Comédie, Crime - Policier, Mystère

GAME NIGHT (2018) ★★☆☆☆


Game Night (2018)

 

 

Pour pimenter leur vie de couple, Max et Annie animent un jeu une nuit par semaine. Cette fois ils comptent sur Brooks, le frère charismatique de Max, pour organiser une super soirée à thème autour du polar, avec de vrais faux malfrats et agents fédéraux ! Brooks a même prévu de se faire enlever…. sauf qu’il reste introuvable. En tentant de résoudre l’énigme, nos joueurs invétérés commencent à comprendre qu’ils se sont peut-être trompés sur toute la ligne. De fausse piste en rebondissement, ils n’ont plus aucun point de repère et ne savent plus s’il s’agit encore d’un jeu… ou pas. Cette nuit risque bien d’être la plus délirante – et la plus dangereuse – de toute leur carrière de joueurs…

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateurs : John Francis Daley, Jonathan Goldstein
Scénariste : Mark Perez
Acteurs : Jason Bateman, Rachel McAdams, Billy Magnussen, Sharon Horgan, Lamorne Morris, Kylie Bunbury, Jesse Plemons, Chelsea Peretti, Danny Huston, Michael C. Hall, Kyle Chandler
Musique : Cliff Martinez
Genre : Comedie, Crime, Mystère
Durée : 1 heure et 40 minutes
Date de sortie : 18 avril 2018 (France)
Année de production : 2018
Sociétés de production : New Line Cinema, Access Entertainment, Davis Entertainment, Aggregate Films, Dune Entertainment
Distribué par : Warner Bros. Pictures
Titre original : Game Night
Notre note : ★★☆☆☆

 

 

« Game Night » est une comédie américaine datant de 2018, réalisée par John Francis Daley et Jonathan Goldstein, à qui l’on doit également « Vacation » (2015). Les acteurs principaux sont Jason Bateman, qu’on a pu voir dans « Agents presque secrets » (2016), Rachel McAdams, qu’on a pu voir dans « Doctor Strange » (2016), Billy Magnussen, qu’on a pu voir dans « La Revanche des Dragons Verts » (2014), Danny Huston, qu’on a pu voir dans « Wonder Woman » (2017), Jesse Plemons, qu’on a pu voir dans « Barry Seal: American Traffic » (2017), Kyle Chandler, qu’on a pu voir dans « Broken City » (2013), et Michael C. Hall, qu’on a pu voir dans « The Secret Man » (2017).

L’histoire proposée par « Game Night » nous invite à suivre Max (Jason Bateman) et son épouse Annie (Rachel McAdams) qui organise une de leurs soirées régulières de jeu dans leur maison de banlieue. La séquence d’ouverture du film est un montage habilement édité qui montre que des jeux comme Pictionary, Scrabble et autres charades sont le fondement de la relation de leur couple et ont conduit à leur mariage. Les autres participants à cette soirée de jeu sont Ryan (Billy Magnussen), Sarah (Sharon Horgan) et un couple marié, Kevin (Lamorne Morris) et Michelle (Kylie Bunbury). À cela on ajoute un invité surprise, Brooks (Kyle Chandler), le frère de Max qui en est quelque peu jaloux.

À la fin de la soirée, Brooks invite l’ensemble des participants à venir effectuer la prochaine soirée chez lui, pour une soirée de jeu différente, sur le modèle de ces soupers mystérieux qui sont devenus un phénomène de mode il y a quelques années. À partir de là, « Game Night » bascule dans une sorte de tour de montagnes russes par le biais de slapstick (un concept humoristique impliquant une part de violence physique volontairement exagérée), des échanges impassibles dans un contexte de danger imminent qui s’oriente de plus en plus vers le chaos.

Pour ceux qui auraient vu des métrages comme « The Game » (1997) de David Fincher ou d’autres métrages axés sur le concept du Home Invasion, il y a de fortes chances qu’ils puissent anticiper la majorité des rebondissements que propose le scénario signé par Mark Perez. La psychologie des personnages est très basique et elle interagit de manière classique avec l’intrigue. L’incapacité de Max et Annie à concevoir un enfant, l’obsession de Kevin concernant l’infidélité de son épouse Michelle, etc. L’intervention de Jeffrey Wright en tant que pseudo-agent du FBI prête à sourire, et l’apparition de Michael C. Hall dans le rôle du méchant de service est presque ridicule.

Le personnage le plus intéressant est probablement Gary, le voisin de Max et Annie, un flic divorcé, qui semble être à la limite de la dépression, et qui souffre de ne plus être dans le cercle d’amis de ses voisins, se voyant ainsi refoulé des parties de jeux. Jesse Plemons incarne avec brio ce personnage déjanté et qui fait presque froid dans le dos, se présentant sous les traits d’un psychopathe. L’acteur vole systématiquement la vedette à ses partenaires à chacune de ses interventions.

L’édition de Jamie Gross, Gregory Plotkin, et David Egan permet à « Game Night » de garder un certain dynamisme et le rythme est donc assez soutenu. La photographie signée Barry Peterson est plaisante avec essentiellement des visuels de nuit, l’histoire principale se déroulant d’une traite lors d’une soirée prolongée. La bande originale n’est pas particulièrement marquante. Bien qu’il y ait des ingrédients de films d’action, avec une scène de baston, des courses-poursuites dans une maison de luxe, et même une blessure par balle qui entraînera une intervention chirurgicale de fortune, ce métrage reste assez décevant. Les gags tombent souvent à plat, et on ne fait guère plus que de sourire à certaines plaisanteries. Il n’y a, pour ainsi dire, rien d’innovant dans ce film.

En conclusion, « Game Night » est une comédie ordinaire disposant d’une histoire loufoque, d’une intrigue familière et d’un développement simpliste. Le rythme est soutenu, mais l’humour est léger, voire tombe à plat et les quelques scènes d’action ne permettent pas que l’on éprouve de l’empathie pour les personnages. La distribution cabotine quelque peu et seul Jesse Plemons tire réellement son épingle du jeu. Un film décevant qu’on ne saurait pas recommander.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

5 réflexions sur “GAME NIGHT (2018) ★★☆☆☆

  1. Je te trouve un peu sévère avec ce film. Clairement ce n’est pas une grande comédie mais pour moi il y a suffisamment de bons moments de comédie, notamment la scène où Rachel McAdams veut retirer la balle du bras de Jason Bateman, pour que le film fonctionne et me fasse rire. C’est juste dommage que le film mette si longtemps à démarrer. Toute la scène chez le médecin est inutile, il y avait plus simple et plus court pour expliquer le problème du mari avec son frère.
    Par contre, je suis d’accord avec toi sur Jesse Plemons, il est incroyable 🙂

    Aimé par 1 personne

    Publié par Shin Niko | 28/05/2018, 16 04 18 05185
  2. Personnellement, j’ai vraiment passé un bon moment avec film, c’est divertissant et ça fait du bien !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 29/05/2018, 15 03 16 05165

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 134 500 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :