Biopic, Crime - Policier, Drame, Romance, Thriller

LIZZIE (2018) ★★★☆☆


Lizzie (2018)

 

 

Un thriller psychologique basé sur les meurtres infâmes au sein de la famille Borden en 1892.

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Craig William Macneill
Scénaristes : Bryce Kass
Acteurs : Chloë Sevigny, Kristen Stewart, Jay Huguley, Jamey Sheridan, Fiona Shaw, Kim Dickens, Denis O’Hare, Jeff Perry
Musique : Jeff Russo
Genre : Biopic, Crime, Drame, Romance, Thriller
Durée : 105 minutes
Date de sortie : 14 septembre 2018 (États-Unis)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Artina Films, Destro Films, Powder Hound Pictures, The Solution Entertainment Group
Distribué par : Saban Films, Roadside Attractions
Titre original : Lizzie
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Lizzie » est un thriller biographique américain datant de 2018, réalisé par Craig William Macneill, à qui l’on doit également « The Boy » (2015). Les acteurs principaux sont Chloë Sevigny, que l’on a pu voir dans « The Wait » (2013), Kristen Stewart, qu’on a pu voir dans « Billy Lynn’s Long Halftime Walk » (2016), Jay Huguley, qu’on a pu voir dans des séries télévisées tels que The Walking Dead et True Detective, Jamey Sheridan, qu’on a pu voir dans « Sully » (2016), Fiona Shaw, qu’on a pu voir dans « Harry Potter and the Chamber of Secrets » (2002), Kim Dickens, qu’on a pu voir dans « Gone Girl » (2014), et Denis O’Hare, qu’on a pu voir dans « Duplicity » (2009).

L’histoire proposée par « Lizzie » nous invite à suivre Lizzie Borden (Chloë Sevigny), une femme célibataire de 32 ans, socialement marginale, qui se retrouve prise au piège du contrôle qu’exerce son père, Andrew Borden (Jamey Sheridan), austère et dominateur sur sa vie. Lorsque Bridget Sullivan (Kristen Stewart), une jeune femme de ménage, vient vivre dans la demeure familiale, Lizzie trouve en elle un esprit de parenté et une intimité fortuite qui se transforme en un plan diabolique pour une fin inquiétante et sombre. Tirée de faits réelles, dont la vérité n’est toujours pas connue aujourd’hui, le métrage se positionne clairement sur une des nombreuses théories, en théâtralisant cependant certains aspects.

Une des théories les plus répandues dit que Bridget Sullivan ait joué un rôle dans ce double meurtre ou tout du moins couvrait Lizzie Borden au moment où elle fut interrogée lors de l’enquête. Dans son roman intitulé Lizzie et datant de 1984, Ed McBain supposait que Lizzie et Bridget étaient amantes, et le présent film suit cette théorie, empilant au passage toute une série de problèmes financiers ou émotionnels, qui, associés les uns aux autres, aurait poussés la fille de cette famille à passer à l’acte. L’intrigue laisse progressivement monter la pression alors que les esprits s’échauffent dans tous les sens du terme.

Lizzie déteste sa belle-mère (Fiona Shaw), qu’elle soupçonne d’avoir épousé Monsieur Borden pour son argent. Lizzie craint également que son oncle John (Denis O’Hare) complote pour prendre le contrôle de l’immense fortune de son père, en supprimant Lizzie et sa sœur Emma (Kim Dickens) de l’héritage. Les dîners de famille sont de plus en plus délicats. Bridget, la nouvelle femme de chambre, est violée tous les soirs par Monsieur Borden, mais forme un lien avec Lizzie, qui aide Bridget à apprendre à lire. Des sentiments sans nom et interdits bouillonnent entre les deux femmes. L’histoire se charge tellement en « motivations », que l’issue en devient comme une évidence.

« Lizzie » au-delà d’être une affaire criminelle, est surtout une histoire de femmes. Des femmes probablement en avance sur leur époque. Tant dans la volonté de vivre libre socialement parlant, mais également libres sexuellement. Et, le personnage incarné par Kristen Stewart, le rappelle à juste titre « on vit dans cette époque-là, dans cette époque-là » … En outre, le métrage est littéralement porté par les prestations de la distribution. Et justement Kristen Stewart, bien qu’elle dispose d’un rôle moindre par rapport à Chloë Sevigny, mange littéralement l’écran. Elle a manifestement une relation particulière avec la caméra. Son visage cache et exprime ses expressions simultanément. Cette combinaison accroche le regard du spectateur. Les deux actrices travaillent magnifiquement ensemble, ce qui crée un sens palpable du désir que les deux personnes ont l’une pour l’autre.

La photographie orchestrée par Noah Greenberg se concentre beaucoup sur les différents espaces de la demeure de la famille Broden, les fenêtres, le toit pentu, les meubles en bois sombre, les sols craquants, et même la lumière tamisée qui filtre à travers les rideaux de la propriété. Cette maison est sombre, et une sensation de claustrophobie se fait ressentir, tout en dégageant une certaine beauté. La majorité de l’histoire se déroulant dans cette demeure, le directeur de la photographie porte son attention sur tous ses recoins, rendant ainsi les lieux vivants.

En conclusion, « Lizzie » est un intéressant thriller psychologique disposant d’une histoire inspirée de faits réels, l’intrigue apporte son lot de mobiles et de romance. Le rythme est plutôt lent, ce qui convient au développement de l’intrigue. La photographie exploite astucieusement tous les recoins de la maison où se déroule la trame principale. La bande originale vient souligner agréablement les moments importants de l’histoire. La distribution offre de très bonnes prestations, cependant dominées par la performance de Kristen Stewart, tout en subtilité et finesse. Un métrage plaisant qui s’avère être une agréable surprise en s’élevant au-dessus de la moyenne dans un genre délicat.

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 184 497 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :