Action, Crime - Policier, Science fiction, Thriller

FACE/OFF (1997) ★★★★☆


Face/Off (1997)

 

 

Sean Archer, agent du FBI, n’a qu’une obsession : capturer Castor Troy, un dangereux terroriste qui a tué son fils par le passé. Suite à sa capture mouvementée, Castor tombe dans le coma. Archer, grâce à une opération chirurgicale, prend possession du visage de Castor et de son identité afin de démanteler définitivement le noyau terroriste. Tout se gâte lorsque Castor sort du coma et prend le visage d’Archer…

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : John Woo
Scénaristes : Mike Werb, Michael Colleary
Acteurs : John Travolta, Nicolas Cage, Joan Allen, Alessandro Nivola, Gina Gershon, Dominique Swain, Nick Cassavetes, Colm Feore, John Carroll Lynch, CCH Pounder, Thomas Jane, James Denton, Tommy Flanagan
Musique : John Powell
Genre : Action, Crime, Science-fiction, Thriller
Durée : 139 minutes
Date de sortie : 10 septembre 1997 (France)
Année de production : 1997
Sociétés de production : Paramount Pictures, Touchstone Pictures, Permut Presentations
Distribué par : Paramount Pictures, Buena Vista International
Titre français : Volte/face
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Face/Off » ou « Volte/face » est un film d’action policier américain datant de 1997, réalisé par John Woo, à qui l’on doit également « Manhunt » (2017). Les acteurs principaux sont John Travolta, qu’on a pu voir dans « I Am Wrath » (2016), Nicolas Cage, qu’on a pu voir dans « Mom and Dad » (2017), Joan Allen, qu’on a pu voir dans « Room » (2015), Gina Gershon, qu’on a pu voir dans « Justice Sauvage » (1991), et Alessandro Nivola, qu’on a pu voir dans « You Were Never Really Here » (2017). Il s’agissait du premier film hollywoodien dans lequel John Woo avait un contrôle créatif majeur.

L’histoire proposée par « Face/Off » nous invite à suivre Sean Archer (John Travolta), un agent du FBI à la poursuite d’un terroriste, Castor Troy (Nicolas Cage). En plus de vouloir le neutraliser afin qu’il ne commette pas un nouvel attentat, Archer a également un contentieux personnel à régler avec Castor Troy. En effet, six ans auparavant ce dernier a tenté d’assassiner l’agent du FBI. La balle a traversé la poitrine d’Archer, mais est venue frapper son fils qu’il tenait alors dans ses bras, le tuant sur le coup. Archer et son équipe localisent finalement le terroriste, qui s’avère également être un sociopathe, et parviennent, non sans dégâts, à le neutraliser. Cependant, afin de trouver la dernière bombe que Castor Troy a caché dans Los Angeles, une opération secrète est mise en place. Sean Archer va se faire transplanter le visage de Castor Troy en lieu et place du sien, puis se faire incarcérer auprès de Pollux Troy (Alessandro Nivola), le frère de Castor, afin de lui soutirer des informations. Tout se passe bien, jusqu’à ce que Castor Troy se réveille et prenne l’identité de Sean Archer….

John Woo est synonyme d’action dans l’esprit de beaucoup de cinéphiles. « Face/Off » vient donc pleinement combler les attentes des fans du genre. Le moins que lui puisse dire, c’est qu’on est comblé. Courses-poursuites de voitures sur un avion, en bateaux, à pieds. Fusillades au pistolet, à la mitrailleuse, explosions diverses, et même, du combat à mains nues. Le tout, grâce à la photographie d’Oliver Wood, avec des angles de caméras particuliers qui sont souvent une marque de fabrique de John Woo. Oliver Wood qui est, pour ainsi dire, un vieux de la vieille, ayant officié sur des films comme « Die Hard 2 » (1990), « The Bourne Identity » (2002) et ses suites « The Bourne Supremacy » (2004) et « The Bourne Ultimatum » (2007) mais également sur « Safe House » (2012), « Grimsby » (2016) ou plus dernièrement « The Equalizer 2 » (2018).

Il y a également une trame de fond profondément dramatique dans « Face/Off ». L’aspect film d’action prenant nettement le dessus, celle-ci n’est pas intensément développée, néanmoins, elle existe. La motivation profonde qui anime Sean Archer, outre le fait de neutraliser un dangereux terroriste, c’est de se venger de Castor Troy. Ce dernier étant à l’origine du décès du fils d’Archer. Cette quête obsessionnelle, qui anime l’agent du FBI, le met fortement en porte-à-faux avec sa famille. C’est souligné par les relations qu’il entretient avec sa fille Jamie (Dominique Swain), ainsi qu’avec son épouse Eve (Joan Allen). Les révélations faites à la lecture du journal intime de cette dernière par Castor Troy, alors dans la peau de Sean Archer, sont très révélatrices des rapports qu’entretiennent le couple depuis la mort tragique de leur enfant.

Cependant, le fort de ce métrage, c’est indéniablement le scénario concocté par le duo composé de Mike Werb et de Michael Colleary. Le concept de l’inversion des personnages est juste excellent. Sean Archer se trouvant dans la peau de Castor Troy et inversement, avec toutes les incohérences comportementales et l’absence de repères précis que cela peut engendrer. Dans ce sens, les prestations des deux acteurs principaux, John Travolta et Nicolas Cage, sont tout à fait remarquables. Chacun ayant dû adopter les mimiques particulières que l’autre acteur a offert à son personnage. Une particularité qui permet de garder une très bonne fluidité dans le récit en permettant au spectateur de toujours garder à l’esprit qui est qui.

« Volte/Face » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 28 octobre 1998 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Face/Off » est un très bon film d’action disposant d’une histoire originale, d’une intrigue efficace et d’un développement supérieur. Les personnages sont particulièrement bien travaillés et les deux acteurs principaux offrent de superbes performances. D’une durée de 139 minutes, le rythme est très soutenu, pas le temps de s’ennuyer. Malgré la complexité de la trame centrale, le récit est fluide. La photographie est très plaisante et la bande originale est tout aussi agréable. Ce métrage restant, plus de vingt ans après sa sortie, un divertissement captivant très sympathique.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 153 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :