Action, Comédie, Crime - Policier

GRINGO (2018) ★★★☆☆


Gringo (2018)

 

 

Harold Soyinka travaille pour un groupe pharmaceutique dirigé par Elaine Markinson et Richard Rusk. Lorsque ces derniers décident de se lancer dans le commerce lucratif du cannabis médical, ils envoient Harold au Mexique pour le lancement de leur nouvelle usine de production. Ignorant que la société qu’il représente a trahi un dangereux cartel local, l’employé modèle échappe de justesse à un enlèvement. Perdu au fin fond du Mexique, réalisant que ses patrons ont tout intérêt à le voir disparaître, pourchassé par les tueurs du cartel et un mercenaire implacable, Harold ne peut compter que sur lui-même s’il veut rester en vie.

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Nash Edgerton
Scénaristes : Anthony Tambakis, Matthew Stone
Acteurs : David Oyelowo, Charlize Theron, Joel Edgerton, Amanda Seyfried, Thandie Newton, Sharlto Copley, Paris Jackson
Musique : Christophe Beck
Genre : Action, Comédie, Crime
Durée : 1 heure et 51 minutes
Date de sortie : 9 mai 2018 (France)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Denver and Delilah Productions, Blue-Tongue Films
Distribué par : Amazon Studios, STXfilms
Titre original : Gringo
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Gringo » est une comédie américaine datant de 2018, réalisée par Nash Edgerton, qui réalise ici son premier long-métrage. Nash Edgerton est le frère aîné de Joel Edgerton que l’on retrouve dans la distribution. Les acteurs principaux sont David Oyelowo, qu’on a pu voir dans « The Cloverfield Paradox » (2018), Charlize Theron, qu’on a pu voir dans « Atomic Blonde » (2017), Joel Edgerton, qu’on a pu voir dans « Red Sparrow » (2018), Amanda Seyfried, qu’on a pu voir dans « Dear John » (2010), Thandie Newton, qu’on a pu voir dans « Solo: A Star Wars Story » (2018), et Sharlto Copley, qu’on a pu voir dans « Hardcore Henry » (2016).

L’histoire proposée par « Gringo » nous invite à suivre Harold Soyinka (David Oyelowo), un employé de niveau intermédiaire dans une société pharmaceutique de Chicago dont le co-président, Richard Rusk (Joel Edgerton) est supposé être son meilleur ami, se connaissant depuis le collège. Sauf que Richard « baise » Bonnie (Thandie Newton), la femme de Harold. Je sais, ce n’est pas bien de dire « baise » mais j’en ai rien à « foutre », je le dis quand même. L’autre co-président est en fait une co-présidente, Elaine Markinson (Charlize Theron), une femme implacable, qui elle aussi « baise » avec Richard

Le trio composé de Richard, Elaine et Harold s’envole pour le Mexique afin de mettre un terme à un deal avec la mafia locale. C’est là que Bonnie en profite pour annoncer à son époux qu’elle veut rompre. Pour se venger, et soutirer de l’argent à ses employeurs, ce dernier décide de faire croire qu’il s’est fait kidnapper. Un plan facile si la mafia locale n’avait pas décidé de réellement kidnapper Harold pour qu’Elaine et Richard revoient leur position. Pour tenter de récupérer Harold en un seul morceau, Richard fait appel à son frère, Mitch Rusk (Sharlto Copley), un ancien barbouze. Tous les ingrédients sont désormais complets pour que l’imbroglio agisse…

Certains aspects de l’histoire, de l’intrigue et du développement apparaissent comme des choses sérieuses, et même cruelles, selon le point de vue que l’on veut bien leur accorder. Pour exemple, la scène où le chef du gang mafieux mexicain fait couper le gros orteil d’un de ses subordonnés pour faire passer un message, en est un exemple. Mais le ton général est plutôt à la comédie. Et c’est peut-être là toute la subtilité de mon propos, n’est qu’à la comédie. C’est, de mon point de vue, le gros défaut de ce métrage. Il n’est pas pleinement construit comme une comédie, même si certaines scènes sont très drôles, j’y reviendrai, mais il n’est pas non plus complètement construit comme un thriller policier et/ou un thriller d’action, même s’il y a quelques séquences qui vont dans ce sens.

Du côté de la distribution, on retrouve de très bons acteurs, le rôle principal étant dévolu à David Oyelowo. L’acteur dispose d’un personnage quelque peu naïf qui se fait prendre à son propre jeu et qui, en aucune circonstance, ne maîtrise la situation. Sa survie tient plus du hasard que d’un réel savoir-faire. Bien que ce soit son frère que l’on retrouve à la mise en scène, Joel Edgerton dispose pour ainsi dire d’un rôle de soutien. Le macho de service, fourbe et traître à la fois. A chaque fois que je vois Amanda Seyfried, je me dis que je la connais mais je n’arrive jamais à me rappeler d’où, et finalement c’est toujours l’image de cette publicité pour Givenchy qui finit par me revenir à l’esprit. L’actrice dispose également d’un rôle de soutien, et même, on pourrait se demander si son personnage était vraiment nécessaire, tellement la sous-intrigue qu’elle anime est peu importante.

Enfin, les deux personnages les plus intéressants sont à mettre aux crédits de Charlize Theron et de Sharlto Copley. L’actrice m’a fait mourir de rire avec son imitation volontairement péjorative d’un sourd-muet qui tente de parler avec la langue des signes. Quant à Sharlto Copley, il est juste encore une fois excellent, avec une petite pointe d’excentricité qui permet d’amener également de l’humour dans cette sombre histoire de trahison. Enfin, Thandie Newton dispose également d’un rôle de soutien, un rôle quelque peu ingrat, femme volage et rapidement trahie. Il en est de même pour Harry Treadaway, qui accompagne le personnage campé par Amanda Seyfried, dont on aurait pu s’économiser de la présence.

En conclusion, « Gringo » est un film difficilement classable, car il ne se fixe pas vraiment dans un genre précis, entre la comédie et le film d’action. Le casting permet cependant à l’intrigue de rester suffisamment attractive pour qu’on ne s’ennuie pas. Ce film est finalement miné par une intrigue désordonnée et des personnages très mal conçus. Le rythme est correct et la photographie tout comme l’édition restent très basiques. Un film en fin de compte moyen dont on peut se dispenser et qui ne rattrape en rien la déception de « Game Night » (2018) de John Francis Daley et Jonathan Goldstein.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “GRINGO (2018) ★★★☆☆

  1. Ah, un film que j’ai beaucoup aimé, très caustique et finalement assez sombre !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 06/06/2018, 15 03 31 06316
    • Je suis resté sur un sentiment mitigé. Je vais donner une autre chance aux frères Edgerton en regardant un de leurs autres films que je n’ai pas encore vu, soit « The Square » (2008), histoire de me faire une idée plus précise du niveau de leur collaboration….

      J'aime

      Publié par Olivier Demangeon | 06/06/2018, 15 03 51 06516

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 119 531 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :