Drame, Horreur, Mystère

UNBORN (2009) ★★★☆☆


Unborn (2009)

 

 

Assaillie par des cauchemars et des hallucinations morbides, Casey comprend qu’un esprit malfaisant est en train de prendre possession d’elle. Elle va devoir se prêter à un exorcisme pour se débarrasser du démon…

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : David S. Goyer
Scénariste : David S. Goyer
Acteurs : Odette Yustman, Gary Oldman, Meagan Good, Cam Gigandet, James Remar, Jane Alexander, Idris Elba, Carla Gugino
Musique : Ramin Djawadi
Genre : Drame, Horreur, Mystère
Durée : 1 heure et 28 minutes
Date de sortie : 11 mars 2009 (France)
Année de production : 2009
Sociétés de production : Relativity Media, Platinum Dunes
Distribué par : Rogue Pictures, Universal Pictures
Titre original : The Unborn
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« The Unborn » ou « Unborn » pour la distribution française, est un film d’horreur surnaturel américain datant de 2009,écrit et réalisé par David S. Goyer, à qui l’on doit également « The Invisible » (2007). Les acteurs principaux sont Odette Yustman, qu’on a pu voir dans « Secret Identity » (2011), Meagan Good, qu’on a pu voir dans « Anchorman 2: The Legend Continues » (2013), Gary Oldman, qu’on a pu voir dans « Les Heures Sombres » (2017), Cam Gigandet, qu’on a pu voir dans « Priest » (2011), James Remar, qu’on a pu voir dans « February » (2015), Idris Elba, qu’on a pu voir dans « Infinity War » (2018), et Carla Gugino, qu’on a pu voir dans « San Andreas » (2015). Ce film a été produit par Michael Bay et sa société de production Platinum Dunes.

L’histoire proposée par « The Unborn » nous invite à suivre Casey Beldon (Odette Yustman), une jeune étudiante en proie à des cauchemars et des hallucinations mettant en scène un enfant maléfique avec des yeux bleus lumineux qui la suit. Elle l’entend lui dire que Jumby veut naître maintenant. Les yeux de Casey commencent alors à changer de couleur. Le médecin qui l’ausculte lui demande si elle a un jumeau, et explique ce changement de couleur comme un chimérisme tétragamétique et hétérochromie, qui est tout fait normal. Le père (James Remar) de Casey lui avoue qu’en effet elle a un jumeau, mais que celui-ci est mort-né. Son surnom était Jumby. Elle commence à soupçonner que l’esprit qui la hante n’est autre que l’âme de son jumeau mort et qu’il veut naître afin d’entrer dans le monde des vivants. Les manifestations se font alors de plus en plus rudes …

« The Unborn » emprunte des éléments propres aux films d’exorcismes sans vraiment y aller franchement. La construction de l’intrigue est plutôt classique, avec une montée en puissance progressive. Les manifestations se faisant de plus en plus régulièrement et de plus en plus agressives. L’entité maléfique veut prendre le contrôle du corps du personnage principal. À cela, on retrouve le concept de la famille maudite, qui voit chaque génération poursuivie par le même esprit diabolique. Enfin, on voit les personnes proches du personnage central devenir des cibles de l’entité surnaturelle. La singularité se manifeste ici par le fait que le démon est un dybbouk, un esprit maléfique issu de la mythologie juive de l’Europe de l’Est.

C’est pour cette raison, que l’exorcisme sera finalement effectué par le rabbin Joseph Sendak (Gary Oldman), bien que dans un premier temps, il rejette l’idée que les événements rencontrés par Casey soient vrais. Il faudra qu’il soit lui-même pris à parti par le démon pour qu’il accepte de venir en aide à la jeune femme. Cependant, pour le seconder dans le rituel de l’exorcisme, il va demander l’aide d’un ami de longue date, le père Arthur Wyndham (Idris Elba). L’acteur dispose d’un petit rôle de soutien. On retiendra également la prestation de Jane Alexander, dans le rôle de Sofi Kozma, une survivante du camp de concentration d’Auschwitz, qui se révèle être la grand-mère de Casey. Après avoir été la cible du dybbuk dans les années 1940, elle est devenue compétente pour lutter contre cet esprit maléfique et va apporter son aide à sa petite-fille.

« Unborn » offre quelques jump-scares très bien orchestrés, malgré le fait qu’on devine pleinement à quel moment ils vont arriver. Les effets spéciaux sont très bien maîtrisés et relativement percutants pour certaines scènes. Le rythme est plaisant et le format de 90 minutes est pleinement suffisant pour cette histoire classique. Les jeux de lumière et l’utilisation de couleurs ternes pour les moments sous tension, proposés par James Hawkinson, le directeur de la photographie, sont parfaitement en adéquation avec l’ambiance. La bande originale de Ramin Djawadi colle également bien avec l’atmosphère du métrage.

« Unborn » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 22 septembre 2009 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Unborn » est un bon petit film d’horreur, disposant d’une histoire familière, d’une intrigue classique avec une petite pointe d’originalité dans le développement. Le rythme est plaisant et les effets spéciaux sont très bien maîtrisés tout en étant relativement percutants. Les jump-scares sont efficaces mais toujours prévisibles. La distribution offre de bonnes prestations, mais malheureusement certaines pointures du casting sont terriblement sous-utilisées. L’ensemble reste agréable et bien moins négatif que ce que l’on peut en lire sur internet. Un film qui trouvera probablement son public auprès des fans du genre.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

6 réflexions sur “UNBORN (2009) ★★★☆☆

  1. Je l’ai vu il y a bien longtemps, pas longtemps après sa sortie il me semble puisque j’étais encore au lycée, et je n’en ai pas dormi pendant une semaine ^^ Cela dit, c’était aussi le cas pour Mirrors. Quelle idée de regarder des films d’horreur toute seule aussi ^^

    Aimé par 1 personne

    Publié par pepparshoes | 15/05/2018, 11 11 07 05075
    • Merci pour ton commentaire. J’ai découvert avec stupéfaction que je n’étais plus abonné à tes publications, et je m’en excuse. J’ignore cependant pourquoi. Peut être une mauvaise manipulation de ma part. Concernant ce métrage, je ne l’avais pas encore vu, mais je tombais régulièrement dessus lors de mes recherches. J’ai donc comblé cette lacune. Je trouve que c’est un film qui est bien construit mais qui, finalement, est très classique dans sa construction. La distribution est attractive mais très mal utilisée, notamment Gary Oldman et Idris Elba. C’est un film très mal noté sur les différents sites spécialisés. Pour ma part je trouve cela très sévère. Si certes ce n’est pas le film d’horreur du siècle c’est loin d’être aussi mauvais. Dans la même famille je lui préfère cependant « Les Intrus » (2009). Pour « Mirrors » j’ai bien aimé aussi, et c’était intéressant de voir Kiefer Sutherland dans ce registre…

      Aimé par 1 personne

      Publié par Olivier Demangeon | 15/05/2018, 11 11 21 05215
  2. Ah, je l’ai bien aimé celui-là, classique, mais intéressant !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 15/05/2018, 14 02 20 05205

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 144 342 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :