Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier, Drame, Politique, Thriller

THE TRUTH BENEATH (2016) ★★★★☆


The Truth Beneath (2016)

 

Lorsque sa fille Min-Jin disparaît, Yeon-Hong est désespérée par le comportement de son mari qui convoite un siège à l’Assemblée Nationale et que l’absence de l’adolescente ne perturbe pas.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Lee Kyoung-mi
Scénaristes : Lee Kyoung-mi, Park Chan-wook
Acteurs : Son Ye-jin, Kim Joo-hyuk, Kim So-hee, Shin Ji-hoon, Choi Yu-hwa, Kim Min-jae, Park Jin-woo, Moon Young-dong, Kim Eui-sung
Musique : Jang Young-gyu
Genre : Crime, Drame, Politique, Thriller
Durée : 102 minutes
Date de sortie : 23 juin 2016 (Corée)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Film Train
Distribué par : CJ Entertainment
Titre original : 비밀은 없다 / Bimileun Eopda
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Bimileun Eopda » ou « The Truth Beneath » est un thriller dramatique sud-coréen datant de 2016, co-écrit et dirigé par Lee Kyoung-mi, à qui l’on doit également « Crush and Blush » (2008). Les acteurs principaux sont Son Ye-jin, qu’on a pu voir dans « The Pirates » (2014), Kim Joo-hyuk, qu’on a pu voir dans « Confidential Assignment » (2017), Shin Ji-hoon, qui fait là ses premiers pas dans un long-métrage, Choi Yu-hwa, qu’on a pu voir dans « The Age of Shadows » (2016), Kim Eui-sung, qu’on a pu voir dans « Steel Rain » (2017), et Kim Min-jae, qu’on a pu voir dans « Spy » (2015).

L’histoire proposée par « The Truth Beneath » nous invite à suivre Kim Yeon-hong (Son Ye-jin) qui semble avoir une vie parfaite. Elle est belle, mariée à un homme politique charismatique (Kim Joo-hyuk), et sa fille, Min-jin (Shin Ji-hoon) est en voie de progression dans sa scolarité. Son mari décide de se porter candidat contre le puissant No Jae-soon (Kim Eui-sung). La jeune Min-jin disparaît, et tous les indices portent à croire que No jae-soon est derrière cet enlèvement. Le corps de Min-jin est finalement retrouvé dans la forêt. Mais à qui profite vraiment le crime ? Qui se cache derrière cet assassinat ? Et quel est donc le véritable mobile de ce meurtre ?

« The Truth Beneath » fait partie de ces métrages qui offrent une multitude de thématiques, qui s’inscrivent dans plusieurs genres. Le film criminel et/ou policier. Dans ce cas de figure, on se trouve plutôt dans le film criminel, car la police ne joue pas un rôle déterminant dans l’intrigue. Les investigations sont menées, en parallèle, par la mère de la victime. Le crime est odieux, car la personne décédée est une jeune adolescente, dont on va progressivement découvrir, sous forme de flashbacks, ses aspirations, ses doutes, ses peurs, sa vie d’étudiante et le fait qu’elle soit le bouc-émissaire d’une partie de ses camarades de classe.

Le contexte politique ajoute une note particulière. Les candidats à une élection se livrent à une véritable bataille où tous les coups sont permis. La question qui est soulevée ici, c’est de savoir jusqu’où ils sont capables d’aller. Les doutes vont se porter sur l’un puis finalement revenir vers l’autre, bien qu’il soit directement concerné par la disparition de la jeune femme. Dans ce sens, Lee Kyoung-mi, qui endosse la double casquette de scénariste et de réalisateur, associé à Park Chan-wook pour soigner son script, joue avec nos nerfs, en nous baladant d’une piste vers une autre. Park Chan-wook, qu’on ne présente plus, est également le réalisateur des classiques comme « Joint Security Area » (2000), « Oldboy » (2003) et autre « The Handmaiden » (2016).

Du côté de la distribution, je serais tenté de dire que le métrage repose presque essentiellement sur la prestation de Son Ye-jin. Cela dit, je ne suis certainement pas objectif, car cette dernière est une des actrices coréennes que j’affectionne tout particulièrement. L’actrice nous propose donc un personnage de mère, qui s’inquiète légitimement lorsqu’elle se rend compte que cette dernière n’est pas rentrée. L’inquiétude se transforme en stress et elle remue ciel et terre pour retrouver son enfant. Elle contacte ses camarades de classe, rencontre des professeurs, interroge tous les contacts possibles, met la pression sur les enquêteurs. Dès lors que sa fille est malheureusement retrouvée morte, elle transformera son chagrin en une volonté farouche d’identifier l’auteur du meurtre, et finalement orchestrera sa vengeance. L’actrice livre donc une grosse prestation, laissant son personnage passer par toutes les émotions possibles dans pareille situation. 

D’une durée de 102 minutes, l’édition structurée par Park Gok-ji, que l’on connaît pour avoir déjà œuvré sur de nombreux métrages, dont « Pandora » (2016), le film est légèrement poussif dans sa toute première partie. S’agissant d’un thriller dramatique, il n’y a pas vraiment de scènes d’action. Une bonne partie de « The Truth Beneath » étant dédiée à l’investigation régentée par cette mère de famille. Un autre secteur du développement s’arrête sur les interrogations existentielles des principaux protagonistes, notamment la mère, le père et la meilleure amie de la défunte, Mi-ok interprétée avec beaucoup de force, d’effronterie et de tristesse par Kim So-hee. La trame centrale se déroule dans le présent, mais, comme je l’ai souligné précédemment, il y a de nombreux flashbacks permettant de découvrir progressivement les faits, les tenants et les aboutissants et ainsi dévoiler la responsabilité réelle de chacun.

En conclusion, « The Truth Beneath » est un très bon thriller dramatique disposant d’une histoire intéressante, d’une intrigue haletante, et d’un développement subtile. Les personnages sont parfois complexes, enfermés dans des carcans psychologiques. La distribution offre de très bonnes prestations, mais le film repose essentiellement sur l’excellente performance de Son Ye-jin. La photographie est basique et n’offre aucune originalité là où l’édition permet d’équilibrer les séquences d’émotions, d’investigations et de mouvements. La bande originale est discrète, mais vient agréablement souligner les passages importants du récit, tout en restant très usuelle. L’ensemble offre un agréable divertissement malgré la rudesse de la thématique principale. À voir !

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 203 115 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :