Drame, Thriller

ARCTIC (2018) ★★★★☆


Arctic (2018)

 

 

Un homme coincé dans l’Arctique après un accident d’avion doit décider s’il doit rester dans la sécurité relative de son camp de fortune ou se lancer dans un déplacement à l’issue incertaine…

 

 

Origine du film : Islande, États-Unis
Réalisateur : Joe Penna
Scénaristes : Joe Penna, Ryan Morrison
Acteurs : Mads Mikkelsen, Maria Thelma Smáradóttir, Tintrinai Thikhasuk
Musique : Joseph Trapanese
Genre : Drame, Thriller
Durée : 97 minutes
Date de sortie : 6 février 2019 (France)
Année de production : 2018
Sociétés de production : Armory Films, Union Entertainment Group, Pegasus Pictures
Distribué par : Bleecker Street, XYZ Films
Titre original : Arctic
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Arctic » est un thriller dramatique américano-islandais, datant de 2018, réalisé par Joe Penna, qui signe là son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Mads Mikkelsen, qu’on a pu voir dans « Polar » (2019), et Maria Thelma Smáradóttir, qu’on a pu voir dans « Svartur á leik » (2012).

L’histoire proposée par « Arctic » nous invite à suivre Overgård (Mads Mikkelsen), un homme qui se retrouve isolé quelque part dans le cercle polaire, en attente de secours depuis le crash de son avion, dans lequel il s’abrite. Son quotidien consiste à pêcher quelques poissons pour se nourrir à l’aide de ligne de fortune, à cartographier les environs et à utiliser une balise de détresse fonctionnant avec une dynamo à main. Un hélicoptère, venu à sa rencontre, se crash à son tour en raison des vents violents. Le pilote est tué sur le coup, mais la passagère est grièvement blessée. Overgård vient à son secours, la soigne, la nourrit, et l’abrite dans son avion crashé. Voyant que la jeune femme a besoin de soins, il décide de fabriquer un traîneau afin de déplacer la victime vers un camp dont il a pu prendre connaissance grâce aux cartes qu’il a trouvé à bord de l’hélicoptère et dont il ignorait l’existence jusque-là. Va alors démarrer un périple plein d’incertitudes, de complications et de danger…

Pour son premier long-métrage, Joe Penna, cinéaste brésilien débutant, frappe un grand coup avec ce métrage, qui s’inspire de « 127 Heures » (2010) de Danny Boyle avec James Franco dans le rôle principal, et de « All Is Lost » (2013) de J. C. Chandor avec l’excellent Robert Redford. Ceci étant dit, le métrage est superbement mis en scène et permet à Mads Mikkelsen de livrer une excellente performance. L’acteur incarne un personnage dont on ne sait rien, et dès les premières minutes du récit, on prend conscience que cela fait quelque temps qu’il est coincé là, notamment en voyant sa routine quotidienne qui semble bien huilée.

Ce dernier va cependant être déstabilisé par ce qui devait être sa délivrance, un hélicoptère de sauvetage vient à sa rencontre pour finalement s’écraser sous ses yeux, prit dans une tempête de neige, dont on peut imaginer quelle soit similaire à celle qui aura entraîner le crash de l’avion d’Overgård. Le pilote est mort, mais le co-pilote, une femme, montre des signes de vie. Elle est inconsciente et une entaille au ventre semble être assez grave. La trousse de secours qu’Overgård trouve dans l’épave de l’hélicoptère apporte une certaine aide, mais il est clair que cela ne pourra pas durer dans le temps.

Overgård ne peut que se rendre à l’évidence, la jeune femme doit être secourue d’urgence. Il faut donc se déplacer et se rendre vers le nord où un avant-poste est désormais localisé. À partir de ce point, les scènes où l’on va suivre Overgård se déplacer dans la neige en tractant son traîneau de fortune, sont magnifiées par la photographie de Tómas Örn Tómasson. Le cinéaste nous offre de superbes vues, de la neige à perte de vue, des montagnes abruptes qui viennent ciseler la ligne d’horizon. Bien que le tournage n’aura duré que 19 jours en Islande, Mads Mikkelsen a indiqué qu’il s’agissait du tournage le plus difficile de sa carrière.

L’acteur semble s’être pleinement investi dans son rôle et il offre une performance intense, où chaque hurlement semble terriblement authentique. On ne peut malheureusement pas en dire autant de Maria Smáradóttir, l’actrice islandaise qui passe la majeure partie du film à l’horizontale où l’on ne voit guère que son visage dépasser de son sac de couchage.

En conclusion, « Arctic » est un très bon survival disposant d’une histoire originale, d’une intrigue captivante et d’un développement saisissant. Le rythme est parfait, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est magnifique, la bande musicale est très discrète et l’édition offre 97 minutes fascinantes. La distribution se limite à trois acteurs, mais la performance de Mads Mikkelsen est remarquable. L’ensemble n’est pas parfait, mais singulièrement prometteur en ce qui concerne le réalisateur sur lequel il faudra garder un œil en espérant qu’il confirme son épatant premier film.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “ARCTIC (2018) ★★★★☆

  1. Entièrement d’accord avec toi c’est un film terriblement immersif, que j’ai beaucoup aimé, une expérience à part entière !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 14/07/2019, 10 10 29 07297

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 203 298 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :