Action, Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier, Drame, Politique

THE KING (2017) ★★★★☆


The King (2017)

 

 

Synopsis : Malgré une enfance pauvre et agitée, Park Tae-Soo devient procureur pour réaliser son rêve d’être un homme de pouvoir. Après sa rencontre avec Han Kang-Sik, il est plus déterminé que jamais.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Han Jae-rim
Scénariste : Han Jae-rim
Acteurs : Jo In-sung, Jung Woo-sung, Kim Ah-joong, Bae Seong-woo, Ryu Jun-yeol, Kim Eui-sung, Jung Eun-chae, Hwang Seung-eon
Musique : Mowg
Genre : Action, Drame, Policier, Politique
Durée : 2 heures et 14 minutes
Date de sortie : 18 janvier 2017 (Corée)
Année de production : 2017
Sociétés de production : WooJoo Film
Distribué par : N.E.W.
Titre original : Deo king / 더 킹
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Deo king » ou « The King » pour la distribution internationale, est un film politico-dramatique criminel sud-coréen datant de 2017, écrit et réalisé par Han Jae-rim, à qui l’on doit également « The Face Reader » (2013). Les acteurs principaux sont Jo In-sung, qu’on a pu voir dans « A Dirty Carnival » (2006), Jung Woo-sung, qu’on a pu voir dans « The Divine Move » (2014), Kim Ah-joong, qu’on a pu voir dans « Steal My Heart » (2013), Bae Seong-woo, qu’on a pu voir dans « The Swindlers » (2017), Ryu Jun-yeol, qu’on a pu voir dans « A Taxi Driver » (2017), et Kim Eui-sung, qu’on a pu voir dans « Assassination » (2015).

« The King » est très inspiré par l’esthétique et les thématiques hollywoodiennes, et plus particulièrement par des films comme « Les Affranchis » (1990) ainsi que « Le Loup de Wall Street » (2013) tous deux de Martin Scorsese. L’histoire qui nous est proposée par le présent métrage nous invite à suivre Park Tae-soo (Jo In-sung) un adolescent, petit caïd de quartier, qui, après avoir vu son père se faire molester par un homme beaucoup plus faible que lui, s’avérant être un procureur, a décidé que ce serait le métier qu’il fera.

Tae-son plonge alors tête-bêche dans les études pour intégrer la plus prestigieuse école de droit du pays. Après avoir réussi son diplôme d’avocat, il rentre au bureau des procureurs, mais se rend rapidement compte que son travail n’est pas aussi extraordinaire qu’il l’imaginait, impliquant de longues heures de travail et un bien maigre salaire. À l’occasion d’une affaire, il retrouve un ancien camarade Yang Dong-chul (Bae Sung-woo) qui va l’aider à intégrer le cercle des « 1% » des procureurs qui font réellement bouger les choses, tout en gagnant des grosses sommes d’argent. À la tête de cette équipe se trouve le chef des procureurs, Han Kang-shik (Jung Woo-sung), qui garde des dossiers sur toutes les personnes influentes du pays et les utilisent en fonction de ses intérêts, au moment opportun, développant des liens allant du président à la mafia en passant par la presse et les grands cabinets d’avocats.

Avec « The King », Han Jae-rim, le scénariste-réalisateur parvient à proposer un métrage qui inclut un certain nombre de thèmes populaires, sans pour autant toucher aux fondamentaux, et sans basculer dans le mélodrame. À l’arrivée, le film propose une quête de pouvoir ainsi que le thème de la chute, le contexte histoire est basé sur des événements réels, faisant appel à des images d’archives, ainsi que la corruption, que ce soit avec la presse, le pouvoir judiciaire, les politiciens ainsi que la mafia. La question que l’on peut voir en substance est de savoir si un homme peut résister à la tentation. À cela, on ajoute une dose de violence, parfois gore, et un certain nombre de femmes magnifiques dans des rôles secondaires, et vous avez l’épine dorsale de ce métrage.

Tout ceci est proposé avec une contenance qui se veut très proche de ce que Martin Scorcese a délivré dans les films précédemment cités, représenté par des scènes individuelles comme, pour exemple, la fête du groupe, mais également à travers des thèmes généraux, comme celui du jeune homme pauvre qui cède aux sirènes du pouvoir pour l’argent et le prestige. Néanmoins, le réalisateur mène sa mise en scène avec beaucoup plus d’humour que l’américain, dans une approche qui profite au métrage, car il lui permet d’éviter de tomber dans le mélodrame.

La photographie proposée par « The King » est étourdissante, car elle arrive parfaitement à capturer l’essence de chaque époque, alors que l’utilisation du ralenti et des caméras rotatives profite magnifiquement aux scènes d’action. Le montage est également très intéressant, avec une succession de scènes dynamiques offrant un rythme soutenu au film. En outre, l’utilisation des titres coréens populaires dans la bande originale renforce le niveau de divertissement, encore une fois dans un style hollywoodien.

La distribution offre, elle aussi, beaucoup de satisfaction. Jo In-sung livre une très bonne prestation dans le personnage principal, mettant en valeur les différentes étapes de son personnage ainsi que l’évolution de son état d’esprit. Jung Woo-sung incarne à merveille le rôle du principal antagoniste, tout en offrant des scènes de danse parmi les plus amusantes du métrage. Bae Seong-woo incarne avec subtilité le parfait laquais, toujours prêt à lécher le cul de son patron et à réprimander ceux qui sont sous sa responsabilité. Ryu Jun-yeol interprète avec justesse un gangster, proposant toujours un visage froid et cruel dans la plupart des scènes.

En conclusion, « The King » est un très bon thriller politico-juridique, disposant d’une histoire captivante, d’une intrigue particulièrement bien orchestrée et d’un développement sérieux. Les quelques scènes d’action sont très bien orchestrées et la mise en scène comme le montage permet d’offrir beaucoup de rythme au métrage. La photographie comme la bande originale sont singulièrement bien soignées, livrant ainsi un bon divertissement, appuyées par une très bonne distribution. Les thématiques abordées et la dynamique de la réalisation permettent de ne pas voir défiler les 135 minutes du film.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 184 497 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :