Action, Ciné-Asia, Comédie, Corée du Sud, Drame, Guerre

THE LONG WAY HOME (2015) ★★★★☆


The Long Way Home (2015)

 

En 1953, alors que la guerre de Corée bat son plein, Nam-bok, soldat sud coréen, est chargé de délivrer un document militaire secret qui pourrait changer le cours de la guerre. Mais après l’avoir perdu lors d’une attaque ennemie, il devra faire face à un adolescent nord-coréen qui a le document en sa possession.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Cheon Sung-il
Scénariste : Cheon Sung-il
Acteurs : Sol Kyung-gu, Yeo Jin-goo, Lee Geung-young, Jung Sung-hwa, Jung In-gi, Jo Hee-bong, Kim Won-hae, Jung Suk-won, Kim Sun-young, Noh Young-hak, Song Kyung-chul, Kim Tae-hoon, Ji Chang-wook
Musique : Choi Seung-hyun
Genre : Action, Comédie, Drame, Guerre
Durée : 111 minutes
Date de sortie : 24 septembre 2015 (Corée)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Harimao Pictures
Distribué par : Lotte Entertainment
Titre original : Seobu Jeonseon / 서부전선
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Seobu Jeonseon » ou « The Long Way Home » est une comédie d’action sud-coréenne datant de 2015, écrite et réalisée par Cheon Sung-il, qui signe là son unique métrage à ce jour. Les acteurs principaux sont Sol Kyung-gu, qu’on a pu voir dans « The Spy: Undercover Operation » (2013), Yeo Jin-goo, qu’on a pu voir dans « Hwayi: A Monster Boy » (2013), Lee Geung-young, qu’on a pu voir dans « The Battleship Island » (2017), Jung In-gi, qu’on a pu voir dans « Detective K: Secret of the Virtuous Widow » (2011), Jo Hee-bong, qu’on a pu voir dans « Cruel Winter Blues » (2006), et Kim Won-hae, qu’on a pu voir dans « Asura: The City of Madness » (2016).

L’histoire proposée par « The Long Way Home » nous emmène en juillet de l’année 1953 dans les derniers jours de la guerre en Corée. Nous allons suivre Jang Nam-bok (Sol Kyung-gu) chargé d’une mission importante : délivrer un document militaire top secret, susceptible de décider du sort de la guerre. Après l’avoir perdu alors qu’il était attaqué par l’ennemi, il fait face à un adolescent nord-coréen, incorporé de force, du nom de Kim Young-kwang (Yeo Jin-goo), qui acquiert le document secret alors qu’il tente de rejoindre sa patrie au Nord…

Les coréens ont cette particularité de mêler les genres. Ce n’est pas toujours réussi, mais avec « The Long Way Home » ça fonctionne plutôt bien. On passe de la comédie très drôle, très amusante, au drame parfait avec une bonne dose de tragédie. Le contraste est fort, mais dans les deux registres, c’est très bien orchestré. Ceci étant dit, on peut commencer par retenir l’aspect action du métrage. Le récit se déroulant durant la guerre de Corée, qui rappelons-le, s’est déroulée de juin 1950 à juillet 1953. Elle résulte de la partition de la Corée à la suite d’un accord entre les Alliés victorieux de la guerre du Pacifique à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

On retrouve donc des éléments très familiers de nombreux films de guerres, des fusillades, des explosions, des attaques aériennes sur des convois militaires ennemis, des escarmouches, etc. La photographie signée par Lee Jae-hyeok est très agréable avec un beau travail au niveau des décors, des costumes et de la reconstitution des différents véhicules et autres aéronefs. Beaucoup de situations sont construites de manière humoristique avec des personnages très maladroits et finalement peu expérimentés. Toutes les scènes mettant en scène le char d’assaut de Kim Young-kwang sont très drôles. La séquence où les deux personnages principaux se battent en duel, l’un à pied, sans protection et l’autre protégé dans son tank, est très amusante, avec un top départ qui rappelle celui qui lance le combat entre Bruce Lee et Chuck Norris dans « La Fureur du Dragon » (1972).

En toile de fond, on retrouve le conflit qui oppose les deux parties de la Corée, mais le scénario concocté par Cheon Sung-il, qui endosse ici la double casquette de réalisateur et de scénariste, offre également un regard sur le fait que dans de nombreuses guerres, on retrouve des personnes qui n’ont rien à y faire. Le personnage incarné par Sol Kyung-gu n’est, à l’origine, qu’un simple agriculteur alors que le personnage joué par Yeo Jin-goo est un jeune étudiant. Le peu d’expérience qu’ils ont de la guerre et du combat se présente quasiment comme un lourd handicap, les amenant dans des situations ubuesques et hasardeuses. Leurs pérégrinations vont finalement les conduire à développer une certaine forme d’amitié et de sympathie l’un envers l’autre, ce qui rendra la fin d’autant plus émouvante et dramatique.

En conclusion, « The Long Way Home » est une agréable comédie, disposant d’une histoire amusante, d’une intrigue rocambolesque et d’un développement dynamique. Le récit est fluide et le rythme est assez soutenu. La photographie est très agréable avec un très bon travail sur les décors, les costumes et les véhicules. Les effets spéciaux sont bien maîtrisés et les éléments humoristiques sont bien travaillés et parfaitement divertissants. La distribution offre de très bonnes prestations, tant dans le domaine de la comédie que dans la tragédie. L’ensemble est un agréable divertissement que l’on peut aisément recommander.

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 158 798 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :