Action, Ciné-Asia, Comédie, Corée du Sud, Crime - Policier, Thriller

RUNNING TURTLE (2009) ★★★☆☆


Running Turtle (2009)

 

Phil-sung est un inspecteur de police paresseux et sans ambitions. Il est suspendu de ses fonctions suite à un incident survenu lors d’un interrogatoire. Ki-tae est un jeune truand activement recherché et qui cherche à organiser sa fuite vers l’étranger. Phil-sung rencontre accidentellement Ki-tae, mais il est beaucoup trop lent et incompétent pour attraper le criminel. Il est licencié suite à cette nouvelle erreur, mais se donne pour mission personnelle de neutraliser Ki-tae à tout prix.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Lee Yeon-woo
Scénaristes : Lee Yeon-woo
Acteurs : Kim Yoon-seok, Jung Kyung-ho, Kyeon Mi-ri, Sunwoo Sun, Kim Ji-na, Shin Jung-geun, Choi Kwon, Kim Hye-ji, Joo Jin-mo, Lee Moo-saeng
Musique : Lee Byung-hoon, Jang Young-gyu
Genre : Action, Comédie, Policier, Thriller
Durée : 117 minutes
Date de sortie : 11 juin 2009 (Corée)
Année de production : 2009
Sociétés de production : Cine2000
Distribué par : Showbox
Titre original : Geobuki dalinda / 거북이 달린다
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Running Turtle » est un film policier d’action sud-coréen datant de 2009, écrit et réalisé par Lee Yeon-woo, à qui l’on doit également « Hot Young Bloods » (2014). Les acteurs principaux sont Kim Yoon-seok, qu’on a pu voir dans « Will You Be There ? » (2016), Jung Kyung-ho, qu’on a pu voir dans « Manhole » (2014), Kyeon Mi-ri, qu’on a pu voir dans « I Want to Cry » (1989), Sunwoo Sun, qu’on a pu voir dans « Battlefield Heroes » (2011), Shin Jung-geun, qu’on a pu voir dans « Tough as Iron » (2013), et Joo Jin-mo, qu’on a pu voir dans « Kundo: Age of the Rampant » (2014).

Jo Pil-seong (Kim Yoon-seok) est un inspecteur de police paresseux qui passe son temps à gratter des billets de loterie, pendant que sa femme (Kyeon Mi-ri) bosse dans un magasin de vente de bandes dessinées tout en assurant des petits boulots. Pil-seong utilise secrètement l’argent que sa compagne a difficilement économisé, soit 300.000 ₩, et demande à un ami de le miser dans le cadre d’un pari dans un combat de taureaux. Par chance, Pil-seong gagne et lorsqu’il va récupérer ses gains, ceux-ci ont été volés par Song Gi-tae (Jung Kyung-ho), un prisonnier fraîchement évadé, et activement recherché par les forces de police. Lorsque Pil-seong découvre ce qui s’est passé, il affronte le criminel, mais subit une défaite humiliante. Bien décidé à récupérer son argent, laver son honneur et rembourser son épouse, Pil-seong va tout mettre en œuvre pour retrouver Song Gi-tae, mais celui-ci va lui donner beaucoup de fil à retordre…

« Running Turtle » est le type de film où l’on ne sait pas vraiment sur quel pied danser. Lee Yeon-woo, qui enfile ici la double casquette de scénariste et de réalisateur, n’arrive pas à positionner son métrage clairement dans un genre en particulier. Du coup, tout est approximatif. On retrouve de l’humour sans pour autant que ce soit un film comique. On retrouve des scènes dynamiques telles que des courses-poursuites, affrontement physique ainsi que quelques coups de feu, sans que ce soit franchement un film d’action. On retrouve quelques idées d’investigation, de recherches, sans que ce soit nettement un film policier. C’est tout à la fois, mais sans jamais se déterminer dans un type précis. Il en résulte une impression singulière qui perturbe suffisamment pour ne pas retirer tout le plaisir qu’on aurait souhaité.

Cependant, les valeurs de productions restent suffisamment honorables pour positionner « Running Turtle » au-dessus de la moyenne. La photographie,signée Jo Yong-gyu, est correcte, mais là encore sans jamais offrir quelque chose de singulier, sans aucune originalité. La bande originale, orchestrée par le duo composé de Lee Byung-hoon et de Jang Young-gyu, s’inscrit dans le même registre, agréable durant le métrage, mais ne laissant finalement aucun souvenir particulier dès lors que le générique de fin est achevé. L’édition délivrée par Steve M. Choe offre un métrage d’une durée de 117 minutes qui s’avèrent finalement ni enthousiasmantes, ni ennuyeuses.

De l’ensemble de la distribution, on retiendra essentiellement la confrontation entre Kim Yoon-seok et Jung Kyung-ho. Le premier nous avait déjà nettement plus emballé dans des métrages comme « The Chaser » (2008), paru l’année précédente de ce « Running Turtle », « The Murderer » (2010) ou encore dans « Sea Fog » (2014). L’acteur propose un bien piètre policier qui ne se soucie guère du bien-être de sa famille, plus préoccupé à se faire de l’argent facile. On présente la femme comme une mégère qui mène la vie dure à son époux, qui plutôt que d’aider cette dernière dans ses tâches quotidiennes préfère passer du bon temps à des femmes de petite vertu… Le second est un acteur qui s’est fait connaître de par les séries télévisées auxquelles il a participé, sans jamais avoir eu de rôle vraiment marquant au cinéma. Il est plus ardu de livrer une comparaison par rapport à ses performances antérieures. Deux femmes disposent de rôles d’appui, Kyeon Mi-ri dans le personnage de l’épouse de Pil-seong, et la ravissante Sunwoo Sun dans le personnage de la petite amie du truand Gi-tae.

En conclusion, « Running Turtle » est un agréable thriller policier, disposant d’une histoire quelconque, d’une intrigue sans grand intérêt et d’un développement quelque peu fouillis. Le rythme est haché, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est commune, la bande originale est anodine et l’édition manque de panache. La distribution offre d’honorables prestations, mais sans pétulance. On ne s’ennuie pas, mais c’est limite, et surtout insuffisant pour qu’on s’y attarde trop longtemps….

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 237 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :