Ciné-Asia, Corée du Sud, Drame, Guerre, Historique

NORTHERN LIMIT LINE (2015) ★★★☆☆


Northern Limit Line (2015)

 

Le 29 juin 2002, un navire de patrouille nord-coréen franchit la ligne de démarcation maritime dans la mer Jaune et engage son homologue sud-coréen alors que le pays est préoccupé par la Coupe du monde.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Kim Hak-soon
Scénariste : Kim Hak-soon
Acteurs : Kim Mu-yeol, Jin Goo, Lee Hyun-woo, Lee Wan, Kim Dong-beom
Musique : Mok Young-jin
Genre : Drame, Guerre, Historique
Durée : 130 minutes
Date de sortie : 24 juin 2015 (Corée)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Rosetta Cinema
Distribué par : Next Entertainment World
Titre original : 연평해전 / Yeonpyeong Haejeon
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Yeonpyeong Haejeon » ou « Northern Limit Line » pour la distribution internationale, est un film de guerre sud-coréen datant de 2015, écrit et réalisé par Kim Hak-soon, à qui l’on doit également « Rewind » (2003). Les acteurs principaux sont Kim Mu-yeol, qu’on a pu voir dans « Illang: The Wolf Brigade » (2018), Jin Goo, qu’on a pu voir dans « The Target » (2014), et Lee Hyun-woo, qu’on a pu voir dans « Secretly, Greatly » (2013). Le film est basé sur des événements réels nommés Second Battle of Yeonpyeong.

L’histoire proposée par « Northern Limit Line » nous ramène en 2002. Alors que le monde entier a les yeux rivés sur la Coupe du Monde de Football qui se déroule conjointement au Japon et en Corée du Sud, une bataille navale va se dérouler à proximité de la ligne de démarcation entre les deux Corées, à proximité de l’archipel de Yeonpyeong, en mer Jaune. Un navire nord-coréen étant entré dans les eaux territoriales sud-coréennes, deux patrouilleurs sont venus leur intimer l’ordre de faire demi-tour. Au lieu d’obtempérer, le navire nord-coréen va engager le combat…

D’une manière générale, « Northern Limit Line » est relativement décevant. La raison principale réside dans sa longueur. Kim Hak-soon, scénariste-réalisateur du métrage, prend beaucoup trop de temps à installer les personnages ainsi que la situation. En effet, Kim Hak-soon développe longuement les différentes escarmouches qui ont eu lieu les jours précédant l’attaque nord-coréenne. En outre, il nous immerge pleinement dans la vie des marins qui composent le patrouilleur sud-coréen (PKM-357). On découvre ainsi qu’il s’agit pour la grande majorité de jeunes hommes ayant des ambitions tout ce qu’il y a de plus basique, des projets, des envies usuelles. Certains débutent tout juste une vie de famille, là où d’autres sont encore à la recherche de l’âme sœur.

La pictographie orchestrée par Kim Hyung-koo permet au spectateur de pleinement s’immerger dans la vie quotidienne de ce patrouilleur. On peut suivre les différents entraînements visant à être le plus rapide possible dans le déploiement des hommes lors d’une attaque. Ce point est relativement intéressant, car il aura son importance lors de l’attaque à proprement parlé. Pour être précis, je dirais que tout cela n’aura pas servi à grand chose, car les sud-coréens vont en prendre plein la poire, et ne devront leur salut que grâce à l’aide des autres navires venus à leur secours.

La trame centrale est profondément dramatique, et comme souvent dans un film catastrophe dramatique, on va se focaliser sur quelques personnages en particulier. Le lieutenant-commandant Yoon Young-ha (Kim Mu-yeol) à la tête du patrouilleur 357. Le sergent Han Sang-gook (Jin Goo), dont on va découvrir qu’un mal l’empêche d’exercer pleinement son rôle de barreur, qu’il tiendra finalement au péril de sa vie, et le caporal Park Dong-hyuk (Lee Hyun-woo), tout juste affecté sur ce navire quelque temps avant l’attaque. Les séquences de combat prennent systématiquement une tournure tragique, avec des personnages en pleurs, agissant de manière incohérente. À se demander ce qu’ils font dans l’armée.

La bataille navale est très bien filmée, avec de nombreux effets spéciaux, une multitude d’effets pyrotechniques, des corps meurtris et son lot d’hémoglobine. La bande originale, signée Mok Young-jin, vient malicieusement appuyer les séquences fortes afin d’offrir le maximum de tension et d’émotion. Malheureusement, il a trop de séquences larmoyantes qui sont finalement plus énervantes qu’autre chose. Du coup, les 130 minutes de ce Northern Limit Line deviennent presque pénibles par moment.

Le film a dominé le box-office le jour de son lancement, et, au cours des quatre premiers jours de son exploitation, le métrage avait enregistré 1,4 million d’entrées, pour un total de 7,8 millions de dollars. Un résultat très honorable puisque le mois de juin est toujours considéré comme étant une période calme pour l’industrie cinématographique coréenne. En date du 2 août 2015, le film avait fait plus de 6 millions d’entrées pour une recette de près de 39 millions de dollars. Alors que le média d’Etat nord-coréen Uriminzokkiri a critiqué le film, le qualifiant de « déformé », des politiciens conservateurs sud-coréens, tels que l’ancien président Lee Myung-bak, ont recommandé le film.

En conclusion, « Northern Limit Line » est un film de guerre légèrement au-dessus de la moyenne doté d’histoires vraies mais disposant d’un développement lent et trop larmoyant. Le rythme est trop poussif dans la première partie et correcte dans la dernière partie. La photographie et les effets spéciaux sont agréables. L’édition aurait gagné en fluidité en amputant quelques scènes secondaires. La distribution offre de bonnes prestations, mais la mise en scène n’évite cependant pas quelques clichés du genre. Un divertissement qui reste plaisant malgré quelques défauts qui frôlent la correctionnelle.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “NORTHERN LIMIT LINE (2015) ★★★☆☆

  1. Alors bon c’est pas trop mon genre de film mais je l’ai quand même regardé pour certains acteurs comme Jin Gu ou Lee Hyun Woo. Ce film se découpe en 2 temps : d’une part on a le côté camaraderie, bromance limite lol et tout content. On voit un peu l’extérieur et on comprend plus ou moins ce qui risque d’arriver. Puis enfin l’attaque. Je trouve que c’est une boucherie, ils n’étaient pas du tout préparé à ça; je ne comprends pas comment des gens comme ça qui sont soi-disant soldats, face à l’ennemi, n’ont aucune stratégie sachant que leurs supérieurs en plus étaient déjà au courant de ce qui allaient arriver. Je ne comprends pas. Après, je trouve qu’on reste assez éloigné, on voit plein de trucs, c’est un peu brouillon, on suit pas trop les persos. Certains apparemment s’en sont sortis mais on ne les voit pas. C’est vraiment brouillon pour le coup. Et puis encore ce côté forcé de sentiments (genre on voit quand même des mecs pleurés en pleine bataille mais sérieux sauve ta vie, tu pleureras après). Un grand éloge aux disparus à la fin mais là je rigole sérieux ?! ils étaient où quand ils se sont fait assassinés ? Enfin voilà c’est triste de savoir que c’est à la base une histoire vraie mais côté film, je n’adhère pas du tout.

    Aimé par 1 personne

    Publié par Saranhaeseunghooppa | 25/02/2019, 11 11 35 02352

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 184 730 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :