Action, Aventure, Drame, Fantastique

FANTASTIC BEASTS: THE CRIMES OF GRINDELWALD (2018) ★★★☆☆


Fantastic Beasts - The Crimes of Grindelwald (2018)

 

 

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’évade comme il l’avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaque d’humains normaux par des sorciers et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l’arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L’aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

 

 

Origine du film : Royaume-Uni, États-Unis
Réalisateur : David Yates
Scénaristes : J.K. Rowling
Acteurs : Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Jude Law, Johnny Depp, Zoë Kravitz, Alison Sudol, Ezra Miller, Brontis Jodorowsky
Musique : James Newton Howard
Genre : Action, Aventure, Drame, Fantastique
Durée : 134 minutes
Date de sortie : 14 novembre 2018 (France)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Warner Bros. Pictures, Heyday Films
Distribué par : Warner Bros. Pictures
Titre français: Les Animaux Fantastiques: Les Crimes de Grindelwald
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Fantastic Beasts: The Crimes of Grindelwald », ou « Les Animaux Fantastiques: Les Crimes de Grindelwald » pour la distribution française, est un film fantastique americano-britannique datant de 2018, réalisé par David Yates, à qui l’on doit également les deux volets de « Harry Potter and the Deathly Hallows » (2010 – 2011). Le scénario est signé par J. K. Rowling. Il s’agit d’une suite à « Fantastic Beasts and Where to Find Them » (2016) et le second volet de la série de films Fantastic Beasts et le dixième métrage de la franchise Wizarding World, qui a débuté avec la série de films Harry Potter.

Les acteurs principaux sont Eddie Redmayne, qu’on a pu voir dans « Jupiter Ascending » (2015), Katherine Waterston, qu’on a pu voir dans « Alien: Covenant » (2017), Dan Fogler, qu’on a pu voir dans « Ava’s Possessions » (2016), Alison Sudol, qu’on a pu voir dans « Between Us » (2016), Ezra Miller, qu’on a pu voir dans « Suicide Squad » (2016), Zoë Kravitz, qu’on a pu voir dans « Kin » (2018), Callum Turner, qu’on a pu voir dans « Assassin’s Creed » (2016), Claudia Kim, qu’on a pu voir dans « The Dark Tower » (2017), William Nadylam, qu’on a pu voir dans « L’affaire SK1 » (2014), Kevin Guthrie, qu’on a pu voir dans « Dunkirk » (2017), Jude Law, qu’on a pu voir dans « King Arthur: Legend of the Sword » (2017), et Johnny Depp, qu’on a pu voir dans « Murder on the Orient Express » (2017).

Le second opus de la série de films Fantastic Beasts a été annoncé en octobre 2014 et en juillet 2016, J. K. Rowling a confirmé qu’elle en avait terminé le scénario. Johnny Depp a été engagé en novembre 2016, ce qui a provoqué une controverse en raison des allégations de violence domestique qui venaient d’être récemment formulées à son encontre. Jude Law a, de son côté, signé en avril 2017. Le tournage principal du film a commencé aux studios Warner Bros. de Leavesden en juillet 2017. Le tournage a également eu lieu à Londres, en Suisse et à Paris, et s’est achevé en décembre 2017.

La première de « Fantastic Beasts: The Crimes of Grindelwald » a eu lieu à Paris le 8 novembre 2018, puis est sorti dans le monde entier le 16 novembre 2018, distribué par Warner Bros. Pictures. Le film a rapporté plus de 653 millions de dollars dans le monde, ce qui en fait le dixième plus gros succès de l’année 2018, mais la recette la plus faible à ce jour de la franchise de Wizarding World. Le métrage a reçu des commentaires mitigés de la part des critiques, qui ont salué sa valeur de divertissement, ainsi que la mise en scène et les performances de la distribution, mais ont critiqué le « complot inutilement compliqué, à faibles enjeux » tout en estimant qu’il était « surchargé » avec des détails pour la mise en place des suites.

Ce deuxième volet est, dans une certaine mesure, une déception. Et il est fort possible que les personnes qui sont allées voir ce métrage en famille, pensant retrouver le type de divertissement qu’amenaient les films de la saga Harry Potter, furent également quelque peu désappointées. Alors effectivement, on retrouve le concept de la magie et le métrage reste impressionnant dans sa partie visuelle, mais il y a une forme de lourdeur scénaristique et une surabondance de personnages. Dans ce nouvel opus, il y a beaucoup de palabres et une profusion d’explications. Les brèves visites à Poudlard pour découvrir un jeune et fringant Albus Dumbledore (Jude Law) ne suffisent malheureusement pas à raviver la magie d’origine.

« Fantastic Beasts: The Crimes of Grindelwald » débute avec le redoutable sorcier noir Gellert Grindelwald (Johnny Depp) dans une évasion audacieuse alors qu’il était transféré des États-Unis en Angleterre par une nuit sombre et orageuse. Son intention est de rassembler tous les sorciers de sang pur du monde pour qu’ils se soulèvent et prennent le contrôle et dirigent les gens non-magiques. La prestation de Johnny Depp est juste excellente, et malgré le fait qu’il n’apparaisse finalement que peu de temps l’écran, il domine clairement les débats et mange l’intégralité de la distribution.

Newt Scamander (Eddie Redmayne) doit s’éloigner de ses nombreuses bestioles pour retrouver Gellert Grindelwald (Johnny Depp) à la demande du directeur de Poudlard, Albus Dumbledore (Jude Law), qui ne peut le faire lui-même en raison d’un pacte qu’il aurait passé dans sa jeunesse avec le magicien diabolique. De son côté, Newt a aussi une forme de romance avec Tina Goldstein (Katherine Waterston). Mais cette dernière craint de s’impliquer avec Newt parce qu’elle le soupçonne d’être toujours amoureux de sa camarade de classe Leta Lestrange (Zoe Kravitz), elle-même fiancée au frère de Newt, Theseus (Callum Turner), membre du ministère de la Magie. Quand je vous disais que c’était entortillé… A se demander si finalement ce n’est pas un épisode des Feux de l’Amour !

Mais attendez, ce n’est pas tout. La sœur de Tina, Queenie (Alison Sudol), qui lit dans les esprits, est de retour avec son amoureux, le moldu Jacob (Dan Fogler), qui ne sert pas à grand chose dans le développement, à se demander ce qu’il fait là, à part offrir une légèreté bien nécessaire. Le développement permet de faire des va-et-vient, non seulement entre ces divers complots, mais également entre le Londres et le Paris des années 1920, qui se ressemblent tellement par leur apparence cosmopolite qu’ils sont interchangeables visuellement et qu’on peut facilement si perdre. Rester concentré, durant les 134 minutes que dure le métrage, est indispensable.

Enfin, et pour en finir, l’une des pièces les plus cruciales est l’intrigue mettant en scène le puissant et tourmenté Credence Barebone (Ezra Miller), qui tente de retrouver sa véritable identité tandis que Gellert Grindelwald tente de le trouver afin de l’enrôler à ses côtés afin de profiter de son potentiel pour le transformer en arme. Ce dernier est accompagné par la métamorphe Nagini <(Claudia Kim), qui peut se transformer en serpent géant. Mais même eux se perdent dans le bourbier du script, pourtant signé par J.K. Rowling elle-même.

Toutefois, quelques scènes se détachent de ce marécage scénaristique : une tente de cirque bondée, qui se range dans un petit chariot par un simple mouvement de baguette magique, ou une brume dorée et scintillante qui, lorsqu’elle est saupoudrée à un endroit particulier, révèle les conversations et les actions exactes où cela a eu lieu, et ce, jusqu’aux empreintes de pas. Enfin, les animaux fantastiques sont vraiment fantastiques, en particulier le majestueux hippocampe que l’on peut chevaucher sous l’eau. Ils sont juste beaucoup plus difficiles à trouver dans ce film.

« Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 25 mars 2019 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Fantastic Beasts: The Crimes of Grindelwald » est un film fantastique bienséant disposant d’un super visuel, d’une intrigue complexe et d’un développement abscons. Le rythme est poussif, le récit manque cruellement de fluidité et la narration est linéaire, en dehors de quelques flashbacks explicatifs. Les scènes d’action sont très bien orchestrées et les effets spéciaux sont parfaitement maîtrisés. La distribution offre de bonnes prestations, cependant dominée par la performance de Johnny Depp. L’ensemble reste divertissant, mais une partie de l’émerveillement du premier métrage est perdue au profit d’une intrigue beaucoup trop diffuse…

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “FANTASTIC BEASTS: THE CRIMES OF GRINDELWALD (2018) ★★★☆☆

  1. Je suis entièrement d’accord avec toi. Une grosse déception ! Je me suis ennuyée une grande partie du film. C’est une intrigue floue et sentimentale non nécessaire et mièvre. Des scènes décousues, j’ai cru que la scène finale pourrait remonter tout ça, mais mon espoir a éclaté quand j’ai compris que rien de concret allait se produire. Un film de transition qui n’apporte rien au spectateur. Je n’ai franchement pas envie de voir la suite.

    Aimé par 1 personne

    Publié par Saranhaeseunghooppa | 27/02/2019, 11 11 47 02472
  2. Bon, personnellement, j’ai beaucoup aimé, visuellement c’est effectivement une sacrée bombe, les scènes d’action sont terribles et pour ma part, j’ai beaucoup aimé l’histoire !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 05/03/2019, 11 11 58 03583

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 195 807 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :