Drame, Horreur, Thriller

HEREDITARY (2018) ★★★★☆


Hérédité (2018)

 

 

Toute famille cache un secret… Après la mort de leur grand-mère, les membres de la famille Graham tentent d’échapper au terrible sort dont ils ont hérité.

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Ari Aster
Scénariste : Ari Aster
Acteurs : Toni Collette, Alex Wolff, Milly Shapiro, Ann Dowd, Gabriel Byrne
Musique : Colin Stetson
Genre : Drame, Horreur, Mystère
Durée : 2 heures et 7 minutes
Date de sortie : 13 juin 2018 (France)
Année de production :
Sociétés de production : PalmStar Media, Finch Entertainment, Windy Hill Pictures
Distribué par : A24
Titre original : Hereditary
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Hereditary » ou « Hérédité » pour la distribution française, est un film d’horreur américain datant de 2018, réalisé par Ari Aster, qui fait là ses premiers pas pour un long-métrage. Les acteurs principaux sont Toni Collette, qu’on a pu voir dans « Conspiracy » (2017), Alex Wolff, qu’on a pu voir dans « Traque à Boston » (2013), Milly Shapiro, qui obtient ici son premier rôle dans un film, Ann Dowd, qu’on a pu voir dans « Beauté Cachée » (2016), et Gabriel Byrne, qu’on a pu voir dans « Assaut sur le Central 13 » (2005).

« Hereditary » fait partie de ces métrages dont il est difficile de parler. À trop donner d’explications, on risque de gâcher le plaisir de ceux qui voudraient le voir, mais qui viennent tout de même jeter un coup d’œil aux critiques des copains, histoire de prendre la température. D’un autre côté, celui qui aura déjà vu le film se demandera si on a bien vu le même métrage, tellement votre opinion sera différente de la sienne. Bref, une mission difficile que de vous offrir cette critique, exercice que je vais tout de même tenter de faire.

« Hereditary » maintient une pression constante durant les 90 premières minutes du métrage, avec une atmosphère très travaillée, très oppressante, très angoissante, accompagnée par des sonorités intrigantes et une bande originale, signée Colin Stetson, très harmonieuse, qui vient en permanence appuyer les scènes importantes de l’intrigue. Les trente dernières minutes regroupant les meilleures scènes du film, ou Ari Aster, le réalisateur, s’en donne à cœur joie, usant intelligemment des effets spéciaux pour nous glacer le sang.

Le scénario de « Hereditary », également signé par Ari Aster, est très bien construit, et sa mise en scène est habilement bâtie. Ce jeune metteur en scène de 30 ans, structure son histoire de telle manière qu’il est difficile de savoir si les événements présentés sont de l’ordre du surnaturel, du réel ou de l’imaginaire. La famille Graham semble être maudite, heurtée par une sorte de malédiction, mais également par des dispositions génétiques mettant en évidence des maladies mentales.

Toni Collette incarne Annie Graham, une mère de famille, mariée à Steve (Gabriel Byrne). Elle fait face au décès de sa mère, Ellen, tout en essayant de terminer des maquettes qui semblent illustrer la vie de sa propre famille ainsi que son état psychologique. Alex Wolff interprète son fils Peter, un adolescent aux yeux tristes qui semble à la dérive, et qui se réfugie dans la consommation de stupéfiants. Milly Shapiro joue Charlie, la plus jeune des enfants de la famille. Une adolescente de 13 ans qui semble fortement perturbée, développant des attitudes très étranges.

Tout ce beau monde semble ébranlé par le décès de la matriarche. Cette famille est manifestement mal à l’aise avec les démonstrations de sentiments, et avec tout ce qui pourrait révéler leur état d’esprit aux autres. Annie ment à son mari, prétendant aller au cinéma alors qu’elle fréquente un groupe de soutien pour les personnes endeuillées. Peter s’anesthésie le cerveau avec de la marijuana. Charlie dessine obsessionnellement dans un petit cahier. Des choses innommables arrivent à cette famille tout au long du développement. À chaque nouveau traumatisme, ils brisent un peu plus leurs façades, exposent les fissures émotionnelles de la famille.

Le rythme est volontairement très lent. Mais dans le cas présent, c’est une lenteur intelligente. Il n’y a pas cette sensation qu’on n’avance pas, pas de sentiment que l’intrigue tourne en rond. C’est une lenteur calculée, permettant d’observer la réaction physique et psychologique des différents protagonistes. La caméra s’arrête de longue secondes sur les visages, permettant de capter l’état interne du personnage. Un processus qui n’est pas sans rappeler ce que proposait, en son temps, Sergio Leone (1929-1989) lorsqu’il filmait de longues séquences mettant en scène des duels. Dans ce sens, la photographie proposée par Pawel Pogorzelski est très soignée, très esthétique, jouant énormément avec les lumières, l’obscurité.

Les aspects horrifiques sont très légers, et relativement classiques, portes qui s’ouvrent, silhouette en contre-champs, etc. Le film développe une certaine violence, mais cette dernière n’est pas une violence visuelle. La violence est de l’ordre du psychologique par les dommages émotionnels infligés aux Graham par la vie, jusqu’au basculement final. Il y a quelques séquences choc, mais c’est plus de l’ordre du suggéré que du démonstratif. Finalement, « Hereditary » est un film d’horreur rare qui porte une véritable attention du monde réel sur comment les individus font face à un traumatisme. Un film intéressant et qui, en fin de compte s’avère original et réussi.

En conclusion, « Hereditary » est un très bon film d’horreur qui offre son lot d’effrois visuels, mais également psychologiques, reposant sur un scénario habile et complexe. Le rythme est lent, mais l’atmosphère est telle qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer. La photographie est habilement travaillée et la bande originale vient parfaitement renforcer l’ambiance tendue et stressante qui pèse tout au long du métrage. La distribution offre de très bonnes prestations et les quelques effets spéciaux sont particulièrement efficaces. Un divertissement efficace articulé autour d’une histoire originale et d’une mise en scène innovante.

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “HEREDITARY (2018) ★★★★☆

  1. Tellement hâte de pouvoir le voir, tu me fais super envie, heureusement que j’y vais demain !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 18/06/2018, 16 04 35 06356

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 127 270 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :