Crime - Policier, Drame, Espionnage, Thriller

LES 3 JOURS DE CONDOR (1975) ★★★☆☆


Les 3 jours du Condor (1975)

 

 

Turner travaille pour la CIA, il lit des livres, beaucoup de livres afin d’élaborer des scénarios utiles aux enquêteurs. Au retour de sa pause déjeuner, Turner retrouve tous ses collègues assassinés. S’engage alors un contre la montre pour savoir qui a commis ces meurtres et comment lui échapper.

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Sydney Pollack
Scénaristes : Lorenzo Semple Jr., David Rayfiel
Acteurs : Robert Redford, Faye Dunaway, Cliff Robertson, Max von Sydow, John Houseman, Addison Powell
Musique : Dave Grusin
Genre : Drame, Espionnage, Policier, Thriller
Durée : 1 heure et 87 minutes
Date de sortie : 21 novembre 1975 (France)
Année de production : 1975
Sociétés de production : Dino De Laurentiis Corporation
Distribué par : Paramount Pictures
Titre original : Three Days of the Condor
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Three Days of the Condor » ou « Les Trois Jours du Condor » est un thriller d’espionnage américain datant de 1975, réalisé par Sydney Pollack (1934-2008), à qui l’on doit également « L’Interprète » (2005). Les acteurs principaux sont Robert Redford, qu’on a pu dans « Peter et Elliot le Dragon » (2016), Faye Dunaway, qu’on a pu voir dans « The Bye Bye Man » (2017), Cliff Robertson (1923-2011), qu’on a pu voir dans « Riding the Bullet » (2004), et Max von Sydow, qu’on a pu voir dans « Star Wars, Épisode VII : Le Réveil de la Force » (2015).

En 1972, aux États-Unis, le scandale du Watergate mettait à jour des méthodes d’espionnages orchestrées par les politiques envers d’autres politiques, se servant allègrement des services de l’état. Le tout aboutit à la démission du président des États-Unis de l’époque, Richard Nixon. Ces événements ont été présentés dans différents métrages dont le plus récent n’est autre que « The Post » (2017) de Steven Spielberg. Mais bien avant cela, « Les Hommes du Président » (1976) d’Alan J. Pakula (1928-1998) abordait ce dossier, avec déjà Robert Redford dans l’un des rôles principaux. Une nouvelle ère s’ouvrait. Les stars d’Hollywood jouaient des cow-boys et/ou des héros militaires. Désormais, ils seront sur écoute, des assassins ou des cibles.

Dans « Les 3 jours du condor », Robert Redford est une cible, et apparaît de prime abord comme une personne simple, ouverte et confiante. C’est un lecteur dans une société nommée l’American Literary Historical Society, et il aborde un style plutôt cool, avec un manteau de tweed, un jeans et des baskets. Mais sa société est en fait une couverture, il s’agit d’une antenne de la CIA. Bien que le script ne développe pas pleinement ce point, le personnage incarné par Robert Redford a pour fonction de lire et d’informatiser des ouvrages et des magazines étrangers à la recherche de codes et/ou de messages cachés.

Alors qu’il a fait un rapport comme il le fait usuellement, Joseph Turner (Robert Redford) va échapper de justesse au massacre de toutes les personnes de l’unité qui se trouvaient dans ses bureaux lorsqu’une équipe de tueurs vient faire le ménage par le vide. De là, Joseph Turner va basculer dans la paranoïa et emmener le spectateur avec lui dans sa quête de compréhension et dans sa volonté de rester en vie. Le métrage devient l’histoire de comment il va tenter de ne pas se faire tuer afin de révéler une conspiration au sein de la CIA.

Robert Redfort apporte beaucoup de sérieux à son personnage, le laissant évoluer au fil du développement de l’intrigue. Joseph Turner, à travers ses nombreuses lectures, a acquis une somme importante de connaissances théoriques qu’il va pouvoir mettre en pratique dans l’action réelle. Il va être aidé par Kathy Hale (Faye Dunaway), une femme qui se trouve au mauvais endroit au mauvais moment. Après, personnellement, je ne comprends pas la volonté de Lorenzo Semple Jr. et de David Rayfiel, les deux scénaristes, d’apporter une pseudo-romance, ponctuée par une scène de sexe, qui honnêtement semble complètement inopinée, pour ne pas dire inopportune au vu de la situation de tension.

Pour compléter le tableau, on ajoute un tueur à gages, incarné avec malice par Max von Sydow. L’acteur amenant une forme de menace particulière, ainsi que Cliff Robertson qui interprète un bureaucrate impartial, menteur et retors. Sydney Pollack, le réalisateur, a l’intelligence de ne pas s’enfoncer trop loin dans des conspirations diverses et labyrinthiques. Finalement, on n’est guère étonné que la CIA puisse agir de la sorte et quand la fin arrive, elle est présentée de manière simple et tellement logique, avec la bonne sonorité.

« Les 3 jours du Condor » a fait l’objet de plusieurs éditions en DVD ainsi qu’en Blu-ray, dont celle parue le 3 novembre 2009 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Les 3 jours du Condor » est un bon film d’espionnage disposant d’une histoire de complot interne et d’une intrigue habilement construite. Les quelques scènes d’action sont bien orchestrées et le rythme est plaisant. L’ambiance est tendue et l’atmosphère est stressante durant la quasi-totalité des deux heures du métrage. La distribution offre de bonnes prestations dominées par les performances du duo formé par le couple Robert Redford et Faye Dunaway, dont les scénaristes ont jugé bon de leur imposer une romance inopportune. L’ensemble reste un agréable divertissement qui nous replonge dans le climat post-Watergate.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 135 351 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :