Ciné-Asia, Corée du Sud, Drame, Thriller

SEA FOG (2014) ★★★☆☆


Sea Fog (2014)

 

 

Capitaine d’un bateau de pêche, menacé d’être vendu par son propriétaire, Kang décide de racheter lui-même le navire pour sauvegarder son poste et son équipage. Mais la pêche est insuffisante, et l’argent vient à manquer. En désespoir de cause, il accepte de transporter des migrants clandestins venus de Chine. Lors d’une nuit de tempête, tout va basculer et la traversée va se transformer en cauchemar…

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Shim Sung-bo
Scénaristes : Shim Sung-bo, Bong Joon-ho
Acteurs : Kim Yoon-seok, Park Yoochun, Lee Hee-joon, Moon Sung-keun, Kim Sang-ho, Han Ye-ri, Jung In-gi, Yoo Seung-mok, Kim Young-woong
Musique : Jeong Jae-il
Genre : Drame, Thriller
Durée : 1 heure et 51 minutes
Date de sortie : 1er avril 2015 (France)
Année de production : 2014
Sociétés de production : Lewis Pictures
Distribué par : Next Entertainment World
Titre original : Haemu / 해무
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Haemu » ou « Sea Fog » pour la distribution internationale, et diffusé en France sous le titre de « Les Clandestins », est un thriller dramatique coréen datant de 2014, co-écrit et réalisé par Shim Sung-bo, à qui l’on doit également « What the… ? » (2011). Les acteurs principaux sont Kim Yoon-seok, qu’on a pu voir dans « Will You Be There » (2016), Park Yoo-chun, qu’on a pu voir dans « Lucid Dream » (2017), Lee Hee-joon, qu’on a pu voir dans « A Special Lady » (2017), Moon Sung-keun, qu’on a pu voir dans « Monster Boy » (2013), Kim Sang-ho, qu’on a pu voir dans « Fabricated City » (2017), et Han Ye-ri, qu’on a pu voir dans « A Quiet Dream » (2016).

« Sea Fog » est un métrage adapté de la pièce de théâtre intitulée Haeloo, datant de 2007 qui, à son tour, est basée sur l’histoire vraie de 25 migrants illégaux sino-coréens qui ont suffoqué puis trouvé la mort dans une cale de stockage du bateau de pêche Taechangho. Leurs corps ayant été jetés par l’équipage du navire dans la mer au sud-ouest de Yeosu en date du 7 octobre 2001.

L’histoire proposée par « Sea Fog » nous emmène en 1998 et nous allons suivre le capitaine Cheol-joo (Kim Yoon-seok) qui se retrouve dans une situation financière de plus en plus compliquée. Il finit par se lancer dans la contrebande pour essayer de joindre les deux bouts, mais veut surtout sauver son bateau. Sa mission va consister à faire rentrer des clandestins en Corée. Malheureusement, durant la traversée, un incident technique va tuer l’ensemble du groupe de clandestins. L’équipage va alors se débarrasser des corps, mais des tensions vont surgir au sein de l’équipage.

En dehors d’une distribution de qualité et d’excellentes valeurs de production, « Sea Fog » nous propose également un message tout simple, mais ô combien important, une volonté de dénoncer certaines conditions humaines. Dans le cas présent, on dénonce le fait que des êtres humains soient traités comme de la marchandise sans valeur. Peu importe les conditions dans lesquelles ils vont « voyager », en fond de cale, sans hygiène, sans pouvoir se désaltérer convenablement. Et finalement, lorsqu’ils décèdent, ils sont traités comme des animaux dans un abattoir, et jetés par-dessus bord, dans l’optique de servir de repas aux requins afin de faire disparaître les corps.

De la brochette d’acteurs, le développement va essentiellement se focaliser sur le capitaine de ce bateau de pêche, incarné avec beaucoup de force par Kim Yoon-seok. L’acteur incarne un homme rude, violent, qui ne pense qu’à préserver son navire qui tombe en déconfiture. Le second personnage important sera Dong-sik interprété par Park Yoo-chun, anciennement connu sous le pseudonyme de Micky Yoochun, un auteur-compositeur, ancien membre de boys-band. L’acteur dispose du rôle du rookie sur le navire, et s’avère finalement le seul membre de l’équipage doté d’un semblant d’humanisme.

L’intrigue met en scène des scènes de sexe, qui très honnêtement sont très discutables. Pour la première scène, on peut le justifier par l’envie de la femme de se mettre sous la protection, par l’intermédiaire de faveur sexuelle, d’un des membres de l’équipage, et d’avoir un avantage sur les autres clandestins, espérant plus de nourriture, ainsi que dormir au chaud. Dans le deuxième cas de figure, c’est nettement plus critiquable. On retrouve le personnage de Dong-sik, qui, même s’il est un personnage sympathique, mais semble finalement, lui aussi, offrir de l’aide à l’une des femmes montées à bord, sans raison apparente, pour être récompensé par du sexe. Et quand cela arrive, la scène est complètement surréaliste à la vue du contexte dans lequel elle intervient. Il est difficile de croire que dans de telles conditions, un homme et une femme puissent basculer dans une humeur érotique.

Shim Sung-bo, le réalisateur et Hong Kyung-pyo, le directeur de la photographie, offre des visuels très soignés pour impliquer pleinement le spectateur dans le désastre à venir en pleine mer. L’atmosphère est créée par l’intermédiaire d’effets réels, plutôt qu’en ayant recours systématiquement aux effets spéciaux, probablement sur des plateaux conséquents. La bande originale signée par Jeong Jae-il est très discrète, et le montage proposé par Kim Sang-bum offre un métrage assez dynamique.

« Sea Fog » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 2 septembre 2015 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Sea Fog » est un film éminemment dramatique disposant d’une histoire sombre au développement violent. La photographie de Hong Kyung-pyo et la distribution menée par un Kim Yoon-seok au personnage rude sont pleinement efficaces pour mettre en lumière l’environnement impitoyable de la mer. Malheureusement, ces points positifs sont contrebalancés par le manque de subtilité et de réflexion du réalisateur, Shim Sung-bo. L’équilibre n’est pas au rendez-vous entre le désastre, le drame, la violence et une dépendance à une forme de romance irréaliste.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 152 137 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :