Action, Ciné-Asia, Comédie, Corée du Sud, Crime - Policier, Drame

RIGHTEOUS TIES (2006) ★★☆☆☆


Righteous Ties (2006)

 

 

Chi-sung est condamné à 7 ans de prison pour tentative de meurtre. Le chef de son clan lui avait ordonné d’éliminer le patron de la mafia adverse. Mais il comprend que son boss l’a trahi quand ses parents sont assassinés. Il s’échappe de prison pour se venger et retrouve son meilleur ami, qui va devoir choisir entre son amitié et sa loyauté envers son clan…

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Jang Jin
Scénariste : Jang Jin
Acteurs : Jung Jae-young, Jung Joon-ho, Ryu Seung-ryong, Min Ji-hwan, Shin Goo, Lee Yong-yi, Kim Dong-ju, Yoon Yoo-sun, Joo Jin-mo, Jang Young-nam, Jung Gyu-soo, Kim Kyu-chul, Lee Han-wi
Musique : Park Geun-tae
Genre : Comédie, Drame, Policier
Durée : 2 heures et 6 minutes
Date de sortie : 22 avril 2009 (France)
Année de production : 2006
Sociétés de production : K&J Entertainment
Distribué par : CJ Entertainment
Titre original : Georukhan Gyebo / 거룩한 계보
Notre note : ★★☆☆☆

 

 

« Georukhan Gyebo » ou « Righteous Ties » pour la distribution internationale, et « La Lignée Sacrée » pour la distribution française, est une comédie dramatique sud-coréenne datant de 2006, écrite et réalisée par Jang Jin, à qui l’on doit également « The Man on High Heels » (2014). Les acteurs principaux sont Jung Jae-young, qu’on a pu voir dans « Countdown » (2011), Jung Joon-ho, qu’on a pu voir dans « Operation Chromite » (2016), Ryu Seung-ryong, qu’on a pu voir dans « Psychokinesis » (2018), Jang Young-nam, qu’on a pu voir dans « The Classified File » (2015), Joo Jin-Mo, qu’on a pu voir dans « Kundo: Age of the Rampant » (2014), Lee Han-wi, qu’on a pu voir dans « Secteur 7 » (2011), et Shin Goo, qu’on a pu voir dans « Bluebeard » (2017).

L’histoire proposée par « Righteous Ties » nous invite à suivre Chi-sung (Jung Jae-young), un gangster qui se retrouve en prison, incarcéré pour sept ans, après avoir poignardé, sur l’ordre de son patron, Kim Young-hee (Min Ji-hwan), un rival, qu ‘il laisse paralysé, et empli d’un désir de vengeance. Bien que durant son procès Chi-sung n’incrimine pas son patron, ce dernier le trahit et essaie de le faire tuer, bien que la tentative soit infructueuse. Parallèlement, sa dernière victime fait exécuter ses parents qui vivaient très modestement. Chi-sung va tout tenter pour s’évader et retrouver tous ses adversaires afin de se venger.

« Righteous Ties » est précisément le type de film que je n’aime pas. L’histoire est plaisante, mais le développement est calamiteux. Jang Jin, le scénariste-réalisateur, n’arrive pas à se positionner clairement, et finalement, à aucun moment on arrive à savoir si on regarde un film d’action, une comédie, un drame. Ça part un petit peu dans tous les sens, sans jamais s’installer distinctement dans un genre. Du coup, cela apparaît comme brouillon, et on n’arrive pas à s’engager pleinement dans l’intrigue.

En outre, les séquences s’apparentant à de la comédie ne sont pas réellement drôles, comme par exemple lorsque le personnage incarné par Jung Jae-young fait l’intermédiaire entre deux détenus pour relayer leur conversation, étant lui-même entre les deux cellules de ses co-détenus. Ça tire en longueur et ce n’est en rien amusant. L’aspect dramatique qui se dégage intervient essentiellement dans la dernière partie, avec là aussi, des scènes qui sont tirées en longueur, où les protagonistes mettent plusieurs minutes pour passer de vie à trépas, parfois même accompagnés de ralentis pour encore plus allonger les scènes.

Les séquences d’action sont essentiellement des scènes de baston, à mains nues ou avec des couteaux. Au demeurant, ces scènes d’action s’articulent essentiellement autour de Chi-sung, étant le personnage principal de ce qui s’apparente le plus à une histoire de vengeance. Le montage proposé par Steve M. Choe est un peu chaotique, ne trouvant jamais le bon équilibre entre les scènes dynamiques et les parties plus théâtrales. La bande originale qui accompagne « Righteous Ties », proposée par Park Geun-tae est plutôt sympathique, mais est souvent à contre-sens de l’action et/ou du drame. Un décalage qui interpelle et qui vient achever le reste d’intérêt qui pouvait subsister à rester concentré sur le film.

« La Lignée Sacrée » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 22 avril 2009 chez Sony Pictures Home Entertainment. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Righteous Ties » est un film imparfait doté d’une histoire qui apparaît comme engageante, mais qui est plombé par un développement anarchique. L’intrigue est familière et se présente comme une histoire de vengeance. Le scénariste-réalisateur ne parvient jamais, volontairement ou pas, à se positionner dans un genre précis, naviguant entre le burlesque, la comédie, le drame, le crime, la loyauté, la trahison, et la vengeance. La partition musicale offre des titres sympathiques mais souvent en complet décalage avec la situation offerte à l’écran. Le rythme est parfois très lent et on se retrouve à plusieurs reprises au bord du décrochage. Un des plus mauvais films coréens que nous avons pu voir jusqu’à ce jour, et dont on peut largement se dispenser.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 135 349 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :