Action, Science fiction, Thriller

LE LABYRINTHE: LE REMÈDE MORTEL (2018) ★★★☆☆


Le Labyrinthe Le remède mortel (2018)

 

 

Thomas et les Blocards s’engagent dans une ultime mission, plus dangereuse que jamais. Afin de sauver leurs amis, ils devront pénétrer dans la légendaire et sinueuse Dernière Ville contrôlée par la terrible organisation WICKED. Une cité qui pourrait s’avérer être le plus redoutable des labyrinthes. Seuls les Blocards qui parviendront à en sortir vivants auront une chance d’obtenir les réponses tant recherchées depuis leur réveil au coeur du Labyrinthe.

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Wes Ball
Scénaristes : T.S. Nowlin
Acteurs : Dylan O’Brien, Kaya Scodelario, Thomas Brodie-Sangster, Nathalie Emmanuel, Giancarlo Esposito, Aidan Gillen, Walton Goggins, Ki Hong Lee, Barry Pepper, Will Poulter, Patricia Clarkson
Musique : John Paesano
Genre : Action, Science-fiction, Thriller
Durée : 2 heures et 21 minutes
Date de sortie : 7 février 2018 (France)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Gotham Group, Temple Hill Entertainment, Oddball Entertainment
Distribué par : 20th Century Fox
Titre original : Maze Runner: The Death Cure
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Maze Runner: The Death Cure » ou « Le Labyrinthe: Le Remède Mortel » est un film de science-fiction dystopique américain datant de 2018, réalisé par Wes Ball, à qui l’on doit également les deux premiers opus. Le scénario est basé sur le roman The Death Cure écrit par James Dashner. Ce métrage est une suite à « Le Labyrinthe : La Terre Brûlée » (2015) et est le troisième et dernier épisode de la série de films « Le Labyrinthe ». La majorité des acteurs présents dans les précédents films reprennent ici leurs rôles respectifs.

Mettons donc les pieds dans le plat tout de suite, « Le Remède Mortel » est une déception. Il ne s’agit certes pas d’un mauvais film, mais dans la configuration qui est la sienne, venant clore cette trilogie, c’est une déception. Maintenant que c’est dit, je vais tenter de m’expliquer. Ce troisième opus se devait donc de mettre un point final à cette histoire débutée en 2014. Mais une sensation étrange vient rapidement nous envahir. Quand on pense que les choses vont se finir, il y a un autre épilogue qui débute, puis encore un autre. Et cette sensation se transforme en une forme de lassitude laissant l’impression que le tout est tiré en longueur.

Dans une certaine mesure, le film de Wes Ball est dynamique. Le réalisateur a dirigé les trois épisodes de cette franchise, dont « Le Labyrinthe » (2014) et « Le Labyrinthe : La Terre Brûlée » (2015). La séquence d’ouverture de ce « Le Remède Mortel » s’inscrit dans cette énergie avec une course-poursuite d’une bonne dizaine de minutes à travers le désert, avec un grain, une intensité et une esthétique rugueuse qui n’est pas sans rappeler « Mad Max: Fury Road » (2015) de George Miller. En outre, et comme c’est le cas dans l’ensemble des films de cette franchise, mais en particulier le premier, le design sonore est puissant et immersif.

Wes Ball, le réalisateur, donc, travaillant à partir d’un scénario de T.S. Nowlin, à qui l’on doit également le script de « Pacific Rim: Uprising » (2018), nous introduit directement dans l’action. Il n’y a pas de séquence de rappel, donc si vous avez oublié l’histoire, les lieux et les personnages, vous vous sentirez probablement quelque peu perdu. Cependant, il n’y a pas lieu de tergiverser longuement, Thomas (Dylan O’Brien), notre héros de service, et son équipe, doit libérer un de ses amis, des griffes des méchants du WCKD, dirigé par la froide Ava Paige (Patricia Clarkson) et une équipe d’agents de sécurité dirigée par Janson (Aidan Gillen), le méchant de service, maintiennent le contrôle de l’imposante Dernière Ville. Ces derniers rassemblent toujours des enfants afin de faire des expériences sur eux afin de produire un sérum pour guérir la planète décimée par une peste zombie.

Bien que les scènes d’action soient très bien orchestrées et que les effets spéciaux soient parfaitement maîtrisés, l’ensemble est foncièrement plombé par une histoire poussive et les 141 minutes en deviennent pénibles. Alors il est fort possible que « Le Labyrinthe: Le Remède Mortel » offre une conclusion satisfaisante pour les fans de la franchise, mais pour ceux qui n’ont été que moyennement accrochés par cette série de films, il est peut-être préférable qu’ils fassent l’impasse sur ce dernier film.

Doté d’un budget de 62 millions de dollars, « Le Labyrinthe: Le Remède Mortel » a rapporté 58 millions de dollars en Amérique du Nord et 230,4 millions de dollars dans les autres pays pour une recette mondiale de 288,4 millions de dollars. Le tournage principal a débuté en mars 2016 à Vancouver, en Colombie-Britannique. Rapidement, on apprenait que l’acteur Dylan O’Brien a été blessé sur le tournage et a été hospitalisé, ce qui a fortement reporté la production. Les blessures de l’acteur étant plus sérieuses que prévu, le tournage a repris le 6 mars 2017 à Cape Town en Afrique du Sud.

« Le Labyrinthe : Le Remède Mortel » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 11 juin 2018 chez Fox Pathé Europa. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Le Labyrinthe: Le Remède Mortel » est un film de science-fiction dystopique correct mais dont l’histoire est peu engageante et dont l’intrigue tire vers de pénibles longueurs. Les scènes d’actions et les effets spéciaux sont très bien orchestrés. La distribution offre d’honorables prestations. Un final à la trilogie qui ravira ses fans, mais dont les autres pourront se dispenser.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

3 réflexions sur “LE LABYRINTHE: LE REMÈDE MORTEL (2018) ★★★☆☆

  1. J’ai vu les deux premiers mais je crois que je vais passer mon tour sur celui-ci…

    Aimé par 1 personne

    Publié par Xapur | 26/06/2018, 12 12 00 06006
  2. Personnellement, j’ai passé un bon moment avec cette fin, j’en suis plutôt satisfaite !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 26/06/2018, 15 03 30 06306

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 112,625 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :