Action, Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier, Drame, Netflix, Thriller

JO PIL-HO: THE DAWNING RAGE (2018) ★★★☆☆


Jo Pil-ho: The Dawning Rage (2018)

 

L’histoire d’un flic pourri qui doit affronter une société bien pire encore…

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Lee Jeong-beom
Scénaristes : Lee Jeong-beom
Acteurs : Lee Sun-kyun, Jeon So-nee, Park Hae-joon, Song Young-chang, Park Byung-eun, Im Hyeong-gook, Kim Min-jae, Kwon Han-sol, Nam Moon-chul
Musique : Or Kribos
Genre : Action, Crime, Drame, Thriller
Durée : 127 minutes
Date de sortie : 21 mars 2019 (Corée)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Dice Film, Generation Blue Films, Sega Sammy Entertainment, Warner Bros.
Distribué par : Warner Bros., Netflix
Titre original : Ak-jil-gyeong-chal / 악질경찰
Notre note : ★★★☆☆

 

 

« The Dawning Rage » est un thriller policier sud-coréen datant de 2019, écrit et réalisé par Lee Jeong-beom, à qui l’on doit également « No Tears for the Dead » (2014). Les acteurs principaux sont Lee Sun-kyun, qu’on a pu voir dans « A Special Lady » (2017), Jeon So-nee, qu’on a pu voir dans « After My Death » (2017), Park Hae-joon, qu’on a pu voir dans « Believer » (2018), Song Young-chang, qu’on a pu voir dans « Drug King » (2017), Park Byung-eun, qu’on a pu voir dans « Illang: The Wolf Brigade » (2018), et Im Hyeong-gook, qu’on a pu voir dans « Mother » (2009).

Dans une certaine mesure, on peut considérer la période 2000-2010 comme étant l’âge d’or des thrillers policiers dans le cinéma coréen. Un genre qui aura apporté ses lettres de noblesse à l’ensemble du 7e art au Pays du Matin Calme, lui permettant ainsi de clairement se démarquer dans le cinéma asiatique. Le réalisateur-scénariste Lee Jeong-beom aura participé à cette réussite avec des métrages comme « Cruel Winter Blues » (2006) ou encore « The Man From Nowhere » (2010), et dans une moindre mesure avec « No Tears for the Dead » (2013). Il était donc intéressant d’observer ce que ce cinéaste avait à nous offrir après cinq années de silence, surtout qu’une nouvelle fois, c’est avec un thriller policier que Lee Jeong-beom a décidé de refaire surface.

L’histoire proposée par « The Dawning Rage » nous invite à suivre Jo Pil-ho (Lee Sun-kyun), un policier corrompu qui œuvre sans scrupule dans les errances de son rôle, collectant l’argent sale, magouillant avec des criminels de toutes sortes, et fermant les yeux sur les activités illégales dès lors que cela lui rapporte quelques billets. L’Inspection Générale des Services (la police des polices) est sur ses traces, mais celui-ci parvient systématiquement à leur filer entre les pattes. Cependant, la chance tourne lorsqu’il décide d’organiser le braquage d’un dépôt de la police. Son acolyte est tué dans l’explosion du bâtiment. Étant sur les lieux au moment de l’incident, il se retrouve dans la ligne de mire de ses collègues et bientôt des mafieux qui se cachent derrière l’histoire. En effet, Jo Pil-ho a reçu une vidéo compromettante pour les véritables instigateurs du crime. Afin de prouver son innocence, il rencontre Mi-na (Jeon So-nee), une jeune fille qui détient également la preuve de ce qui s’est passé dans l’entrepôt. Une chasse à l’homme va donc voir le jour…

L’une des problématiques à laquelle nous sommes actuellement confrontés dans le cinéma en règle générale, c’est l’envie de se démarquer. Quand c’est bien fait, c’est parfait. Cela dit, le classicisme, quand c’est bien fait, c’est parfait aussi. Lee Jeong-beom a opté pour la première solution. Pour se faire, il situe son récit à Ansan, ville périurbaine de Seoul, dont on a beaucoup entendu parler en avril 2014, suite au naufrage du Sewol, faisant 304 morts, dont de nombreux lycéens. Le scénariste-réalisateur incorpore d’ailleurs cet élément à son histoire, où certains protagonistes sont directement affectés par ce drame.

Ceci étant dit, c’est malheureusement là que s’arrête la part d’originalité de « The Dawning Rage » car finalement, le drame familial, la corruption dans la police, la corruption dans la justice, la corruption dans les grandes entreprises, un méchant sadique, le protagoniste anti-héros et la jeune fille acerbe au point d’en devenir sympathique, c’est du déjà vu, du déjà expérimenté. Le souci, c’est que l’association de tous ces éléments est presque présentée comme étant des éléments distincts, et cela ne fonctionne pas, rendant par endroit, le récit confus. Du coup, on décroche…

Ceci étant dit, « The Dawning Rage » est loin d’être ennuyeux. Le développement du personnage de Jo Pil-ho est vraiment bien fait. Un homme corrompu, coléreux, et même violent qui évolue considérablement après sa rencontre avec Mi-na, la jeune fille, rendant ainsi le personnage sympathique. La performance de Lee Sun-kyun y est pour beaucoup. L’acteur offre un personnage nuancé, qui s’avère être un bien piètre policier. À travers ses pérégrinations, il n’arrête pas de prendre des coups, finissant l’histoire dans un état lamentable. De son côté, la jeune Jeon So-nee offre également une très bonne prestation. L’actrice offre une jeune fille intelligente, sensible et désabusée par le monde des adultes. Relevons également la très bonne prestation de Park Byung-eun dans le rôle de l’un des principaux antagonistes de l’histoire.

En conclusion, « The Dawning Rage » est un thriller policier agréable disposant d’une histoire classique, d’une intrigue familière et d’un développement parfois brouillon. Le rythme est plaisant, le récit manque de fluidité, et la narration offre quelques flashbacks. La photographie est convenable, la bande originale est discrète et l’édition permet d’obtenir un film d’une durée de 127 minutes captivantes dans leur majorité, en dehors de quelques passages propices à un décrochage. La distribution offre de bonnes prestations dans l’ensemble, d’où Lee Sun-kyun sort clairement du lot. Un divertissement sympathique, mais légèrement en dessous des précédentes réalisations du metteur en scène. Peu mieux faire…

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 195 875 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :