Ciné-Asia, Corée du Sud, Drame, Historique

THE ATTORNEY (2013) ★★★★☆


The Attorney (2013)

 

 

1978, Corée. Song, un ancien juge non diplômé et méprisé par ses confrères, est avocat fiscaliste à Busan dans un contexte de purge des communistes par la police locale. En 1981, alors au sommet de sa gloire suite à un enchaînement de succès, Song se retrouve impliqué dans les mouvements de contestations après une bagarre dans un restaurant. Il va alors prendre la défense du jeune Park, accusé de sédition, et dont les aveux ont été extraits par la torture.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Yang Woo-suk
Scénaristes : Yang Woo-suk, Yoon Hyeon-ho
Acteurs : Song Kang-ho, Kim Young-ae, Oh Dal-su, Im Si-wan, Kwak Do-won, Lee Sung-min, Jo Min-ki
Musique : Jo Yeong-wook
Genre : Drame, Historique
Durée : 2 heures et 7 minutes
Date de sortie : 18 décembre 2013 (Corée)
Année de production : 2013
Sociétés de production : Withus Film
Distribué par : Next Entertainment World
Titre original : Byeonhoin / 변호인
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Byeonhoin » ou « The Attorney » pour la distribution internationale, est un film judiciaire dramatique coréen datant de 2013, co-écrit et réalisé par Yang Woo-suk, qui signe là ses débuts à la mise en scène. Les acteurs principaux sont Song Kang-Ho, qu’on a pu voir dans « A Taxi Driver » (2017), Kim Young-ae, qu’on a pu voir dans « Pandora » (2016), Oh Dal-su, qu’on a pu voir dans « The Pirates » (2014), Im Si-wan, qu’on a pu voir dans « The Merciless » (2017), et Kwak Do-won, qu’on a pu voir dans « The Strangers » (2016).

Ce métrage est inspiré de l’affaire « Burim » datant de 1981, lorsque, sous le régime autoritaire de Chun Doo-hwan, 22 étudiants, enseignants et employés de bureau appartenant à un club de lecture ont été arrêtés sans mandat sur des accusations fabriquées de toutes pièces selon lesquelles ils étaient des sympathisants de la Corée du Nord. Roh Moo-hyun, alors avocat fiscaliste de Busan, a formé une équipe de juristes pour défendre les individus arrêtés. Après l’affaire, Roh est devenu un avocat influent des droits de l’homme durant les années 1980. Il est ensuite entré en politique et est devenu le 16e président de la Corée du Sud.

L’histoire proposée par « The Attorney » nous plonge une nouvelle fois dans la période trouble des années 1980 en Corée du Sud sous le régime de Chun Doo-hwan. Nous allons suivre Song Woo-suk (Song Kang-ho) est un père de famille issu de la classe moyenne coréenne, qui, grâce à sa volonté, se fait un nom en tant qu’avocat. Il se satisfait de peu de chose, tant que sa situation lui permet de soutenir sa femme et ses enfants. Cela pourrait être une vie banale, si ce n’est que sa pratique du droit débute en 1978, alors que de grands changements se déroulent dans la politique de son pays, et Woo-suk va devoir faire des choix.

Par un jeu de circonstances, l’avocat va être confronté à l’oppression de l’état. Il fréquente un petit restaurant dirigé par Choi Soon-ae (Kim Young-ae). Le fils de cette dernière, Park Jin-woo (Im Si-wan) est arrêté arbitrairement par les services secrets sous le prétexte qu’il serait un pro-communiste, passé à tabac, torturé, victime de privation de nourriture. Song Woo-suk va le défendre dans ce qui s’apparente, au début, à un simulacre de procès en se dressant contre le système. Venant en aide à quelqu’un qu’il connaît, quelqu’un qu’il considère comme un proche, plus l’histoire progresse, plus l’avocat se rend compte qu’il est confronté à un problème bien plus grand que lui, et qu’il faut oublier ses intérêts personnels.

Yang Woo-suk et Yoon Hyeon-ho, les deux co-scénaristes de « The Attorney » livrent une histoire captivante, avec une pointe de brutalité que le réalisateur propose plus sous une forme subjective que réellement démonstrative. On peut observer un travail très soigné au niveau des décors, mais surtout au niveau des véhicules, des costumes et des coupes de cheveux des différents protagonistes pour nous plonger dans l’atmosphère des années 1980. La bande originale signée par Jo Yeong-wook est très discrète, mais vient souligner habilement les moments clé du développement de l’histoire.

Du côté de la distribution, il faut bien avouer que le film repose essentiellement sur l’excellente performance de Song Kang-ho, qui recevra d’ailleurs de nombreux prix pour sa prestation, dont un Blue Dragon Film Award dans la catégorie Best Actor. L’acteur offre un personnage sobre, en quête d’une réussite professionnelle modeste afin de subvenir à ses besoins ainsi qu’à ceux de sa famille. L’horreur de la situation et du traitement affligé à son « client » vont le pousser à se surpasser et à affronter le système dans un régime totalitaire. On reconnaîtra Oh Dal-su dans un rôle de soutien, faisant office de bras droit à l’avocat d’affaires. Kwak Do-won incarne le principal antagoniste de cette histoire. L’acteur livre un personnage hautement négatif et abject chargé par les hautes autorités de purger la ville de Busan des communistes, n’hésitant pas à utiliser la torture et à fabriquer de fausses preuves.

En conclusion, « The Attorney » est un très bon film dramatique et juridique, reposant sur une histoire basée sur des faits réels et disposant d’une intrigue très attractive. Le rythme est plaisant, bien que quelque peu poussif dans la première partie. L’ambiance est très bien reconstituée à travers les décors, les costumes et le look général des personnages. La bande originale vient souligner agréablement les moments clé du récit. L’ensemble s’inscrit une nouvelle fois dans une forme de témoignage d’une époque troublée de la Corée du Sud. Un film soigné et engageant pour peu que l’on s’intéresse à l’histoire du Pays du Matin Calme.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 144 346 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :