Corée du Sud, Drame, Thriller

CONFESSION (2014) ★★★★☆


Confession (2014)

 

À la suite d’un incident criminel, les relations entre trois amis de longue date, vont considérablement se détériorer.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Lee Do-yun
Scénaristes : Lee Do-yun
Acteurs : Ji Sung, Sung Hyuk, Ju Ji-hoon, Lee Kwang-soo, Lee Hwi-hyang, Ki Gook-seo, Choi Jin-ho, Jung Ji-yoon, Jang Hee-jin, Jang Hee-jin, Choi Byung-mo, Ri Min, Hwang Chae-won, Yang Jae-young
Musique : Jang Young-gyu
Genre : Drame, Thriller
Durée : 114 minutes
Date de sortie : 14 juillet 2014 (Corée)
Année de production : 2014
Sociétés de production : Opus Pictures
Distribué par : CJ Entertainment
Titre original : Joeun Chingudeul / 좋은 친구들
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Confession » est un thriller dramatique sud-coréen datant de 2014, écrit et réalisé par Lee Do-yun, qui signe là son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Ji Sung, qu’on a pu voir dans « Feng Shui » (2018), Sung Hyuk, qu’on a pu voir dans « Operation Chromite » (2016), Ju Ji-hoon, qu’on a pu voir dans « Along with the Gods: The Two Worlds » (2017), Lee Kwang-soo, qu’on a pu voir dans « The Accidental Detective 2: In Action » (2018), Lee Hwi-hyang, qu’on a pu voir dans « In My End Is My Beginning » (2013), et Choi Byung-mo, qu’on a pu voir dans « The Merciless » (2017).

Hyun-tae (Ji Sung), In-chul (Ju Ji-hoon) et Min-soo (Lee Kwang-soo) sont les meilleurs amis du monde depuis leur enfance. Hyun-tae est un pompier professionnel, marié, avec une fille à la maternelle. In-chul est un escroc qui travaille dans une compagnie d’assurances, enfin Min-soo est le propriétaire d’une petite entreprise. La mère de Hyun-tae (Lee Hwi-hyang), qui possède une salle de jeux illégale, demande à In-chul d’organiser un braquage suivi d’un incendie criminel de son entreprise afin d’obtenir le règlement de l’assurance. Mais quand cela entraîne sa mort accidentelle, les amis se brouillent et leurs relations sont à jamais perturbées.

Bien que « Confession », que l’on retrouve également sous le titre alternatif de « Good Friends », soit présenté comme un thriller, c’est surtout l’aspect dramatique qui prend le dessus. L’un des trois camarades, Hyun-tae, a une mère qui œuvre dans l’illégalité en dirigeant un tripot où l’on assouvit son vice pour toutes sortes de jeux. Hyun-tae est brouillé avec ses parents pour cette raison, aspirant, lui, à une vie simple, mais dans la légalité. Lorsque sa mère, voyant son « entreprise » péricliter, fait appel à In-chul afin d’assurer son établissement pour la modique somme de 10 millions et projette d’y mettre le feu, espérant ainsi toucher rapidement la prime d’assurance. In-chul et Min-soo, le troisième larron, sont chargés de la sale besogne. Malheureusement, les choses tournent mal. La matriarche trouve accidentellement la mort, et le père de Hyun-tae est gravement blessé. Min-soo sombre dans la déprime, rongé par le remords, et In-chul tente de sauver ce qui peut être sauvé afin qu’In-chul ne découvre rien de la vérité et de leurs implications dans le décès de sa mère.

Le scénario signé par Lee Do-yun lui-même, qui endosse donc la double casquette de scénariste et de réalisateur, est très intelligemment écrit. L’aspect suspense se concentre sur le fait de savoir si Hyun-tae va découvrir la vérité sur l’implication de ses deux amis d’enfance sur la mort de sa mère. Tout au long du développement, Lee Do-yun joue avec nos nerfs, laissant le personnage de Hyun-tae se rapprocher de la terrible vérité. Pour donner du relief à l’ensemble, Lee Do-yun, ajoute une sous-intrigue à l’affaire, en incorporant une sombre affaire de prêt qu’aurait contracté la mère de Hyun-tae. Les usuriers mettant désormais la pression sur ce dernier afin qu’il rembourse la dette restante. Ils mettent d’autant plus la pression qu’ils savent qu’une prime d’assurance conséquente va être versée à l’héritier. À cela, on ajoute l’enquête de l’assurance, qui voit tout de suite qu’il y a derrière cette affaire une tentative de malversation.

Ce que l’on peut faire ressortir de toute cette histoire, qui se termine de manière particulièrement dramatique, c’est que la cupidité, la quête d’argent facile mène à la perte. « Confession » met en lumière la destruction d’une amitié vieille de plusieurs années, mais également la destruction des personnes, l’anéantissement d’une famille. On peut aussi y voir des non-dits, des interrogations sur la nature profonde de l’autre. L’animosité envers des idées nobles, envers le handicap. La photographie, signée Yu Eok, est singulièrement bien agencée, notamment lors des séquences de nuit. Les quelques scènes d’action sont très bien orchestrées.

En conclusion, « Confession » est un très bon thriller dramatique disposant d’une histoire dramatique, d’une intrigue très bien structurée et d’un développement poignant et tragique. Le récit est parfaitement fluide et la narration est linéaire, en dehors de quelques flashbacks mettant en scène l’enfance des trois principaux protagonistes. Le rythme est cohérent avec le déroulement de la trame principale. L’édition permet d’obtenir un métrage de 114 minutes très captivant. La distribution offre de très bonnes prestations. Ju Ji-hoon bénéficie probablement du rôle le plus intéressant avec une belle performance. La photographie et la bande originale viennent agréablement renforcer l’atmosphère négative de l’histoire. L’ensemble offre un film intéressant mais terriblement sombre sur l’amitié brisé… À éviter en période de déprime !

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 195 206 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :