Action, Horreur, Science fiction

THE PREDATOR (2018) ★★☆☆☆


The Predator (2018)

 

 

Les pires prédateurs de l’univers sont maintenant plus forts et plus intelligents que jamais, ils se sont génétiquement perfectionnés grâce à l’ADN d’autres espèces. Alors qu’un jeune garçon devient accidentellement leur cible, seul un équipage hétéroclite d’anciens soldats et un professeur de science contestataire peuvent empêcher l’extinction de la race humaine.

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Shane Black
Scénaristes : Fred Dekker, Shane Black
Acteurs : Boyd Holbrook, Trevante Rhodes, Jacob Tremblay, Keegan-Michael Key, Olivia Munn, Thomas Jane, Alfie Allen, Sterling K. Brown
Musique : Henry Jackman
Genre : Action, Horreur, Science-fiction
Durée : 1 heure et 47 minutes
Date de sortie : 17 octobre 2018 (France)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Davis Entertainment
Distribué par : 20th Century Fox
Titre français : The Predator
Notre note : ★★☆☆☆

 

 

« The Predator » est un film d’action et de science-fiction américain datant de 2018, co-écrit et réalisé par Shane Black, à qui l’on doit également « Iron Man 3 » (2013). Les acteurs principaux sont Boyd Holbrook, qu’on a pu voir dans « Logan » (2017), Trevante Rhodes, qu’on a pu voir dans « 12 Strong » (2018), Jacob Tremblay, qu’on a pu voir dans « Wonder » (2017), Keegan-Michael Key, qu’on a pu voir dans « Why Him? » (2016), Olivia Munn, qu’on a pu voir dans « Magic Mike » (2012), Thomas Jane, qu’on a pu voir dans « Before I Wake » (2016), Alfie Allen, qu’on a pu voir dans « John Wick » (2014), et Sterling K. Brown, qu’on a pu voir dans « Black Panther » (2018). Il s’agit du quatrième opus dans la série de films Predator, après « Predator » (1987), « Predator 2 » (1990) et « Predators » (2010). Le réalisateur, Shane Black, disposait d’un rôle secondaire dans le film original.

En juin 2014, la société Fox a annoncé une nouvelle suite à la saga Predator. Shane Black a été embauché pour diriger le métrage sur un scénario co-signé avec Fred Dekkern tandis que John Davis assurait la production. En février 2016, Shane Black a annoncé que le film s’intitulerait « The Predator » et qu’il avait pour objectif de rehausser la franchise Predator. L’idée de base étant de proposer des faits se déroulant de nos jours et le personnage titre est une version améliorée génétiquement. Le métrage suit les événements présentés dans « Predator » (1987) et « Predator 2 » (1990), mais se déroule avant les faits proposés dans « Predators » (2010). Le réalisateur a cherché dans les opus précédents des détails relatifs à l’intrigue auxquels il pourrait se référer tout en les incorporant dans ce nouveau métrage.

Arnold Schwarzenegger a discuté avec Shane Black du retour de son personnage du premier film, mais l’ancien bobybuilder a refusé d’y participer en raison d’un rôle trop peu important à son goût. Le rappeur 50 Cent a également parlé de la possibilité d’être impliqué dans le métrage mais a fini par abandonner. En septembre 2016, Benicio del Toro avait signé pour tenir le rôle principal. Le mois suivant, on apprenait que Boyd Holbrook avait remplacé Benicio del Toro, qui avait dû abandonner le projet en raison d’un conflit de planning. En novembre 2016, Olivia Munn rejoignait le casting. En janvier 2017, c’est Thomas Jane et Jacob Tremblay qui intégraient la distribution.

Bien qu’ils se soient mis à deux pour écrire le scénario, Fred Dekker et Shane Black nous proposent une histoire complètement ridicule, bourrée d’incohérences. Pour un seul et unique exemple, citons le Dr. Casey Bracket, incarnée par Olivia Munn, n’est absolument pas crédible. Voilà une biologiste qui se retrouve propulsée au sein d’une équipe d’anciens militaires et qui d’un coup d’un seul sait manipuler toutes les armes d’une unité spécialisée, n’éprouve aucune difficulté à sauter, rouler, ramper, etc. Il n’y a même pas le début d’une explication du pourquoi cette dernière est aussi agile.

Le concept qui consiste à mixer l’action et l’humour ne fonctionne pas du tout dans ce métrage, et tend même à le rendre grotesque. Les scènes d’action en pâtissent fortement en perdant de leur impact, et l’humour tombe à plat desservi par une mauvaise direction d’acteurs. Le seul point positif de cette nouvelle monture réside dans la qualité des effets spéciaux. En outre, les interventions du Predator et du Super Predator apportent la bonne dose d’intérêt afin de ne pas tomber dans le grotesque. La photographie, signée Larry Fong, est agréable, mais sans grande originalité. L’édition orchestrée par Harry B. Miller et Billy Weber permet d’obtenir une certaine dynamique, mais sans que cela relève réellement le niveau de ce métrage. Enfin, la bande originale coordonnée par Henry Jackman reprend pleinement le même concept musical que le premier opus paru en 1987, alors signée par Alan Silvestri.

En date du 21 octobre 2018, « The Predator » avait rapporté 50,9 millions de dollars aux États-Unis et au Canada et 77,2 millions de dollars dans les autres pays, pour un total mondial de 128 millions de dollars, pour un budget de production et de publicité de 208 millions de dollars. À ce stade, ce métrage fait donc office de Box Office Bomb

En conclusion, « The Predator » est un film médiocre disposant d’une histoire sans intérêt et d’un développement comique qui ne fonctionne pas. Ce métrage est un désordre énergique avec une intrigue incohérente et des personnages qui ne sont absolument pas crédibles. On appréciera les effets spéciaux et les actions des prédateurs et de leurs animaux domestiques. La photographie, l’édition et la bande originale sont sympathiques, mais pour le reste, c’est raté. Un métrage dont on peut s’exonérer. Dommage pour l’attente sollicitée …

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 144 238 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :