Drame, Espionnage, Thriller

RED SPARROW (2018) ★★★★★


Red Sparrow (2018)

 

 

Synopsis : Une jeune ballerine, dont la carrière est brisée nette après une chute, est recrutée contre sa volonté par les services secrets russes. Entraînée à utiliser ses charmes et son corps comme des armes, elle découvre l’ampleur de son nouveau pouvoir et devient rapidement l’un de leurs meilleurs agents. Sa première cible est un agent infiltré de la CIA en Russie. Entre manipulation et séduction, un jeu dangereux s’installe entre eux.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Francis Lawrence
Scénariste : Justin Haythe
Acteurs : Jennifer Lawrence, Joel Edgerton, Matthias Schoenaerts, Charlotte Rampling, Mary-Louise Parker, Jeremy Irons, Ciarán Hinds, Joely Richardson, Bill Camp
Musique : James Newton Howard
Genre : Drame, Espionnage, Thriller
Durée : 2 heures et 20 minutes
Date de sortie : 4 avril 2018
Année de production : 2018
Sociétés de production : TSG Entertainment, Chernin Entertainment
Distribué par : 20th Century Fox
Titre original : Red Sparrow
Notre note : ★★★★★

Notre commentaire : « Red Sparrow » est un thriller d’espionnage américain datant de 2018, réalisé par Francis Lawrence, à qui l’on doit également « Hunger Games : L’Embrasement » (2013). Les acteurs principaux sont Jennifer Lawrence, qu’on a pu voir dans « Mother! » (2017), Joel Edgerton, qu’on a pu voir dans « Bright » (2017), Matthias Schoenaerts, qu’on a pu voir dans « Vertiges » (2014), Charlotte Rampling, qu’on a pu voir dans « Assassin’s Creed » (2016), Mary-Louise Parker, qu’on a pu voir dans « R.I.P.D. Brigade Fantôme » (2013), et Jeremy Irons, qu’on a pu voir dans « La Couleur de la Victoire » (2016). Le scénario de ce métrage est signé Justin Haythe, basé sur le roman du même nom signé Jason Matthews, paru en 2013.

Bon, il faut le dire clairement, la Jennifer Lawrence, on l’attendait au tournant après l’avoir vue évoluer dans cette infâme chose intitulée « Mother! » dont on a eu beaucoup de mal à se remettre. De plus, elle retrouve le réalisateur Francis Lawrence, qui l’avait dirigé dans le deuxième volet de la franchise Hunger Games ainsi que dans les deux parties qui forment le troisième et dernier volet de cette même série de films. On peut préciser au passage, que bien qu’ils portent le même patronyme, ils n’ont aucun lien de famille. On peut également ajouter que Francis Lawrence a également réalisé « I Am Legend » (2007) avec Will Smith.

Cela dit, on peut confesser que la tentation est forte de comparer ce métrage avec « Atomic Blonde » (2017) de David Leitch avec Charlize Theron dans le rôle principal. Cependant, il y a deux distinctions fortes qui séparent ces deux métrages. « Atomic Blonde » se déroule au moment de la chute du mur de Berlin, période plus nettement imprégnée par la guerre froide. « Red Sparrow » propose une histoire contemporaine. L’autre aspect, c’est que l’intrigue développée dans « Atomic Blonde » est nettement plus légère, s’articulant beaucoup plus sur les scènes d’action.

Ainsi donc, après avoir octroyé la plus mauvaise note à son métrage précédent, Laurence et moi avons décidé d’attribuer la meilleure note possible à ce « Red Sparrow ». Selon notre point de vue, ce métrage cumule suffisamment de qualités pour bénéficier de notre meilleure appréciation. Je vais donc tenter d’expliquer ce choix.

L’histoire proposée par « Red Sparrow » nous invite à suivre Dominika Egorova (Jennifer Lawrence), une ancienne ballerine russe qui se retrouve enrôlée dans une école visant à former des agents pour les services de renseignements russes. Sa formation achevée, Dominika est envoyée à Budapest afin de se rapprocher de Nate Nash (Joel Edgerton) un agent de la CIA, pour lui soutirer des informations sur l’identité d’une taupe dans les services russes. Pour se faire, Dominika ne va pas hésiter à utiliser tous ses atouts, spécialité qu’elle a développée durant sa formation rigoureuse.

À mon sens, le scénario est intelligemment écrit. D’un côté, l’histoire offre un relent de guerre froide. Beaucoup de personnes ont critiqué cet aspect, mais il serait naïf de croire que les services russes soient devenus ridicules depuis la chute du bloc soviétique. Le SVR ou Le Service des Renseignements Extérieurs de la fédération de Russie est probablement tout aussi efficace que l’ancien KGB. Le Président russe, Vladimir Poutine, étant un ancien officier du KGB, il est fort peu probable qu’il ait laissé ce secteur d’activité à l’abandon. La récente affaire de tentative de meurtre de Serguei Skripal à Londres, attribuée, à tort ou à raison, aux services russes, tendrait à prouver le côté actif de ce type d’officine.

D’un autre côté, on évite de tomber dans le cliché du super agent américain qui tombe bêtement dans le panneau parce qu’une nénette bien roulée vient tortiller du cul devant lui. Bien au contraire, il voit la feinte se pointer du premier coup d’œil, même s’il en profite pour se le rincer au passage, et nous avec… Cela dit, l’intrigue est suffisamment solide pour nous maintenir en tension durant la quasi-totalité du métrage. À cela, il faut ajouter la très bonne mise en scène de Francis Lawrence, qui offre une atmosphère particulière et construit habilement son twist final.

Du côté de la distribution, « Red Sparrow » nous offre également beaucoup de satisfaction. En premier lieu, la performance de Jennifer Lawrence est vraiment excellente. L’actrice nous livre un personnage très froid, très réfléchi, ayant une belle maîtrise de ses intentions, de ses émotions, mettant pleinement à profit ce qu’elle a appris durant sa formation. Elle joue en permanence de l’ambiguïté de sa situation, au point qu’on doute à plusieurs reprises de ses réelles intentions. Pour lui donner la réplique, Joel Edgerton livre également une très bonne prestation. Construisant progressivement sa relation avec l’agent adverse, tout en étant soucieux du devenir de son contact, son informateur. En toile de fond, son personnage est également dans une forme de rachat vis-à-vis de sa hiérarchie qui tend à l’écarter.

Dans des rôles d’appui, on retrouve Charlotte Rampling et Jeremy Irons qui livrent également d’excellentes performances. Les deux acteurs interprétant des officiers russes de la vieille école, aux méthodes particulières, là Matthias Schoenaerts livre un officier supérieur nettement plus tourné vers le modernisme, ce qui n’enlève rien à son cynisme et à la brutalité de ses décisions.

« Red Sparrow » propose également les éléments plus classiques que l’on retrouve dans ce genre. La manipulation, l’influence, la séduction donc, et quelques scènes d’action parfaitement maîtrisées. Certaines critiques, ce sont portées sur la violence graphique de certaines scènes, qui sont, il faut l’avouer assez difficiles à soutenir, notamment les séquences de tortures. Mais encore une fois, il faut éviter d’être naïf et croire qu’on soutire des informations devant un café. J’ai également pu lire des critiques par rapport aux scènes de sexe et de nudité. Je n’ai pas trouvé cela choquant dans la mesure où on est clairement informé que le personnage incarné par Jennifer Lawrence est un agent de sexpionage permettant de mettre en place, entres autres, des dossiers compromettants. Donc franchement pas de quoi crier aux loups !

En conclusion, « Red Sparrow » est un excellent film d’action, ponctué de quelques scènes d’action parfaitement orchestrées, développant une intrigue très bien ficelée. Le scénario est très bien écrit et la mise en scène permet d’installer une atmosphère tendue, mais parfaitement engageante. La photographie et la bande originale sont pleinement séduisantes. La distribution offre d’excellentes prestations, permettant au passage à Jennifer Lawrence de faire oublier l’infamie de son précédent métrage. L’ensemble est d’un niveau suffisamment supérieur pour permettre d’absorber sans sourciller les deux heures et vingt minutes du film tout en assurant un excellent divertissement.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “RED SPARROW (2018) ★★★★★

  1. J’y suis justement allée hier et j’ai adoré également ! Totalement bluffée par le scénario et franchement, le casting est absolument génial 😃

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 10/04/2018, 15 03 04 04044

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 105,715 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :