Action, Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier, Drame

CRUEL WINTER BLUES (2006) ★★★☆☆


Cruel Winter Blues (2006)

 

 

Synopsis : Le gangster Jae-moon est chargé d’éliminer celui qui avait tué des années auparavant son ami et partenaire. En compagnie de son bras droit et d’un prof de sport, il va s’installer dans le village natal de sa victime. Là-bas, il ne va pas seulement faire connaissance d’une belle autochtone à l’âme aussi écorchée que la sienne, mais également la mère de son ennemi, qui lui prodigue une bien belle leçon de vie.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Lee Jeong-beom
Scénariste : Lee Jeong-beom
Acteurs : Sol Kyung-gu, Jo Han-sun, Na Moon-hee, Yoon Je-moon, Ryu Seung-ryong, Oh Yong, Shim Yi-young, Kim Joon-bae
Musique : Kim Jun-seok
Genre : Action, Drame, Policier
Durée : 1 heure et 58 minutes
Date de sortie : 9 novembre 2006 (Corée)
Année de production : 2006
Sociétés de production : Sidus
Distribué par : CJ Entertainment
Titre original : Yeol-hyeol-nam-a / 열혈남아
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Yeol-hyeol-nam-a » ou « Cruel Winter Blues » est un thriller criminel dramatique sud-coréen datant de 2006, écrit et réalisé par Lee Jeong-beom, qui signait là son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Sol Kyung-gu, qu’on a pu voir dans « The Merciless » (2017), Jo Han-sun, qu’on a pu voir dans « A Better Tomorrow » (2010), Na Moon-hee, qu’on a pu voir dans « I Can Speak » (2017), Lee Jeong-beom, qu’on a pu voir dans « No Tears For The Dead » (2014), Ryu Seung-ryong, qu’on a pu voir dans « The Target » (2014) et Yoon Je-moon, qu’on a pu voir dans « Mother » (2009).

L’histoire proposée par « Cruel Winter Blues » nous invite à suivre Jae-mun (Sol Kyung-gu), un petit chef de gang chargé, avec l’aide de l’un de ses subalternes, Chi-guk (Jo Han-sun), d’éliminer l’un des responsables d’un clan adverse, Dae-sik (Yun Je-mun). Étant donné que ce dernier est particulièrement prudent et précautionneux, ils décident de lui tendre une embuscade dans sa ville natale de Bolgyo. Pendant leur séjour dans ce village relativement pauvre, ils s’adaptent progressivement à la vie quotidienne. Chi-guk donne un coup de main au professeur d’arts martiaux local, étant lui-même un ancien champion de Taekwondo, tandis que Jae-mon développe une relation affective avec Jeon-sim (Na Moon-hee), la propriétaire du restaurant local, qui se trouve être la mère de Dae-sik, la raison de sa présence dans cette province reculée.

Lee Jeong-beom, qui signait là son premier long-métrage, avant d’enchaîner avec l’excellent « The Man from Nowhere » en 2010, suivi du non-moins excellent « No Tears for the Dead » (2014), a construit « Cruel Winter Blues » avec deux lignes directrices principales. La relation du personnage incarné par Sol Kyung-gu avec les autres personnages, et, la vengeance. Concernant la première ligne, la première relation qui est présentée est celle avec Chi-guk (Jo Han-sun), qui, bien qu’il soit un expert en Taekwondo, est totalement soumis à la sauvagerie, aux colères et à la violence de Jae-mun. La deuxième relation qui nous est proposée est celle avec la mère de l’individu qu’il est venu tuer, qui finit par se transformer en une relation familiale. Il l’aide à faire ses courses, lui porte ses paquets, et elle le présente comme étant son neveu.

La deuxième ligne est révélée progressivement par l’intermédiaire de flashbacks qui nous expliquent les raisons pour lesquelles Jae-mun veut éliminer Dae-sik. Bien que « Cruel Winter Blues » débute comme une histoire classique de vengeance dans l’univers des gangsters, il se décale pour ressembler à ce que l’on pourrait considérer comme un drame familial, avec peu de scènes d’action, de meurtres, et même d’actes de vengeance. Cependant, dans la dernière partie de ce métrage, le développement revient sur le concept de départ, la vengeance, avec quelques scènes de violences ensanglantées, dans une forme de chaos, où la brutalité prend le dessus sur la raison, les sentiments et les émotions de chacun.

Sol Kyung-gu démontre une nouvelle fois ses qualités d’acteur en représentant un personnage répugnant, corrompu et dépravé qui finit par finalement apparaître comme plaisant. Cependant, celle qui vole la vedette à l’ensemble du casting, c’est Na Moon-hee, qui livre dans ce « Cruel Winter Blues » une remarquable et saisissante performance dans le rôle de la mère de Dae-sik. Elle dépeint un personnage rugueux à l’extérieur, avec un langage percutant, cru et direct, mais qui s’avère en fait très sensible. Elle a d’ailleurs été récompensée d’un Blue Dragon Awards en 2007 dans la catégorie Best Supporting Actress pour ce rôle. De son côté, Jo Han-sun est plus commun dans le rôle de Chi-guk, avec une prestation moins exigeante.

En conclusion, « Cruel Winter Blues » est un film plaisant, disposant d’une histoire usuelle de vengeance, mais dotée d’un développement très original laissant glisser le métrage vers le drame. L’intrigue est classique et le rythme est particulièrement lent, ce qui n’est en rien gênant, offrant la possibilité à la mise en scène de nous familiariser avec les personnages et d’en saisir pleinement l’état d’esprit ainsi que leur véritable nature. La photographie est soignée permettant d’accentuer l’ambiance terne et morose de l’histoire. La distribution offre de très bonnes prestations, et on retiendra principalement la performance de Na Moon-hee. Un divertissement correct, avec une pointe d’originalité qui lui permet de se distinguer dans un genre très stéréotypé.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 112,846 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :