très bonnes prestations, notamment John Boyega qui reprend dignement le flambeau d’Idris Elba.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “PACIFIC RIM UPRISING (2018) ★★★★☆

  1. En tout cas, je me suis éclatée avec ce film, j’ai passé un excellent moment et c’est bien tout ce que j’en attendais !

    J'aime

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 26/03/2018, 15 03 03 03033

Répondre à Vampilou fait son Cinéma Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 200 016 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :