Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier, Drame, Thriller

CHILDREN… (2011) ★★★★☆


Children (2011)

 

Au début des années 1990 à Daegu, en plein dans une journée d’élections, cinq enfants partent se promener à la montagne mais ils ne rentrent pas à la maison : ils ont disparu sans laisser de trace. Cinq ans plus tard, les recherches sont peu à peu délaissées. Un journaliste, muté dans cette ville, y apprend la disparition des enfants et tente de reprendre l’affaire en compagnie d’un professeur d’université et de deux hommes.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Lee Kyu-man
Scénaristes : Lee Hyeon-jin, Lee Kyu-man
Acteurs : Park Yong-woo, Ryu Seung-ryong, Sung Dong-il, Sung Ji-ru, Kim Yeo-jin, Joo Jin-mo
Musique : Choi Seung-hyun
Genre : Crime, Drame, Thriller
Durée : 2 heures et 12 minutes
Date de sortie : 17 février 2011 (Corée)
Année de production : 2011
Sociétés de production : Noori Pictures
Distribué par : Lotte Entertainment
Titre original : Aideul / 아이들
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Aideul » ou « Children » est un film dramatique coréen datant de 2011, co-écrit et réalisé par Lee Kyu-man, à qui l’on doit également « Wide Awake » (2007). Les acteurs principaux sont Park Yong-woo, qu’on a pu voir dans « Hwayi: A Monster Boy » (2013), Ryu Seung-ryong, qu’on a pu voir dans « Psychokinesis » (2018), Sung Dong-il, qu’on a pu voir dans « The Accidental Detective » (2015), Sung Ji-ru, qu’on a pu voir dans « Fists of Legend » (2013), et Joo Jin-mo, qu’on a pu voir dans « A Violent Prosecutor » (2016).

L’histoire proposée par « Children » est basée sur une affaire réelle et non résolue. Une affaire qui a choqué le pays tout entier, et qui a été suivi par de nombreux médias pendant plus de dix ans et qui portait sur la disparition mystérieuse de cinq enfants âgés de 9 à 13 ans dans les montagnes de Daegu dans la partie centrale du sud-est de la Corée du Sud. Après avoir traîné dans les premiers moments de cette disparition, la police, puis le gouvernement de l’époque, ont engagé de gros moyens quant à la recherche et à l’enquête qui a suivi.

Le scénario co-signé par Lee Kyu-man, le réalisateur, et Lee Hyeon-jin reste assez fidèle aux faits qui se sont déroulés, même si les auteurs ont ajouté quelques éléments de fiction. La présentation de l’affaire est articulée autour de Kang Ji-seung (Park Yong-woo), un journaliste en disgrâce suite à la mise en lumière de certaines fraudes concernant son travail. Il décide de tourner un documentaire sur le sujet, malgré le discrédit qui entoure sa personne. À travers ses investigations, il rencontre Hwang Woo-hyuk (Ryu Seung-ryong), un professeur de psychologie qui enseigne dans une université locale et qui a établi une théorie à laquelle personne n’adhère.

Lee Kyu-man maîtrise bien son sujet tout comme sa mise en scène. Il orchestre parfaitement bien la description des différents personnages, en particulier les parents de Jung-ho (Sung Ji-ru et Kim Yeo-jin). Le réalisateur intègre également de nombreux flashbacks dans son récit qui renforce la trame et permet de pleinement comprendre les faits, tout en étant pleinement utile à la progression de l’intrigue. On pourrait regretter la surenchère de mélodrame dans certaines situations, mais celle-ci est pleinement justifiée dans la mesure où cette affaire a interpellé la nation entière. Le script présente néanmoins quelques défauts, essentiellement dans la dernière partie où il s’écarte des faits réels, sans toutefois ruiner le reste des 132 minutes que dure le métrage.

La performance de Park Yong-woo est correcte, se limitant à incarner un personnage sans réelle dimension. Son rôle ne semble pas être complexe, en dehors de la dernière partie où l’acteur doit livrer un positionnement plus marqué. A contrario, la prestation de Ryu Seung-ryong dans le rôle de Hwang Woo-hyuk est nettement plus impressionnante. Il incarne un homme qui passe du statut d’accusateur à celui d’accusé. Son jeu d’acteur est tellement puissant que son personnage apparaît finalement comme étant la figure la plus tragique de ce métrage, dépassant même celle des différents parents des disparus. Toutefois Sung Ji-ru et Kim Yeo-jin, qui comme je le soulignais précédemment, incarnent les parents de Jung-ho, sont également saisissants dans leurs rôles respectifs.

La photographie proposée par Ki Se-hoon est également un point de satisfaction, notamment à travers la représentation des différentes époques et de la précision de la reproduction du monde rural où se déroule l’action. De son côté Kim Hyeong-ju offre un excellent montage malgré le fait qu’il ait eu une tâche difficile en raison de la présence de nombreux flashbacks, qu’il a réussi à intégrer de manière harmonieuse dans le déroulement du récit. La bande originale, signée par Choi Seung-hyun, vient harmonieusement souligner les moments importants de l’histoire présentée dans ce métrage.

En conclusion, « Children » est un film dramatique solide disposant d’une histoire forte, d’une intrigue passionnante et d’un développement magnifiquement structuré. Un métrage où la satisfaction se retrouve quasiment partout en dehors de la dernière partie, le privant du statut de chef-d’oeuvre. C’est l’occasion pour les spectateurs de découvrir des faits qui ont fortement interpellé l’opinion publique. La distribution offre de très bonnes prestations. La photographie, l’édition et la bande originale sont particulièrement soignées. Autant de qualités qui font de ce métrage un très bon divertissement.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 140 124 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :