Action, Crime - Policier, Thriller

EQUALIZER 2 (2018) ★★★★☆


Equalizer 2 (2018)

 

 

Robert McCall continue de servir la justice au nom des exploités et des opprimés. Mais jusqu’où est-il prêt à aller lorsque cela touche quelqu’un qu’il aime ?

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Antoine Fuqua
Scénariste : Richard Wenk
Acteurs : Denzel Washington, Pedro Pascal, Ashton Sanders, Bill Pullman, Melissa Leo, Sakina Jaffrey, Jonathan Scarfe
Musique : Harry Gregson-Williams
Genre : Action, Crime, Thriller
Durée : 2 heures et 1 minute
Date de sortie : 15 août 2018 (France)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Columbia Pictures, Escape Artists, Zhiv Productions, Mace Neufeld Productions, Picture Farm
Distribué par : Sony Pictures Releasing
Titre original : The Equalizer 2
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Equalizer 2 » est un thriller d’action américain datant de 2018, dirigé par Antoine Fuqua. Il s’agit d’une suite du film « Equalizer » paru en 2014 et déjà dirigé par le même réalisateur. Les deux métrages étant basés sur la série télévisée du même nom datant des années 1980. Les acteurs principaux sont Denzel Washington, qu’on a pu voir dans « Fences » (2016), Pedro Pascal, qu’on a pu voir dans « The Great Wall » (2016), Ashton Sanders, qu’on a pu voir dans « Moonlight » (2016), Bill Pullman, qu’on a pu voir dans « Independence Day: Resurgence » (2016), et Melissa Leo, qu’on a pu voir dans « Snowden » (2016). Ce métrage marque la quatrième collaboration entre Antoine Fuqua et Denzel Washington, après « Training Day » (2001), « Equalizer » (2014) et « Les Sept Mercenaires » (2016). C’est la première fois que Denzel Washington reprend un rôle d’un de ses précédents films.

L’histoire proposée par « Equalizer 2 » nous invite, comme dans le premier opus, à suivre Robert McCall (Denzel Washington), ancien militaire et ancien agent de la CIA. Il bosse désormais comme chauffeur Lyft (l’équivalent et concurrent d’Uber), ce qui lui permet, en fonction de ses passagers, d’assouvir ses pulsions de justicier. Les choses vont cependant prendre une tournure nettement plus dynamique et violente dès lors que son amie, Susan Plummer (Melissa Leo) est tuée alors qu’elle mène une enquête sur un meurtre en Belgique. Robert McCall n’aura alors de cesse que d’identifier et de neutraliser les responsables de la mort de son amie.

Le scénario de « Equalizer 2 », signé Richard Wenk, est, on ne peut plus basique, et se limite finalement à une simple histoire de vengeance. Autour de cette trame principale, l’auteur aura ajouté quelques intrigues secondaires, notamment afin de placer le personnage incarné par Denzel Washington, afin que l’on puisse mesurer les capacités techniques et physiques de Robert McCall, principalement pour ceux qui n’auraient pas vu le premier film. Ce dernier n’hésite pas à s’attaquer à plusieurs adversaires à la fois, qu’ils soient de simples golden boys en manque de sensation ou des dealers armés jusqu’aux dents, pour finalement en découdre avec d’anciens membres des forces spéciales.

Le réalisateur, Antoine Fuqua, faisant partie des réalisateurs que j’affectionne tout particulièrement, donne du rythme à son métrage. Les scènes passives sont nettement moins nombreuses que les séquences d’action. Pour aller dans le même sens, l’édition offerte par Conrad Buff est particulièrement dynamique, enchaînant les plans différents avec un tempo harmonieux en fonction de l’ambiance des situations. La photographie proposée par Oliver Wood est très lumineuse, profitant pleinement des couleurs de l’automne dans le Massachusetts, le tournage ayant eu lieu durant quelques semaines à partir du 14 septembre 2017 dans la région de Boston.

Enfin, on peut signaler la qualité de la bande originale de Harry Gregson-Williams, qui officiait déjà sur le premier opus, et qui est loin d’être un inconnu puisqu’on le retrouve à la baguette sur des métrages comme « Cowboys & Aliens » (2011), « Total Recall » (2012), ou encore « Seul sur Mars » (2015), pour n’en citer que quelques-uns. En outre, celui-ci a également signé la B.O. de « Meg » (2018) de Jon Turteltaub qui sortira mercredi prochain en France sous le titre de « En Eaux Troubles » et dans lequel on retrouvera Jason Statham.

De l’ensemble de la distribution de cet « Equalizer 2 », on retiendra principalement la prestation de Denzel Washington qui offre un personnage froid, calculateur et déterminé. Un personnage relativement inébranlable et quasi-invulnérable, qui morfle nettement moins que dans le premier film. Les expressions du visage de l’acteur permettent pleinement de comprendre dans quel état d’esprit il se trouve. On retiendra également la prestation de Melissa Leo, qui, avant de passer de vie à trépas, se prend une belle raclée… Ashton Sanders s’en sort également bien, même si son personnage est un petit peu trop caricatural à mon goût.

En date du 14 août 2018, « Equalizer 2 » avait déjà rapporté près de 91 millions de dollars aux États-Unis et au Canada et 10,2 millions de dollars dans les autres pays pour une recette mondiale dépassant les 100 millions de dollars, contre un budget de production de 62 millions de dollars. Rappelons que le premier opus avait rapporté un peu plus de 192 millions de dollars. Enfin, en juillet dernier, alors qu’il était interrogé sur un éventuel « Equalizer 3 », Antoine Fuqua a manifesté son intérêt pour réaliser cet hypothétique suite.

En conclusion, « Equalizer 2 » est un très bon thriller d’action, disposant d’une histoire usuelle, d’une intrigue cohérente mais familière et d’un développement dynamique. La trame centrale n’est qu’une basique histoire de vengeance et le personnage principal traverse les différents évènements avec peu de casse et en limitant les dialogues superficiels. C’est très très basique, mais ça fonctionne très bien. Denzel Washington tient très bien son rôle, sans fioritures, tout dans l’efficacité contrôlée. Les éléments de production sont très bien orchestrés et l’ensemble remplit son objectif de divertissement. Un film qui n’offre rien de révolutionnaire, de spectaculaire, mais qui s’avère maîtrisé de bout en bout.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 144 773 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :