Action, Crime - Policier, Cycle Cinéma, Thriller

60 SECONDES CHRONO (2000) ★★★☆☆


60 secondes chrono (2000)

 

 

Randall Raines s’est rangé des voitures. C’est le cas de le dire pour cet ancien as de la disparition de voitures façon Majax. Mais le jour où son frère qui a voulu suivre ses traces se retrouve coincé face au pire caïd du coin, Randall remonte à bord. Le marché est simple : la vie de son frère contre 50 voitures qui devront toutes être acheminées en une nuit.

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Dominic Sena
Scénaristes : Scott Rosenberg
Acteurs : Nicolas Cage, Angelina Jolie, Giovanni Ribisi, Delroy Lindo, Will Patton, Christopher Eccleston, Chi McBride, Robert Duvall, Timothy Olyphant, Vinnie Jones, Scott Caan, Frances Fisher, Carmen Argenziano, Michael Peña
Musique : Trevor Rabin
Genre : Action, Policier, Thriller
Durée : 1 heure et 58 minutes
Date de sortie : 23 août 2000 (France)
Année de production : 2000
Sociétés de production : Touchstone Pictures, Jerry Bruckheimer Films
Distribué par : Buena Vista Pictures
Titre original : Gone in 60 Seconds
Notre note : ★★★☆☆

 

Cette critique est proposée dans le cadre de notre cycle dédiée à Angelina Jolie !

 

 

« Gone in 60 Seconds » ou « 60 Secondes Chrono » pour la distribution française, est un film d’action américain articulé autour du braquage de voiture, datant de 2000, réalisé par Dominic Sena, à qui l’on doit également « Whiteout » (2009). Les acteurs principaux sont Nicolas Cage, qu’on a pu voir dans « Mom and Dad » (2017), Angelina Jolie, qu’on a pu voir dans « Wanted » (2008), Giovanni Ribisi, qu’on a pu voir dans « Gangster Squad » (2013), Delroy Lindo, qu’on a pu voir dans « The Core » (2003), Will Patton, qu’on a pu voir dans « Megan Leavey » (2017), Christopher Eccleston, qu’on a pu voir dans « Legend » (2015), Scott Caan, qu’on a pu voir dans « Ocean’s Thirteen » (2007), Timothy Olyphant, qu’on a pu voir dans « Snowden » (2016), Vinnie Jones, qu’on a pu voir dans « Midnight Meat Train » (2008), et Robert Duvall, qu’on a pu voir dans « Deep Impact » (1998). Ce métrage est un remake très libre du film du même nom de 1974, réalisé par H. B. Halicki.

« 60 Secondes Chrono » est un film déséquilibré par rapport aux performances de sa distribution. Pour utiliser une allégorie de circonstance, on dirait qu’on assiste à un match entre l’équipe des titulaires et les remplaçants. Tout le monde joue bien, mais certains semblent s’économiser, quand ils ne sont pas sous-exploités. D’un côté, on retrouve Nicolas Cage, Delroy Lindo et Robert Duvall pour les pointures (de l’époque) et de l’autre, Giovanni Robisi, Will Patton ainsi que Timothy Olyphant ou encore Will Patton et Angelina Jolie. Bien que cette dernière soit mise en avant dans la promotion du film, ainsi que sur l’affiche, elle n’y incarne cependant qu’un rôle secondaire.

L’histoire proposée par « 60 Secondes Chrono » nous invite à suivre Randall Raines alias Memphis (Nicolas Cage), qui fut, quelques années auparavant, le plus grand voleur de voiture à Los Angeles. Il s’est désormais retiré et travail dans une station-service tout en animant une piste de karting pour enfants. Il a pris sa retraite de voleur à la demande de sa mère qui avait peur que son jeune frère, Kip (Giovanni Ribisi) ne marche dans ses pas. Ce que ce dernier a tout de même fait, et il se retrouve désormais en mauvaise posture, obligeant son aîné à reprendre du service et voler 50 voitures de luxe en une seule nuit afin d’effacer la dette de son jeune et stupide frangin. Pour se faire, Memphis va faire appel à un ami de longues dates, Otto Halliwell (Robert Duvall). Ensemble ils vont recruter toute une équipe dans laquelle on retrouve Sara Wayland, alias Sway (Angelina Jolie), ancienne petite amie de Memphis. Cependant, les inspecteurs Castlebeck (Delroy Lindo) et Drycoff (Timothy Olyphant) sont sur leur piste. Tout va relativement bien se passer, jusqu’à ce que Memphis s’en prenne à la dernière voiture, « Éléonore« , une Ford Mustang de 1971…

Le développement des personnages est assez maigre et le métrage est centré sur la préparation du braquage des voitures et l’exécution du plan. Les scènes d’action sont basiques et interviennent majoritairement dans la dernière partie du film. C’est principalement la course-poursuite finale entre la Ford Mustang et les forces de l’ordre qui revêt le plus d’intérêt. Pour les besoins de la production, 12 voitures ont été construites dont cinq furent détruite pour lors du tournage.

Du côté de la distribution, on retrouve donc Nicolas Cage dans le rôle principal. L’acteur offre un personnage dans la continuité de ce qu’il avait proposé avec « The Rock » (1996) et « Les Ailes de l’Enfer » (1997). Robert Duvall fait du … Robert Duvall. On retrouve les expressions corporelles et faciales qu’on lui connaît déjà. Les rares apparitions d’Angelina Jolie à l’écran sont uniquement là pour rappeler qu’elle est présente au casting. Son personnage n’apporte rien de particulier au développement de l’histoire. La confrontation finale se déroule dans une usine où l’on retrouve les classiques scènes de flamme et de vapeur où l’on anticipe aisément ce qui va se passer…

La photographie orchestrée par Paul Cameron est intéressante, et, dans une certaine mesure, s’inscrit dans une sorte de tradition dès lors qu’on tourne des images à Los Angeles. En effet, le directeur de la photographie nous offre des couleurs vives souvent saturées, parfois étrangement sous-éclairées, avec un ton sépia, et un ciel parfois si sombre qu’on s’attend à voir une tornade. La bande originale délivrée par Trevor Rabin est plaisante sans pour autant être particulièrement marquante.

« 60 Secondes Chrono » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 21 septembre 2005 chez The Walt Disney Company France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « 60 Secondes Chrono » est un film agréable disposant d’une histoire sympathique, d’une intrigue usuelle et d’un développement basique où le casting semble s’amuser. Le rythme est moyen durant une bonne partie du film pour s’accélérer dans le dernier segment. Les scènes d’actions sont bien orchestrées et la course-poursuite finale est plaisante et dynamique. La distribution offre de bonnes prestations même si un bon nombre d’acteurs est sous-exploité. L’ensemble est correct et divertissant, mais sans plus …

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “60 SECONDES CHRONO (2000) ★★★☆☆

  1. Ah, c’est un film absolument culte à mes yeux, adoré étant jeune, je prends toujours beaucoup de plaisir à le revoir !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 27/07/2018, 15 03 10 07107

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 119 979 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :