Action, Crime - Policier, Drame, Thriller

COLD PURSUIT (2019) ★★★★☆


Cold Pursuit (2019)

 

 

Un conducteur de chasse-neige cherche à se venger des trafiquants de drogue qui ont tué son fils. Progressivement, de fil en aiguille, il va remonter jusqu’à la tête de l’organisation criminelle…

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Hans Petter Moland
Scénaristes : Frank Baldwin
Acteurs : Liam Neeson, Laura Dern, Emmy Rossum, Tom Bateman, William Forsythe, Julia Jones, Domenick Lombardozzi, Raoul Trujillo, Benjamin Hollingsworth, John Doman, David O’Hara, Tom Jackson
Musique : George Fenton
Genre : Action, Drame, Policier, Thriller
Durée : 118 minutes
Date de sortie : 27 février 2019 (France)
Année de production : 2019
Sociétés de production : StudioCanal, Summit Entertainment
Distribué par : Summit Entertainment
Titre original : Sang Froid
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Cold Pursuit » ou « Sang Froid » pour la distribution française, est une comédie-noire d’action américaine datant de 2019, réalisé par Hans Petter Moland, à qui l’on doit également « Les Enquêtes du Département V : Délivrance » (2016). Les acteurs principaux sont Liam Neeson, qu’on a pu voir dans « The Commuter » (2018), Laura Dern, qu’on a pu voir dans « Star Wars: The Last Jedi » (2017), Emmy Rossum, qu’on a pu voir dans « Before I Disappear » (2014), Tom Bateman, qu’on a pu voir dans « Murder on the Orient Express » (2017), William Forsythe, qu’on a pu voir dans « Hidden in the Woods » (2014), Julia Jones, qu’on a pu voir dans « Wind River » (2017), Domenick Lombardozzi, qu’on a pu voir dans « Bridge of Spies » (2015), Ben Hollingsworth, qu’on a pu voir dans « Vendetta » (2015), et Tom Jackson, qu’on a pu voir dans « Deadfall » (2012). Ce film est un remake du film norvégien « In Order of Disappearance » (2014), également réalisé par Hans Petter Moland.

Dès lors que l’on présente les choses sous le couvert de l’humour noir, on peut se permettre un petit peu tout ce que l’on veut, et prendre des libertés avec la logique, la cohérence et le réalisme. « Cold Pursuit » est certainement l’un des métrages les plus surprenants que Liam Neeson ait fait depuis des lustres. Bien que l’acteur nous ait habitués à se produire dans des histoires de vengeance, son personnage prend un certain plaisir dans sa vendetta, et s’avère de plus en plus inassouvissable. Et c’est l’édition, présentée par Nicolaj Monberg, qui interpelle certainement le plus. Monté comme des petits épisodes d’une série télévisée, qui ne se suivent pas forcément comme on l’attendait.

« Cold Pursuit » commence lorsque le personnage principal, incarné par Liam Neeson, un conducteur de chasse-neige, reçoit le prix du citoyen de l’année de la ville de Kehoe, puis bascule sur le meurtre de son fils unique (Michael Richardson, le véritable fils de Liam Neeson), un bagagiste de l’aéroport local, enlevé, puis tué par des membres d’un gang œuvrant dans l’univers de la drogue. Ceux-ci ont pris le soin de faire croire que la victime est décédée d’une overdose, alors que sa famille savait parfaitement que celui-ci ne se droguait pas. Rapidement, Nels Coxman va identifier les responsables du décès de son fils et les éliminer les uns après les autres. Insatisfait des quelques sbires qu’il a pu tuer, il décide de remonter la filière jusqu’à identifier le boss de cette organisation, Trevor « Viking » Calcote (Tom Bateman) toujours dans l’objectif de l’envoyer rejoindre ses ancêtres.

Bien entendu, rien ne va se passer comme prévu, et de plus, la tournure des événements ne vont pas n’ont plus aller dans le sens que l’on s’imagine, surtout en se basant sur les films antérieurs de Liam Neeson, tournant autour de la même thématique. Philip Øgaard, le directeur de la photographie, prend le temps de profiter des décors naturels, en nous proposant de très beaux plans des montagnes, des vallées et des routes enneigées. Le scénario concocté par Frank Baldwin nous livre une rivalité de type western, mettant aux prises les Indiens et l’Homme blanc. En effet, par jeu de circonstances, un membre d’un gang rival est tué par les hommes de Viking, ouvrant la voie à une guerre de territoire.

Les scènes d’action sont nombreuses et l’histoire est jonchée de cadavres. Cependant, la violence est relativement légère en terme de visuel, et finalement les passages à tabac sont nettement plus percutants que les fusillades. Cependant, ce qu’il faut surtout retenir, c’est probablement l’humour noir. On retrouve dans « Cold Pursuit » de nombreuses scènes hilarantes. Certains personnages apparaissent clairement comme décalés, là où d’autres sont franchement caricaturaux. La bande originale, orchestrée par George Fenton, vient agréablement accompagner les différents protagonistes, tout en mettant l’accent sur les moments importants du développement.

La distribution offre de très bonnes prestations. Liam Neeson est fidèle à lui-même et offre un personnage à la fois déterminé et drôle. Un homme qui finalement a de la chance dans ce qu’il entreprend. La chance du débutant. A contrario Tom Bateman est un peu lisse dans le rôle du principal antagoniste, malgré ses quelques tentatives d’envolées lyriques et l’orientation psychotique qu’il veut donner à son personnage. Emmy Rossum et John Doman incarnent deux policiers locaux, qui tentent de donner du sens à la tuerie dont ils ne sont finalement que des témoins lointains. On aura apprécié la prestation du jeune Nicholas Holmes qui offre quelques répliques sympathiques dans sa relation avec le personnage incarné par Liam Neeson. On s’amusera également de la relation particulière entre le personnage joué par Domenick Lombardozzi, alias Mustang, responsable de la sécurité de Viking, et le personnage incarné par Benjamin Hollingsworth, alias Dexter, l’un des hommes de main de ce même Viking, ayant par ailleurs, la langue beaucoup trop pendue, ce qui lui jouera des tours…

En date du 26 février 2019, « Cold Pursuit » avait rapporté 27,7 millions de dollars aux États-Unis et au Canada, et 12 millions de dollars dans les autres pays, pour une recette mondiale de 39,7 millions de dollars, contre un budget de production de 60 millions de dollars. Le métrage est encore en exploitation, et disponible sur les écrans français depuis ce mercredi (27/02/2019).

En conclusion, « Cold Pursuit » est un très bon film noir d’action, disposant d’une histoire originale, d’une intrigue captivante et d’un développement décapant et meurtrier. Le rythme est très agréable, le récit est fluide et la narration est linéaire, se déroulant sur quelques journées. La photographie est superbe, exploitant parfaitement les somptueux décors naturels. La photographie est superbe, exploitant parfaitement les somptueux décors naturels. La distribution offre, dans l’ensemble, de bonnes prestations. On tombe par moment dans le cliché et dans la facilité, mais dans l’ensemble ce métrage remplit pleinement sa fonction de divertissement.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “COLD PURSUIT (2019) ★★★★☆

  1. De base, il ne me tentait absolument pas, j’ai l’impression de voir toujours le même film lorsqu’il s’agit de Liam Neeson…Mais puisque tu dis que c’est original, je vais peut-être revoir mon opinion !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 03/03/2019, 11 11 16 03163
    • Justement, Liam Neeson est dans un rôle différent ce qu’il propose habituellement. Peut être pas à contre emploi, mais c’est agréable et rafraîchissant. En outre, il y a un côté Tarantinesque dans la mise en scène. J’aimerais bien que tu puisses m’en donner ton avis. Pour ma part, j’ai passé un agréable moment…
      😀

      Aimé par 1 personne

      Publié par Olivier Demangeon | 03/03/2019, 15 03 19 03193

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 195 583 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :