Aventure, Crime - Policier, Western

THE SISTERS BROTHERS (2018) ★★★★☆


The Sisters Brothers (2018)

 

 

Charlie et Eli Sisters évoluent dans un monde sauvage et hostile, ils ont du sang sur les mains : celui de criminels, celui d’innocents… Ils n’éprouvent aucun état d’âme à tuer. C’est leur métier. Charlie, le cadet, est né pour ça. Eli, lui, ne rêve que d’une vie normale. Ils sont engagés par le Commodore pour rechercher et tuer un homme. De l’Oregon à la Californie, une traque implacable commence, un parcours initiatique qui va éprouver ce lien fou qui les unit. Un chemin vers leur humanité ?

 

 

Origine du film : France, États-Unis
Réalisateur : Jacques Audiard
Scénaristes : Jacques Audiard, Thomas Bidegain
Acteurs : John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal, Riz Ahmed, Rebecca Root, Allison Tolman, Rutger Hauer, Carol Kane
Musique : Alexandre Desplat
Genre : Aventure, Crime, Western
Durée : 121 minutes
Date de sortie : 19 septembre 2018 (France)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Why Not Productions, Annapurna Pictures, Page 114 Productions
Distribué par : Annapurna Pictures
Titre français : Les Frères Sisters
Notre note : ★★★★☆

 

 

« The Sisters Brothers » ou « Les Frères Sisters » pour la distribution française, est un western franco-américain datant de 2018, co-écrit et réalisé par Jacques Audiard, à qui l’on doit également « Dheepan » (2015). Les acteurs principaux sont John C. Reilly, qu’on a pu voir dans »Kong: Skull Island » (2017), Joaquin Phoenix, qu’on a pu voir dans « You Were Never Really Here » (2017), Jake Gyllenhaal, qu’on a pu voir dans « End of Watch » (2012), et Riz Ahmed, qu’on a pu voir dans « Venom » (2018). À noter également la participation de Rutger Hauer, qu’on avait pu voir dans « Valerian and the City of a Thousand Planets » (2017).

L’histoire proposée par « The Sisters Brothers » nous invite à suivre Eli (John C. Reilly) et Charlie Sisters (Joaquin Phoenix), deux frangins, tueurs professionnels, à la solde d’un homme fortuné connu sous le nom de Commodore (Rutger Hauer). Ce dernier les charge de retrouver et d’assassiner Hermann Kermit Warm (Riz Ahmed). Ce dernier a été repéré par John Morris (Jake Gyllenhaal), un éclaireur également employé par le Commodore. Cependant, contre toute attente, John Morris va s’associer avec Hermann, et prendre la fuite avec lui. Les frères Brothers doivent désormais prendre en chasse les deux hommes qui semblent partis à la conquête de l’or…

Le western est un genre qui fut longtemps mis de côté, et depuis quelques années, on peut retrouver ce type de films avec plus au moins de réussite. « Jane Got a Gun » (2016) de Gavin O’Connor, « The Hateful Eight » (2015) de l’incontournable Quentin Tarantino, « Brimstone » (2016) de Martin Koolhoven, ou encore « Hostiles » (2017) de Scott Cooper, sont des exemples de ce que l’on peut faire de bien dans ce genre cinématographique particulier, qui aura bercé ma jeunesse. « The Sisters Brothers » est basé sur le roman éponyme signé par Patrick deWitt, paru en 2011. Les droits pour en adapter un film ont été vendus la même année à la société de John C. Reilly, qui devait également incarner l’un des frères. Il a fallu attendre 2015 pour connaître le nom du réalisateur, et cocorico c’est un Français qui s’est retrouvé à la direction du métrage, en la personne de Jacques Audiard.

Benoît Debie offre une superbe photographie à travers ce métrage. Un élément qu’on attend souvent dans ce genre, et de ce côté-là, on est servi avec de superbes visuels des grands espaces. L’aventure des frères Sisters nous emmenant de Floride vers la Californie pour remonter dans l’Oregon. Le travail sur les décors, les costumes et les différentes bâtisses est très réussi. On peut nettement percevoir l’ambiance des grandes villes naissantes comme San Francisco. Il en est de même pour l’atmosphère qui se dégage des villes et des personnes pleinement investies dans la recherche de l’or.

On retrouve également l’esprit du western dans les personnages principaux qui ne sont, finalement, que des criminels, à la solde d’un puissant de l’époque, qui cherche à régler ses comptes, sans que ses hommes de main ne sachent vraiment pourquoi. Pire encore, du moment qu’ils failliront à leur mission, ils seront eux-mêmes pourchassés par d’autres tueurs, toujours à la solde du même individu. Fatalement, cela conduit à quelques fusillades, courses-poursuites à dos de cheval, et des détours dans des bars où l’on croise des femmes de petites vertus, prêtes à offrir des faveurs en échange de quelques dollars.

D’une durée avoisinant les deux heures, le récit reste parfaitement fluide, bien qu’il n’y ait pas de message particulier délivré par le scénario concocté par Jacques Audiard et Thomas Bidegain. Les scènes d’action viennent agréablement rythmer l’histoire sans flashbacks et sans sauts dans le futur. C’est totalement linéaire d’un point de vue de la narration. Le rythme est plus que plaisant et l’édition orchestrée par Juliette Welfling, permet de garder un bon équilibre entre les différentes cadences qu’offre le métrage. La bande originale proposée par Benoît Debie est très classique, mais tout à fait sympathique. La distribution offre de très bonnes prestations, et c’est John C. Reilly et Joaquin Phoenix sur qui on se focalise le plus. Le premier offre un personnage calme et méthodique qui se retrouve de plus en plus dans la réflexion sur ses actes et son devenir, aspirant à développer une vie plus conventionnelle. Le second offre un personnage plus hystérique, plus impatient, moins réfléchi. Une sorte de chien fou dont la moralité n’a aucune prise.

« The Sisters Brothers » a rapporté 3,1 millions de dollars aux États-Unis et au Canada, et 7,1 millions de dollars dans les autres pays, dont près de 6,5 millions de dollars en France, pour une recette mondiale d’environ 10,2 millions de dollars, contre un budget de production de 38 millions de dollars…

« Les Frères Sisters » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 23 janvier 2019 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Sisters Brothers » est un très bon western disposant d’une histoire intéressante, d’une intrigue captivante et d’un développement consciencieux. Le rythme est agréable, la photographie est somptueuse, la bande originale est classique, et l’édition appliquée afin de garder un tempo diligent. Le récit est parfaitement fluide, les personnages sont attachants et la distribution offre des prestations de qualité. Un premier film en langue anglaise pour Jacques Audiard qui s’en sort plus que bien et qui s’avère honorablement divertissant. A voir …

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “THE SISTERS BROTHERS (2018) ★★★★☆

  1. Ah super, j’attendais sa sortie DVD.

    Aimé par 1 personne

    Publié par Xapur | 23/01/2019, 22 10 17 01171

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 169 833 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Pages et Articles Phares

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :