Action, Aventure, Comédie, Netflix, Science fiction

RIM OF THE WORLD (2019) ★★★☆☆


Rim of the World (2019)

 

 

Quatre adolescents, qui viennent tout juste de faire connaissance dans un camp de vacances, vont unir leurs forces pour sauver le monde en proie à une invasion extraterrestre.

 

 

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : McG
Scénaristes : Zack Stentz
Acteurs : Jack Gore, Miya Cech, Benjamin Flores Jr., Alessio Scalzotto, Andrew Bachelor, Annabeth Gish
Musique : Bear McCreary
Genre : Action, Aventure, Comédie, Science-fiction
Durée : 99 minutes
Date de sortie : 24 mai 2019
Année de production : 2019
Sociétés de production : Wonderland Sound and Vision, Circle Of Confusion
Distribué par : Netflix
Titre français : Le Bout du Monde
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« Rim of the World », ou « Le Bout du Monde » pour la distribution française, est un film d’aventure et de science-fiction américain, datant de 2019, réalisé et produit par Joseph McGinty Nichol, plus connu sous le pseudonyme de McG, et à qui l’on doit également « 3 Days to Kill » (2014) ainsi que « This Means War » (2012). Les acteurs principaux sont Jack Gore, qu’on a pu voir dans « Wonder Wheel » (2017), Miya Cech, qu’on a pu voir dans « Darkest Minds: Rébellion » (2018), Benjamin Flores Jr., qu’on a pu voir dans « Transformers: The Last Knight » (2017), et Alessio Scalzotto, qu’on a pu découvrir dans la série télévisée « Genius » (2017-).

L’histoire proposée par « Rim of the World » nous invite à suivre quatre adolescents d’origines complètement différentes qui se retrouvent dans un camp d’été appelé Rim of the World, situé dans les montagnes du sud de la Californie. Dès le premier jour, ils assistent, impuissants, à une attaque extraterrestre et observent des combats aériens. Se retrouvant isolés, les quatre adolescents, désormais livrés à eux-mêmes, trouvent une nacelle spatiale avec une astronaute à l’intérieur.

Cette dernière confie à Alex (Jack Gore) une clé numérique codée permettant d’arrêter l’invasion extraterrestre juste avant d’être dévorée par un alien. Cependant, afin de remettre cette clé au service compétent, les quatre comparses vont devoir se lancer dans un road-trip jusqu’à Pasadena. En chemin, ils font plus ample connaissance et nouent des liens tout en œuvrant de concert afin d’éviter les nombreux obstacles qui se dressent devant eux dans un monde de plus en plus chaotique…

Des histoires d’invasions extraterrestres au cinéma, on a pu en voir des tonnes. Citons quelques exemples comme « The 5th Wave » (2016), « Battle: Los Angeles » (2011), « Battleship » (2012), « Arrival » (2016), ou encore le classique « Independence Day » (1996) et sa suite « Independence Day: Resurgence » (2016), sans oublier le désopilant « Mars Attacks! » (1996) de Tim Burton. De l’autre côté, les films mettant en scène des teenagers sont tout aussi nombreux et le thème est souvent revisité depuis le célèbre « The Goonies » (1985). Voici donc que « Rim of the World » se propose de réunir les deux concepts, avec une approche laissant une bonne place à la comédie.

Le scénario concocté par Zack Stentz lorgne fortement vers des métrages tels que ceux que j’ai cités précédemment. Cependant, cette approche est toujours fortement risquée, car forcément, on sera tenté d’aller inévitablement dans la comparaison. Dans ce sens, « Rim of the World » est bien loin d’être à la hauteur des films qui l’ont apparemment inspiré, ne proposant pas vraiment des personnages attachants. Chacun des enfants est présenté comme un personnage que l’on aurait pu rencontrer dans un film des années 1980.

Pour exemple, Alex (Jack Gore) est le geek timide qui va devoir sortir de sa coquille, Dariush (Benjamin Flores Jr.) est le fils de riche qui cherche absolument à apparaître comme « cool », et Gabriel (Alessio Scalzotto) est le badboy au grand cœur qui transporte toute la misère du monde sur ses épaules. Chacun ayant un point faible qu’il doit surmonter, tôt ou tard dans le développement, d’une manière ou une autre, pour sauver le monde.

La dernière partie du métrage concentre bien évidemment les obstacles directement liés à leur faiblesse. Le personnage le plus intéressant et aussi le plus énigmatique est ZhenZhen (Miya Cech), unique personnage féminin, qui va devenir l’intérêt amoureux d’Alex, ce qui est totalement ridicule. En s’inspirant des films des années 1980, « Rim of the World » absorbe également la majorité des clichés qui vont avec, ce qui se conclue par une appréciation moyenne.

En conclusion, « Rim of the World » est un film amusant disposant d’une histoire familière, d’une intrigue cousue de fil blanc, et d’un développement propre mais fortement usuel. Le rythme est cohérent, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est soignée, les effets spéciaux sont bien réalisés, la bande musicale est sympathique et l’édition offre un métrage de 99 minutes qui reste attachant sans pour autant être captivant. La distribution offre d’honorables prestations au service de personnage trop stéréotypé. L’ensemble reste agréable, mais souffre d’originalité…

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 199 655 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :