Ciné-Asia, Corée du Sud, Drame, Historique

A FROZEN FLOWER (2008) ★★★★☆


A Frozen Flower (2008)

 

L’histoire entre un roi et le général en chef de sa garde personnelle sous la dynastie Goryeo dans ce qui deviendra plus tard la Corée.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Yoo Ha
Scénariste : Yoo Ha
Acteurs : Jo In-sung, Joo Jin-mo, Song Ji-hyo, Shim Ji-ho, Lim Ju-hwan, Yeo Wook-hwan, Song Joong-ki, Jang Ji-won, Kim Choon-gi, Lee Jong-goo, No Min-woo
Musique : Kim Jun-seok
Genre : Drame, Historique
Durée : 132 minutes
Date de sortie : 30 décembre 2008 (Corée) / 8 août 2012 (France)
Année de production : 2008
Sociétés de production : Offers Pictures
Distribué par : Showbox
Titre original : Ssanghwajeom / 쌍화점
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Ssanghwajeom » (쌍화점) ou « A Frozen Flower » pour la distribution internationale, est un film historique dramatique sud-coréen datant de 2008, écrit et réalisé par Yoo Ha, à qui l’on doit également « A Dirty Carnival » (2006). Les acteurs principaux sont Jo In-sung, qu’on a pu voir dans « The King » (2017), Joo Jin-mo, qu’on a pu voir dans « A Better Tomorrow » (2010), Song Ji-hyo, qu’on a pu voir dans « New World » (2013), Shim Ji-ho, qu’on a pu voir dans « Open City » (2008), et Lim Ju-hwan, qu’on a pu voir dans « The Con Artists » (2014).

Selon certains documents historiques, après le décès de Noguk, sa première épouse d’origine coréenne, le roi Gongmin a basculé dans une vie de débauche homosexuelle, engageant un groupe de beaux gardes du corps d’origine noble, pour servir dans le palais en 1372. Quand l’un de ces gardes du corps a engrossé la seconde épouse du Gongmin, ce dernier tenta de le tuer afin de réprimer le scandale, mais fut lui-même tué par les autres gardes du corps. Cependant, certains historiens sont en désaccord avec ce récit, insistant sur le fait que Gongmin a été calomnié dans le but de justifier la fondation de la dynastie Joseon.

L’histoire proposée par « A Frozen Flower » nous invite donc à suivre des faits s’inspirant de cette partie controversée de l’histoire de la Corée. Le roi (Joo Jin-mo) de Goryeo est marié à une princesse de la dynastie des Yuan (Song Ji-hyo), mais ils n’ont pas d’enfant, donc pas d’héritier. La garde du palais du roi est composée de trente-six jeunes soldats, dirigés par le commandant militaire Hong-rim (Jo In-sung), qui s’avère également être l’amant du roi. Ce dernier lui ordonne d’avoir des relations sexuelles avec la reine afin qu’elle puisse enfanter. Bien que d’abord mal à l’aise à l’idée du roi, Hong-rim et la reine vont se conformer aux ordres de leur souverain. Cependant, une intense romance se développe rapidement entre les deux amants, dépassant largement le cadre de leur « mission officielle » et continuent à se rencontrer en secret. Le roi commence à soupçonner l’infidélité de Hong-rim et obtient rapidement des preuves par l’intermédiaire de son commandant en second….

Dans un premier temps, il y a l’aspect historique du métrage. Dans ce sens, on peut louer les valeurs de productions, notamment les costumes, les décors et l’ensemble des petits détails qui permettent de s’immerger pleinement dans cette dimension historique et de plonger au cœur de la cour royale coréenne du XIVe siècle. La photographie est remarquable, tant sur les décors naturels en extérieur, bien que peu nombreux, que les plans proposés en intérieur, reconstituant habilement l’atmosphère particulière de ce que devait être la vie dans les palais. En outre, les scènes de sexe sont joliment filmées, étant très explicites, sans pour autant basculer dans la grivoiserie, offrant ainsi une intense démonstration de l’amour passion.

Dans un second temps, on relèvera la partie action du métrage, qui n’est cependant pas la plus importante. Celle-ci s’articule autour d’une intrigue secondaire concoctée par Yoo Ha, qui endosse ici la double casquette de réalisateur et de scénariste. Un groupe de hauts dignitaires proches de la cour royale fomentent une rébellion afin de faire tomber le roi. La garde rapprochée de ce dernier menera l’enquête et parviendra à neutraliser l’ensemble des félons. En outre, l’action se fait plus intense dans la dernière partie du métrage, notamment pour la confrontation entre le Roi et Hong-rim, pour s’achever dans un bain de sang.

Enfin, le dernier secteur qui singularise « A Frozen Flower » c’est le développement dramatique de l’histoire. On retrouve un triangle amoureux, composé de deux hommes et une femme, mais dans une configuration particulière, ou tout du moins différente ce que l’on rencontre usuellement. En effet, ici, ce sont les deux hommes qui disposent de la relation amoureuse originelle. Le Roi, ayant besoin d’un héritier afin de maintenir son autorité sur le royaume, pousse son amant dans le lit de la reine afin qu’elle tombe enceinte. Sauf que le bougre de garde du corps va y prendre plaisir et tomber amoureux de la dame. Jalousie, défiance, rivalité, colère, et rancœur vont donc s’installer et semer le chaos au plus haut niveau de la hiérarchie royale.

En conclusion, « A Frozen Flower » est un très bon film historique disposant d’une histoire originale, d’une intrigue cohérente et d’un développement dramatique à l’extrême. Le rythme est agréable et les 132 minutes que dure le métrage ne sont en rien lassants, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est somptueuse avec un soin porté aux costumes et aux décors. La bande originale vient agréablement accompagner les passages marquants de l’histoire. Les scènes d’action sont satisfaisantes et la distribution offre de très bonnes prestations dans un registre non-conventionnel. Un film divertissant et captivant pour un scénario anticonformiste. À voir…

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 190 900 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :