Drame, Mystère, Thriller

FIRST REFORMED (2017) ★★☆☆☆


First Reformed (2017)

 

 

Toller, un ancien aumônier militaire, ravagé par la mort de son fils, conseille une jeune paroissienne, Mary, et son mari, un écologiste radical. Cette nouvelle mission lui permet de redonner un sens à sa vie et lui donne l’espoir de pouvoir réparer les erreurs du passé.

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Paul Schrader
Scénaristes : Paul Schrader
Acteurs : Ethan Hawke, Amanda Seyfried, Cedric Kyles, Victoria Hill, Philip Ettinger, Michael Gaston,Bill Hoag
Musique : Lustmord
Genre : Drame, Mystère, Thriller
Durée : 1 heure et 53 minutes
Date de sortie : 23 octobre 2018 (France)
Année de production : 2017
Sociétés de production : Killer Films, Omeira Studio Partners, Fibonacci Films, Arclight Films, Big Indie Productions
Distribué par : A24
Titre original : First Reformed
Notre note : ★★☆☆☆

 

 

« First Reformed » ou « Sur le chemin de la rédemption » pour la distribution française, est un thriller dramatique datant de 2017, écrit et réalisé par Paul Schrader, à qui l’on doit également « The Dying of the Light » (2014). Les acteurs principaux sont Ethan Hawke, qu’on a pu voir dans « 24 Hours to Live » (2017), Amanda Seyfried, qu’on a pu voir dans « Anon » (2018), et Cedric Kyles, qu’on a pu voir dans « Why Him? » (2016).

L’histoire proposée par « First Reformed » nous invite à suivre Ernst Toller (Ethan Hawke), un révérend de la première église réformée de Snowbridge, à New-York. Ce dernier tente d’écrire ses pensées dans un journal, probablement dans l’optique d’exorciser ses propres démons. En effet, cet ancien aumônier militaire doit faire face au décès de son fils Joseph, tué lors de la guerre en Irak alors qu’il l’avait encouragé à s’engager dans l’armée. Le révérend Toller va soutenir Mary (Amanda Seyfried) qui doit faire face au suicide de son époux. Ce dernier était un écologiste radical, qui pensait que la planète est perdue en raison des changements climatiques.

Le révérend doit également faire face à un probable cancer de l’estomac tout en se rapprochant de Mary. Cependant ses douleurs physiques liées à sa maladie, et la prise de conscience de la problématique écologique ainsi que la remise en question de sa propre foi, font progressivement plonger le religieux dans la tourmente. Ce dernier se prépare alors à commettre un attentat suicide à l’occasion d’une commémoration de sa congrégation…

Que voilà un métrage particulièrement lunaire. Le rythme est terriblement lent, et Paul Schrader, le réalisateur, joue avec nos nerfs, en abusant de long plans fixes, où les personnages sortent du cadre, mais dont on peut cependant quand même suivre les dialogues. Des dialogues parfois sans importance, des scènes de la vie ordinaire, où les protagonistes échangent des civilités. L’édition orchestrée par Benjamin Rodriguez Jr. va dans le même sens, et les 113 minutes du film en deviennent donc pénibles à la longue. On finit par s’impatienter, pour ne pas dire s’ennuyer.

L’ambiance installée par la mise en scène reste cohérente, avec une montée en puissance qui est fortement appuyée, renforcée par la bande originale signée Lustmord. Certains passages peuvent faire penser à des séquences de films d’horreur, où l’on s’attend, musique à l’appui, à un jump-scare. Ce qui n’est bien entendu absolument pas le propos ici. L’intrigue prend une tournure nettement plus intéressante dès lors que le principal protagoniste commence à installer le doute quand à l’utilisation qu’il va faire du gilet d’explosif qu’il a trouvé. Malheureusement le final fait tomber l’ensemble à plat, laissant un sentiment terrible de frustration. On ne peut que se dire : « tout ça pour ça »…

Les rares satisfactions que nous aura procurées ce « First Reformed » viennent de la distribution. Ethan Hawke est excellent dans ce rôle de religieux perturbé, qui tente d’échapper à ses tourments dans l’alcool et dont la prise de conscience de la corruption de son église, fermant les yeux sur les malversations des industriels qui les financent, le perturbe au point qu’il est profondément désireux de commettre une tuerie de masse. Amanda Seyfried incarne une femme fragile, perdue et tout aussi lunaire que le scénario du film.

« Sur le Chemin de la Rédemption » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 23 octobre 2018 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « First Reformed » est un film étriqué disposant d’une histoire biscornue, d’une intrigue qui finit par tomber à plat et d’un développement léthargique. Le rythme est apathique et l’édition n’arrange rien du tout. La photographie est très particulière, la bande originale renforce l’installation d’une atmosphère qui n’aboutit à rien. On finit par s’ennuyer. Un film dont on peut aisément se dispenser.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

3 réflexions sur “FIRST REFORMED (2017) ★★☆☆☆

  1. Vraiment dommage, j’étais pourtant ultra fan du casting…

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 18/11/2018, 11 11 45 114511

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 144 234 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :