Action, Science fiction

KIN (2018) ★★★☆☆


Kin (2018)

 

 

Un jeune homme fraîchement sorti de prison doit prendre la fuite avec son frère adoptif. Pourchassés par un criminel revanchard, des agents fédéraux et des soldats venus d’un autre monde, ils ne peuvent s’appuyer que sur l’arme d’un mystérieux ancêtre pour se protéger.

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateurs : Jonathan Baker et Josh Baker
Scénariste : Daniel Casey
Acteurs : Myles Truitt, Jack Reynor, Zoë Kravitz, Carrie Coon, Dennis Quaid, James Franco, Michael B. Jordan
Musique : Mogwai
Genre : Action, Science-fiction
Durée : 1 heure et 42 minutes
Date de sortie : 29 août 2018 (France)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Summit Entertainment, No Trace Camping, 21 Laps Entertainment
Distribué par : Lionsgate
Titre original : Kin
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Kin » ou « Kin: Le Commencement » pour la distribution françasie, est un film d’action et de science-fiction américain, datant de 2018, réalisé par Jonathan et Josh Baker. Les acteurs principaux sont Myles Truitt, qui fait là ses premiers pas dans un long-métrage, Jack Reynor, qu’on a pu voir dans « Detroit » (2017), Zoë Kravitz, qu’on a pu voir dans « Fantastic Beasts and Where to Find Them » (2016), Carrie Coon, qu’on a pu voir dans « Avengers: Infinity War » (2018), Dennis Quaid, qu’on a pu voir dans « Soul Surfer » (2011), et James Franco, qu’on a pu voir dans « The Vault » (2017). Ce métrage est basé sur un court-métrage intitulé Bag Man.

L’histoire proposée par « Kin » nous invite à suivre le jeune afro-américain Elijah Solinski (Myles Truitt). Ce dernier va trouver une arme d’apparence extra-terrestre que lui seul peut faire fonctionner. Son frère adoptif, Jimmy Solinski (Jack Reynor), tout juste sorti de prison, doit régler une ancienne ardoise à Taylor Balik (James Franco), un cruel chef de gang. Ce dernier est bien décidé à se faire payer, et lorsque le père d’Elijah et de Jimmy, Hal Solinski (Dennis Quaid) est tué par Taylor et ses acolytes, la fuite est nécessaire. Chemin faisant, les deux frangins vont embarquer Milly (Zoë Kravitz) dans leur road-movie afin d’échapper à leurs poursuivants. Le jeune Elijah va cependant utiliser l’arme qu’il a trouvée, déclenchant ainsi l’arrivée d’étranges personnages venus d’une autre dimension, ou d’un autre univers….

Le principal défaut de « Kin » réside dans la non-fixation dans un genre particulier. Le scénario concocté par Daniel Casey est quelque peu décousu, ne sachant pas sur quel pied danser. Un récit décousu et parfois déconcertant qui oscille entre le road-movie, une histoire familiale, un film d’action, et un thriller de science-fiction avec un final qui s’avère finalement très décevant et qui nous oblige à attendre une suite, qu’on espère de meilleure facture.

Les scènes d’actions sont sympathiques même si on aurait clairement aimé en avoir plus pour notre argent. Les plus intéressantes sont indéniablement celles mettant en scène les deux personnages que l’on assimile à des extraterrestres tant leurs capacités sont nettement supérieures aux facultés humaines usuelles. En outre, les séquences où l’on peut voir l’arme spécifique en action sont les plus spectaculaires de par les dégâts qu’elle occasionne. Dans ce sens, la photographie proposée par Larkin Seiple, qui avait déjà travaillé sur « Bleed for This » (2016), est précise et très bien orchestrée.

« Kin » est basé sur un court-métrage datant de 2014 intitulé « Bag Man » et déjà réalisé par les frères Baker, combinant des effets visuels impressionnants avec un certain lyrisme dramatique de manière très efficace. En essayant de transposer la chose en long-métrage, les deux frangins, accompagnés du scénariste Daniel Casey, sont plutôt arrivés à encombrer considérablement les choses, ayant probablement pêché par excès de confiance et faisant preuve de beaucoup trop d’ambition pour un premier long-métrage.

Ce métrage manque cruellement de véritable tension. Dès lors qu’une atmosphère s’installe, elle tombe à plat, car la séquence suivante est d’un sujet complètement différent. Le rythme est par moment beaucoup trop lent, jouant la carte de l’esprit de famille, d’une fraternité retrouvée ou comblée. En outre le personnage de Jimmy Solinski agit dans l’ensemble de manière illogique en tombant dans certains clichés qu’il aurait mieux fallu éviter. Les twists finaux sont très décevants et l’apparition de Michael B. Jordan est presque ridicule. À croire que les cinéastes l’ont positionné dans leur métrage uniquement pour gommer les nombreuses incohérences de leur film et de leur scénario bancal.

De l’ensemble de la distribution, la véritable réjouissance vient du jeune Myles Truitt qui incarne Elijah avec beaucoup de finesse. Malheureusement il y a pas mal de déception de la part des autres acteurs, à commencer par Jack Reynor qui apparaît en permanence comme étant à côté de ses pompes. Dennis Quaid offre une prestation solide en tant que père bourru, mais ne reste pas dans l’histoire suffisamment longtemps pour faire la différence. Le talent grandissant de Zoë Kravitz est gâché par la pauvreté de la densité de son personnage. La participation de Carrie Coon est presque anecdotique tandis que James Franco livre un personnage caricatural.

On peut ajouter un dernier mot sur la bande originale. Cette dernière est signée par Mogwai. Deux extraits de l’album ont été diffusés au moment de la promotion de « Kin », soit « Donuts » et « We’re Not Done (End Title)« . En date du 19 septembre 2018, le film avait rapporté 3,5 millions de dollars aux États-Unis et au Canada et 5,7 millions de dollars dans les autres pays, pour une recette mondiale de 9,2 millions de dollars, et contre un budget de production de 30 millions de dollars. Ces résultats vont entrer ce métrage dans la tristement célèbre catégorie de box-office bomb

« Kin : le Commencement » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 2 janvier 2019 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Kin » est un film passable disposant d’une histoire qui ne trouve jamais son genre, oscillant entre la S-F, l’action, le thriller, le drame familial. L’intrigue est décousue, le rythme est saccadé et la trame offre un bon nombre de clichés. La photographie est plaisante, les effets spéciaux sont corrects et les scènes d’action sont convenables. La distribution oscille entre médiocre et sous exploitation. L’ensemble se laisse regarder mais sans grande conviction. La note réelle serait de 2,5 sur 5, mais pour des raisons techniques nous avons opté pour un ★★★☆☆.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

4 réflexions sur “KIN (2018) ★★★☆☆

  1. Big Man ou Bag Man ?

    Ils ont tué Quaid. :-/

    Aimé par 1 personne

    Publié par Ywan Cooper | 15/11/2018, 18 06 05 110511
    • Bag Man

      « Bag Man » est un court-métrage datant de 2014. C’est l’histoire d’un garçon de 12 ans qui nous emmène dans un voyage avec un sac de sport mystérieux à la main, dont le contenu nous est également inconnu. On s’éloigne progressivement de l’agitation urbaine de Harlem pour nous rendre dans des forêts dévastées par l’hiver, loin de là. Sur la route, nous découvrons lentement ses véritables intentions et la signification de ce qui est caché dans le sac du jeune garçon.

      Aimé par 1 personne

      Publié par Olivier Demangeon | 15/11/2018, 19 07 36 113611
  2. La bande-annonce ne m’avait pas convaincu, je vois que j’ai bien fait de me tenir à l’écart…

    Aimé par 1 personne

    Publié par Xapur | 16/11/2018, 18 06 20 112011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 144 243 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :