Action, Ciné-Asia, Corée du Sud, Drame, Historique

THE FORTRESS (2017) ★★★☆☆


The Fortress (2017)

 

Hiver 1636. Alors que la Chine tente d’asservir l’Asie, le roi Injo et ses hommes refusent de se soumettre, retranchés dans une forteresse dans les montagnes. Mais les rangs chinois grossissent de jour en jour, et le rapport de force semble très déséquilibré… Autour de cette forteresse, et dans un hiver glacial, l’ultime bataille va se jouer. Pour l’honneur d’un roi. Pour le destin d’un peuple.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Hwang Dong-hyuk
Scénariste : Hwang Dong-hyuk
Acteurs : Lee Byung-hun, Kim Yoon-seok, Park Hae-il, Go Soo, Park Hee-soon
Musique : Ryuichi Sakamoto
Genre : Action, Drame, Historique
Durée : 2 heures et 20 minutes
Date de sortie : 3 octobre 2017 (Corée)
Année de production : 2017
Sociétés de production : Siren Pictures
Distribué par : CJ Entertainment
Titre original : Namhan sanseong / 남한산성
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Namhan sanseong » ou « The Fortress » est un film dramatique historique datant de 2017, écrit et réalisé par Hwang Dong-hyuk, à qui l’on doit également « Silenced » (2011). Les acteurs principaux sont Lee Byung-hun, qu’on a pu voir dans « Single Rider » (2017), Kim Yoon-seok, qu’on a pu voir dans « Will You Be There ? » (2016), Park Hae-il, qu’on a pu voir dans « The Last Princess » (2016), Go Soo, qu’on a pu voir dans « Lucid Dream » (2017), et Park Hee-soon, qu’on a pu voir dans « The Suspect » (2013).

Sur une année de cinéphilie, il y a des surprises, d’agréables surprises sur des métrages qu’on n’attendait pas ou dont on n’attendait rien de particulier. Il y a aussi les attentes. Avec le cinéma coréen, l’équation est légèrement modifiée car il y a un décalage entre les sorties sur le territoire d’origine et l’arrivée en France. Ce décalage peut être de quelques mois. Parfois cela peut même se compter en années. Et puis, il existe une dernière catégorie, les déceptions ! Plus l’attente est longue, plus la déception risque d’être grande si le métrage ne va pas dans le sens de ce que l’on escomptait. C’est malheureusement le cas avec « The Fortress » de Hwang Dong-hyuk.

L’histoire proposée par « The Fortress » nous transporte durant l’hiver 1636. Le roi Injo (Park Hae-il) doit choisir entre reconnaître la dynastie Quig avec ses suzerains mongols ou s’en tenir à la tradition et tenter de maintenir la dignité de Joseon comme état souverain. Réticent à l’idée de prêter allégeance à ces nouveaux Maîtres, le roi Injo, à l’approche des troupes ennemies, s’est réfugié dans la forteresse de Namhansanseong, située sur un piton rocheux. Ces guerriers aguerris et fortement équipés pourraient probablement écraser les forces coréennes mais ils décident de ne pas gaspiller leurs ressources et ainsi de rester à l’extérieur de la forteresse et d’installer un blocus total, attendant que le Roi Injo, sa cour, les soldats et civils retranchés dans les fortifications meurent de faim et/ou de froid dans cet hiver glacial.

Dès lors que les bases de l’intrigue sont posées, le développement de « The Fortress » s’articule essentiellement sur les différents palabres de la cour, à travers des entretiens entre le Roi et ses différents conseillers. On voit alors deux courants se dessiner. Le ministre Choi (Lee Byung-hun) plaide en faveur d’une soumission, dans le but de préserver la vie du Roi et des sujets. Il est cependant paralysé par le fait que la supériorité mongole se heurte à l’idéologie officielle de la machine étatique de Joseon. Le ministre Kim (Kim Yoon-seok) est le principal défenseur de ces idées. Globalement, il préfère mourir debout, les armes à la main, dans l’honneur que de ramper devant ceux qu’il considère comme étant des barbares.

Au sein des principaux protagonistes de cette histoire, un seul est un roturier, le forgeron Nal-soi (Go Soo). Cependant, ce métrage nous démontre que ce sont finalement les gens du peuple qui souffrent le plus de cette situation de blocage, à travers le manque de nourriture et l’absence de moyens permettant de lutter efficacement contre le froid. Le moral des troupes en est fortement affecté et la situation ne fait que s’empirer au fur et à mesure que les jours défilent. L’arrivée du Khan va cependant précipiter les choses et la chute de Joseon.

Les valeurs de productions sont tout à fait exceptionnelles. Les costumes, les décors, et les reconstitutions de bataille sont juste somptueux. La photographie orchestrée par Kim Jee-yong tire le meilleur parti des décors naturels de la montagne restituant de manière très réaliste l’idée d’un hiver particulièrement rude. La mise en scène proposée par Hwang Dong-hyuk laisse énormément de temps aux discussions, négociations et autres ergotages, transmettant malheureusement un sentiment de longueur exacerbée. Toutefois, la distribution offre de superbes prestations, pleinement en adéquation avec les personnages, l’époque et le contexte particulier.

Finalement, tout le monde est humilié dans cette histoire. Il en est de même pour le ministre Choi (Lee Byung-hun), à qui les circonstances vont donner raison,qui ne peut absolument pas se satisfaire de la situation. « The Fortress » est finalement une manière très esthétique de montrer un fait historique à travers les yeux des perdants. Une chose suffisamment rare pour être signalée.

« The Fortress » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 8 août 2018 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Fortress » est un film historique très intéressant qui offre une perspective originale d’une défaite, mais qui souffre d’un développement apathique. La photographie, la bande originale, les décors et les costumes sont magnifiques. La distribution offre de très bonnes prestations. Mais l’ensemble est une déception en raison de son rythme beaucoup trop léthargique et de son faible nombre de scènes d’action. Dommage …

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 127 265 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :