Action, Ciné-Asia, Comédie, Corée du Sud, Espionnage

THE SPY – UNDERCOVER OPERATION (2013) ★★★☆☆


The Spy - Undercover Operation (2013)

 

Un agent secret de la Corée du Sud doit opérer sous couverture dans un pays étranger et se retrouve confronter à son épouse, hôtesse de l’air, alors que cette dernière n’a aucune idée de ce qu’il fait réellement dans la vie.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Lee Seung-jun
Scénaristes : Park Soo-jin , Yoon Je-kyoon
Acteurs : Sol Kyung-gu , Moon So-ri , Daniel Henney , Go Chang-seok, Han Ye-ri, Ra Mi-ran, Jung In-gi, Song Jae-ho, Chun Bo-geun, Kim Ji-young
Musique : Jo Yeong-wook
Genre : Action, Comédie, Espionnage
Durée : 2 heures et 1 minute
Date de sortie : 5 septembre 2013 (Corée)
Année de production : 2013
Sociétés de production : CJ Entertainment, JK Film
Distribué par : CJ Entertainment
Titre original : 스파이 / Seu-pa-i
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Seu-pa-i » ou « The Spy: Undercover Operation » pour la distribution internationale, est une comédie d’action sud-coréenne, datant de 2013, réalisée par Lee Seung-jun, dont il semblerait qu’il s’agisse là de son unique long-métrage à ce jour. Les acteurs principaux sont Sol Kyung-gu, qu’on a pu voir dans « Hope » (2013), Moon So-ri, qu’on a pu voir dans « The Handmaiden » (2016), Daniel Henney, qu’on a pu voir dans « X-Men Origins: Wolverine » (2009), Han Ye-ri, qu’on a pu voir dans « Commitment » (2013) et Ko Chang-seok, qu’on a pu voir dans « Secretly, Greatly » (2013). Dans un premier temps, ce métrage devait s’intituler « Mister K ».

L’histoire proposée par « The Spy » n’est pas sans rappeler celle présentée dans « True Lies » (1994) de James Cameron dans lequel on retrouvait Arnold Schwarzenegger et Jamie Lee Curtis. Métrage qui était déjà un remake du film français « La Totale ! » (1991) de Claude Zidi avec Thierry Lhermitte, Miou-miou et Eddy Mitchell dans les rôles principaux. « The Spy » est un film d’action comique qui repose sur des clichés stupides et offre un lot de rebondissements prévisibles. Loin de moi l’idée de prétendre que le métrage est mauvais. Cela dit, les scènes d’actions, les cascades et le développement narratif ont déjà été vu auparavant dans d’autres films.

Dans le rôle principal, on retrouve l’excellent Sol Kyung-gu, qui incarne Chul-soo, un espion sud-coréen qui maîtrise pleinement les différents aspects de son métier. Cependant, il souffre profondément de subtilité, de logique, de finesse, et même d’intelligence dans sa relation avec son épouse. La divergence entre son « moi » compétent et incompétent est à l’origine de la plupart des scènes comiques du métrage. Les plaisanteries et autres situations cocasses ne sont pas toujours très fines et/ou intelligentes, mais elles sont réellement drôles, en particulier parce qu’il doit constamment passer de son personnage d’imbécile maladroit et impulsif à un surhomme d’action.

Outre Sol Kyung-gu, on retrouve également Daniel Henney dans la distribution. Bien qu’américain, cet acteur, coréen par sa mère, a débuté sa carrière cinématographique dans des productions coréennes. L’acteur jouit d’une certaine notoriété depuis sa participation à des séries américaines à succès, notamment Criminal Minds ou Esprits Criminels pour la distribution française, où il incarne le rôle de l’agent des opérations spéciales Matthew « Matt » Simmons depuis la saison 13. Dans ce « The Spy » l’acteur américano-coréen incarne le principal antagoniste de l’histoire. La mise en scène orchestrée par Lee Seung-jun, le réalisateur, joue essentiellement sur l’aspect « beau gosse » du personnage, en abusant d’ailleurs de ce cliché.

Le scénario concocté par Park Soo-jin et Yoon Je-kyoon (à qui l’on doit également le script de The Last Day – 2009 et de Sector 7 (2011) offre finalement une histoire amusante et délicieuse pour bien des aspects, sans jamais vraiment se prendre au sérieux. La photographie est relativement agréable et propose différents lieux et ambiance. L’édition signée par Shin Min-kyeong permet de garder une belle dynamique au métrage malgré ses 120 minutes. Enfin la bande originale orchestrée par Jo Yeong-wook colle parfaitement avec l’esprit du film, mettant en valeur les moments forts et divertissants du métrage.

À l’arrivée « The Spy » aura attiré 3.423.920 spectateurs et rapporté un peu plus de 22 millions de dollars. Ce métrage n’a malheureusement jamais été diffusé en France. Il est cependant disponible en DVD avec des sous-titres en anglais.

En conclusion, « The Spy » est une comédie agréable, mais développant une histoire déjà vue, l’intrigue est convenue et le développement loufoque. La distribution se fait manifestement plaisir et cela se voit à l’écran. Sol Kyung-gu est distrayant alors que Daniel Henney n’est finalement utilisé que pour son charme. Le rythme est plaisant, la photographie est agréable et l’édition offre une belle dynamique au métrage. L’ensemble est divertissant sans se prendre au sérieux.  

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 127 261 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :