Crime - Policier, Drame, Netflix, Thriller

TU HIJO (2018) ★★★☆☆


Tu Hijo (2018)

 

 

Lorsque son fils se retrouve en soins intensifs à l’hôpital après avoir été frappé par des inconnus, un père tente de les retrouver quelles que soient les conséquences.

 

 

Origine du film : Espagne
Réalisateur : Miguel Ángel Vivas
Scénaristes : Alberto Marini, Miguel Ángel Vivas
Acteurs : Jose Coronado, Ana Wagener, Asia Ortega, Pol Monen, Ester Expósito, Marco H. Medina, Gonzalo Hermoso, Sergio Castellanos, Luis Bermejo
Musique : Fernando Vacas
Genre : Drame
Durée : 103 minutes
Date de sortie : 9 novembre 2018 (Espagne)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Apache Films, Claqueta, La, Las peliculas del Apache, Ran Entertainment
Distribué par : Entertainment One, Netflix
Titre français : Ton fils
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Tu Hijo » est un film dramatique espagnol datant de 2018, co-écrit et réalisé par Miguel Ángel Vivas, à qui l’on doit également « Extinction » (2015). Les acteurs principaux sont Jose Coronado, qu’on a pu voir dans « The Body » (2012), Ana Wagener, qu’on a pu voir dans « Contratiempo » (2016), Asia Ortega, qu’on a pu voir dans « Cuando los ángeles duermen » (2018), Pol Monen, qu’on a pu voir dans « Amar » (2017), et Ester Expósito qu’on a pu voir dans « Que Dios nos perdone » (2016).

L’histoire proposée par « Tu Hijo » nous invite à suivre Jaime Jiménez (Jose Coronado), père de famille dans la cinquantaine, chirurgien, qui vit paisiblement avec sa famille du côté de Séville, en Espagne. Sa vie bascule lorsque son fils atterri aux urgences après avoir été violemment battu à la sortie d’une boîte de nuit. Dès lors, Jaime n’aura de cesse que d’identifier les auteurs de cette agression afin d’assouvir sa soif de vengeance…

Miguel Ángel Vivas, qui endosse ici la double casquette de réalisateur et de co-scénariste, nous offre un bel équilibre entre deux genres complémentaires, le suspense et le drame. On plonge dans l’univers de la nuit sévillane. Le focus dramatique est positionné sur Jaime Jimenez qui découvre que son fils s’est fait tabasser à la sortie d’une discothèque et ce père réclame justice. Cependant, ses espoirs dans la police et le système judiciaire ne répond absolument pas à son attente. Il va donc œuvrer afin de retrouver les agresseurs par lui-même, basculant progressivement dans une activité criminelle.

Nous suivons donc ce père de famille alors qu’il parcourt la discothèque et les zones environnantes la nuit, se rapprochant de l’inévitable confrontation alors que dans le même temps, le reste de sa famille, s’inquiète de son comportement. Les choses deviennent de plus en plus brutales dans la seconde partie du film, et la révélation finale vient complètement apporter une vision différente des personnages et remettre en question le bien-fondé des actions menées par Jaime Jimenez.

Au centre de la distribution de « Tu Hijo » on retrouve Jose Coronado, qui offre un travail brillant à travers sa prestation. On peut aisément capter l’évolution de son état d’esprit à travers le développement de l’histoire. Sa patience atteint rapidement ses limites face à la lenteur de l’enquête policière. Les personnages autour de lui n’ont pas la même attention, mais ils offrent tous de très bonnes performances. Ana Wagener qui incarne l’épouse du médecin est essentiellement frappée de chagrin et n’interagit pratiquement pas avec son partenaire. Asia Ortega, qui incarne leur fille, s’en tire un peu mieux. Son personnage apportant des informations cruciales à des moments critiques du récit.

Le point fort du film, outre la qualité de la distribution, réside dans l’atmosphère qui règne dans « Tu Hijo ». La photographie proposée par Pedro J. Márquez offre essentiellement des scènes de nuit et les quelques couleurs clignotantes de la vie nocturne sont utilisées de manière astucieuse. Une attention particulière est portée sur les mains du personnage principal, passant du soin tout particulier que tout chirurgien accorde à cette partie de son corps, en allant jusqu’à les souiller du sang de la vengeance. La bande originale offerte par Fernando Vacas vient parfaitement accompagner les moments de tensions du métrage, accentuant ainsi l’ambiance sombre du récit.

En conclusion, « Tu Hijo » est un thriller dramatique plus que correct, disposant d’une classique histoire de vengeance, d’une intrigue réussie et d’un développement articulé autour du personnage central. Le rythme est cohérent, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie et la bande originale viennent grandement participer à l’ambiance singulièrement sombre du métrage. La distribution offre de bonnes prestations, cependant dominées par la performance de Jose Coronado. L’ensemble se positionne largement au-dessus de la moyenne en explorant un thème largement usité sans parvenir à le transcender, ni le renouveler.

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 195 203 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :