Chine, Ciné-Asia, Espionnage, Hong-Kong, Romance, Thriller

THE SILENT WAR (2012) ★★★★☆


The Silent War (2012)

 

Un aveugle qui travaille pour un accordeur de pianos est recruté pour une mission d’espionnage en raison de son audition exceptionnelle…

 

 

« Ting Feng Zhe » (聽風者), ou « The Silent War » pour la distribution internationale, est un thriller d’espionnage sino-hongkongais datant de 2012, dirigé par Alan Mak et Felix Chong, à qui l’on doit également « Overheard » (2009). Les acteurs principaux sont Tony Leung Chiu-Wai, que l’on a pu voir dans « The Grandmaster » (2013), Zhou Xun, qu’on a pu voir dans « True Legend » (2010), Mavis Fan, qu’on a pu voir dans « Heartfall Arises » (2016), Wang Xue Bing, qu’on a pu voir dans « The Pluto Moment » (2018), Dong Yong, qu’on a pu voir dans « Game of Hunting » (2017), Carrie Ng, qu’on a pu voir dans « Red Nights » (2009), et Pal Sinn, qu’on a pu voir dans « Dream Home » (2010). Ce métrage est une adaptation du roman populaire « Plot Against » écrit par Mai Jia.

Bien que présenté comme un film d’espionnage, je qualifierais plutôt « The Silent War » comme un thriller dramatique, avec une certaine dose de romance. L’histoire proposée par ce métrage nous invite à suivre He Bing (Tony Leung Chiu-Wai). Ce dernier est l’assistant d’un célèbre accordeur de pianos, et quand les services secrets chinois se mettent en quête d’une « oreille » afin de trouver des fréquences sur lesquelles l’ennemi communique en utilisant un code morse codé, c’est tout naturellement qu’elle met la main sur cet individu doté d’une ouïe singulière. He Bing ne sera jamais directement au contact des adversaires de l’état, il va se contenter de découvrir les fréquences et d’apporter une analyse psychologique de chaque utilisateur, à la manière d’un profileur moderne.

Recruté et chaperonné par l’agent Zhang Xue Ning (Zhou Xun), dont il va progressivement tomber amoureux, il va pouvoir bénéficier d’un statut particulier au sein de l’unité « 701 ». Toutefois, bien qu’Alan Mak et Felix Chong, le duo de scénaristes-réalisateurs, installe avec intelligence une atmosphère de tension, de suspicions et de secrets, la partie action est à mettre au crédit de Zhang Xue Ning. Cette dernière va tenter de s’infiltrer dans le groupe d’opposants, afin d’identifier leur leader et tous les neutraliser.

La photographie signée par Fletcher Poon est intéressante car ce dernier joue la carte du romantisme avec de jolis plans mettant en scène les deux protagonistes principaux, dans des champs. Concept qu’il va reproduire lorsque le personnage de He Bing va rencontrer celle qui va devenir son épouse, Guo Xingzhong (Wang Xue Bing). L’ensemble est agréablement accompagné par la musique orchestrée par Chan Kwong-wing. Loin d’être un inconnu, ce dernier a déjà œuvré sur de nombreux métrages comme « Infernal Affairs » (2002) et ses suites, mais également « Bodyguards and Assassins » -2009) ou encore « The Last Tycoon » (2012) ainsi que « Wu Xia » (2012) avec l’incontournable Donnie Yen.

Les personnages principaux sont donc au nombre de trois, ayant chacun un profil complètement différent. He Bing (Tony Leung Chiu-Wai) est donc un aveugle qui va intégrer un service d’écoute pour le compte du gouvernement. Ses capacités auditives vont rapidement en faire l’élément incontournable et indispensable du service. Bien qu’amoureux de son recruteur, il va accepter l’idée qu’elle est une femme de terrain et qu’elle ne peut se satisfaire d’une vie d’épouse ordinaire. Zhang Xue Ning (Zhou Xun) est une espionne de terrain, n’hésitant pas à jouer de ses charmes pour manipuler les hommes, dans le but d’atteindre son objectif. Ses compétences vont l’amener à prendre la tête de son service et ainsi décidé par elle-même de la tactique à adopter pour approcher l’ennemi. Enfin, Shen Jing (Mavis Fan) est un membre de l’équipe « 701 », chargée du déchiffrage du code qu’utilisent les opposants au régime. Elle va progressivement tomber amoureuse de He Bing, de sa sensibilité, de sa pugnacité, de sa personnalité douce et aimante, pour finalement devenir son épouse.

Le rythme est plutôt lent, avec quelques scènes d’action. Les cinéastes se sont plutôt fixés sur la personnalité de He Bing et ses capacités à « voir » par les oreilles. La scène où il distance progressivement ses suiveurs dans un centre-ville en pleine activité est le meilleur exemple de ses capacités particulières. D’une durée de 120 minutes « The Silent War » reste captivant durant son intégralité. L’action se déroulant après la Seconde Guerre mondiale, à la fin des années 1940 et aux débuts des années 1950, un superbe travail a été effectué sur les décors, les costumes, les véhicules, de manière à immerger le spectateur dans l’ambiance de cette période.

En conclusion, « The SIlent War » est un très bon thriller disposant d’une histoire originale, d’une intrigue captivante et d’un développement faisant la part belle à la romance. Le rythme est plutôt lent, le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est très agréable, avec un soin particulier apporté aux décors, aux véhicules, aux accessoires et aux costumes. Les scènes d’action sont simples mais bien maîtrisées avec beaucoup de réalisme. La bande musicale est sympathique et l’édition offre un métrage de 120 minutes plaisantes et prenantes. La distribution offre de très bonnes prestations, mais la performance de Tony Leung Chiu-Wai s’élève légèrement du lot. L’ensemble est séduisant et s’avère être un très bon divertissement.

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 190 461 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :