Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier

BELIEVER (2018) ★★★★☆


Believer (2018)

 

Un inspecteur de police, particulièrement déterminé à neutraliser le patron invisible du plus grand cartel de la drogue d’Asie, s’associe à un membre du gang, lui-même motivé par la vengeance.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Lee Hae-young
Scénaristes : Chung Seo-kyung, Lee Hae-young
Acteurs : Cho Jin-woong, Ryu Jun-yeol, Kim Joo-hyuk, Kim Sung-ryung, Park Hae-joon, Cha Seung-won, Kang Seung-hyun
Musique : Dalpalan
Genre : Action, Crime, Thriller
Durée : 123 minutes
Date de sortie : 24 mai 2018 (Corée)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Yong Film
Distribué par : Next Entertainment World
Titre original : Dokjeon / 독전
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Dokjeon » ou « Believer » pour la distribution internationale, est un thriller d’action sud-coréen datant de 2018, co-écrit et réalisé par Lee Hae-young, à qui l’on doit également « The Silenced » (2015). Les acteurs principaux sont Cho Jin-woong, qu’on a pu voir dans « The Admiral: Roaring Currents » (2014), Ryu Jun-yeol, qu’on a pu voir dans « Heart Blackened » (2017), Kim Joo-hyuk, qu’on a pu voir dans « The Tooth and the Nail » (2017), Kim Sung-ryung, qu’on a pu voir dans « The Fatal Encounter » (2014), Park Hae-joon, qu’on a pu voir dans « The Accidental Detective » (2015), et Cha Seung-won, qu’on a pu voir dans « Man on High Heels » (2014). Ce métrage est un remake du film « Drug War » (2012) de Johnnie To.

L’histoire proposée par « Believer » nous invite à suivre l’inspecteur de l’unité anti-drogue Won-ho (Cho Jin-woong), bien décidé à faire tomber le plus gros cartel de la drogue d’Asie, dirigé par un homme appelé Monsieur Lee. L’équipe de Won-ho parvient à mettre la main sur Rak (Ryu Jun-yeol), l’un des hommes de main de M. Lee. Rak semble vouloir coopérer afin d’alléger sa peine de prison, voire à obtenir l’immunité. Ensemble, ils vont mettre en place une fausse affaire entre un commanditaire chinois, Jin Ha-rim (Kim Joo-hyuk) et Park Sun-Chang (Park Hae-joon) afin de faire sortir M. Lee de l’anonymat et ainsi l’arrêter. Malheureusement, leur plan comprend de nombreuses failles, et les choses ne vont absolument pas se dérouler comme prévu…

Le récit manque parfois de fluidité, car plusieurs personnages jouent un double jeu. De ce fait, il est primordial de rester concentré entre ceux qui veulent se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas et ceux qui désirent éviter qu’on découvre qui ils sont vraiment, ça peut paraître complexe. On retrouve trois groupes distincts. Un groupe de mafieux qui fabrique de la drogue d’une nouvelle génération, se présentant comme la cocaïne. Des commanditaires chinois qui apportent la matière première et qui financent la transformation pour ensuite inonder le marché chinois. Au milieu, se trouve donc une unité de police, qui d’un côté se fait passer pour les représentants des commanditaires chinois auprès des mafieux coréens, et de l’autre, se font passer pour les représentants des mafieux coréens auprès des commanditaires chinois.

Ces petits imbroglios sont entrecoupés de scènes d’action, notamment dans la dernière partie du film, où les choses s’accélèrent, dès que l’identité du fameux Monsieur Lee se dessine aux yeux des policiers. Le duo de scénaristes, composé de Chung Seo-kyung et de Lee Hae-young, également réalisateur du métrage, offre une belle galerie de personnages très charismatiques. La distribution est donc dépositaire d’une partie importante du métrage. On retiendra principalement les performances de Kim Joo-hyuk. L’acteur offre un personnage déluré, excentrique, cruel et complètement désinhibé par la drogue. Ce fut malheureusement le dernier rôle pour Kim Joo-hyuk, décédé le 30 octobre 2017, à l’âge de 45 ans, des suites d’un accident de voiture. Dans un registre différent, nous avons apprécié la prestation de Cha Seung-won, acteur que nous apprécions particulièrement par ailleurs. Un personnage mystérieux, manipulateur, orgueilleux et finalement affabulateur. Ryu Jun-yeol propose également une très bonne performance avec un personnage calme, toujours dans la maîtrise de ses émotions, limite placide et affichant une forme de sensation d’imperturbabilité.

De l’ensemble des éléments de production, deux points nous sont apparus d’une grande qualité. D’une part la photographie, proposée par Kim Tae-kyung. Ce dernier nous livre des visuels très lumineux qui donnent un aspect particulièrement moderne aux scènes intérieures, dans de supers décors. Le personnage incarné par Cha Seung-won apparaît toujours dans des costumes raffinés et originaux. D’autre part, la bande originale orchestrée par Dalpalan, Kang Ki-young de son vrai nom, apporte une touche également moderne à travers des titres très dynamiques et très marquants, venant agrémenter les moments de tension de manière significative. Ce dernier a déjà une longue carrière de compositeur de musiques de films derrière lui, ayant officié sur des métrages comme « R-Point » (2004), « A Bittersweet Life » (2005), « The Good, the Bad, the Weird » (2008), « Countdown » (2011), « Cold Eyes » (2013), « Assassination » (2015), ou encore « Master » (2016). Le tournage de « Believer » s’est déroulé du premier juillet jusqu’au 16 novembre 2017.

« Believer » est devenu le premier film coréen à dépasser les cinq millions d’entrées en 2018. Le film a été vu par 5.063.620 personnes au total, dépassant ainsi largement son seuil de rentabilité de 2,8 millions d’entrées. En outre, le film a obtenu 19 nominations et remporté deux prix.

En conclusion, « Believer » est un très bon thriller d’action disposant d’une histoire complexe, d’une intrigue captivante et d’un développement actif et consciencieux. Le rythme est sémillant et la narration est prenante. La photographie est élégante, faisant une part belle à une luminosité marquante. La bande originale est très sympathique. Les personnages sont particulièrement charismatiques et la distribution offre de superbes prestations. L’ensemble est un divertissement séduisant, très cinématique qu’il serait dommage de bouder.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 158 797 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :