Action, Ciné-Asia, Corée du Sud, Thriller

BIG MATCH (2014) ★★★★☆


Big Match (2014)

 

Un organisateur de jeux transforme la ville entière en un jeu de société, grâce à la technologie, avec les citoyens comme pions.

 

 

« Bigmaechi » (빅매치), ou « Big Match » pour la distribution internationale, est un film d’action coréen datant de 2014, écrit et réalisé par Choi Ho, à qui l’on doit également « Bloody Tie » (2006). Les acteurs principaux sont Lee Jung-jae, qu’on a pu voir dans « The Face Reader » (2013), Shin Ha-kyun, qu’on a pu voir dans « The Villainess » (2017), Lee Sung-min, qu’on a pu voir dans « The Drug King » (2018), et Kwon Bo-ah, qu’on a pu voir dans « Venus Talk » (2014).

L’histoire proposée par « Big Match » nous invite à suivre Choi Ik-ho (Lee jung-jae), un ancien footballeur reconverti en pratiquant de combat libre surnommé « Zombie« . Lorsque son frère aîné et entraîneur, Young-ho (Lee Sung-min), disparaît soudainement, la police l’arrête comme principal suspect. Cependant, Ik-ho est contacté par Ace (Shin Ha-kyun) un génie qui conçoit des jeux élaborés pour les citoyens les plus riches de Corée pour qu’ils puissent miser des sommes astronomiques, mettant ainsi en scène de véritables personnes impliquées en temps réel, qui peuvent être suivies par différents gadgets de haute technologie ainsi que les vidéos surveillance du territoire national.

Pour sauver son frère, Ik-ho est obligé d’intégrer le jeu d’Ace et de suivre les instructions d’une mystérieuse femme nommée Soo-kyung (BoA). Utilisant son intelligence et ses compétences contre de multiples adversaires, notamment des flics et des gangsters, Ik-ho accomplit progressivement des missions de plus en plus compliquées. Il atteint ensuite la phase finale au cours de laquelle il doit retrouver son frère dans un immense stade de football, une bombe attachée à la cheville et un compte à rebours qui s’égrène dangereusement vite…

« Big Match » est incroyablement dynamique et Choi Ho, le scénariste-réalisateur, nous offre une mise en scène très orientée vers la comédie. Et comme c’est justement le ton de la comédie qui est mise en avant, tout passe sans qu’on s’arrête sur les différentes incohérences que l’on peut relever ça ou là à travers le récit. Notre personnage principal, Choi Ik-ho est donc un expert en arts martiaux, coaché par son frère, dont il est très proche. L’homme se retrouve bien malgré lui être le sujet central d’un jeu grandeur nature. Contrôlant à distance tout ce qui peut être manipulable par un ordinateur, les concepteurs du jeu le positionne donc dans des situations incongrues, desquelles il doit tenter de s’en sortir. La finalité étant de proposer à de richissimes clients l’opportunité de miser des grosses sommes d’argent tout en profitant du spectacle confortablement installés dans leur fauteuil devant un écran.

Les scènes d’action sont très bien orchestrées, et Choi Min-ho, le directeur de la photographie, s’est fait plaisir avec des angles de vues originaux, des ralentis, des prises de vue en caméra subjective. Encore une fois, l’intention première étant articulée autour de la comédie, il n’y a pas vraiment de scènes exagérément violentes. Le réalisateur nous évite les scènes où l’on abuserait d’une effusion de sang, même s’il y a quelques bastons au couteau. Certaines situations sont cocasses et le divertissement est au rendez-vous, ce qui permet au métrage d’atteindre son objectif et donc au spectateur d’être satisfait.

Du côté de la distribution, on retrouve donc Lee Jung-jae dans un registre où il faut bien l’avouer, on n’a pas forcément l’habitude de le voir et dans lequel il s’en sort plus que bien. Un peu plus habillé que dans « The Housemaid » (2010), il nous fait cependant encore profiter de sa dextérité à travers de belles cascades, associant sa maîtrise de la comédie tout en assurant de belles performances physiques. Shin Ha-kyun incarne le principal antagoniste de l’histoire en apportant beaucoup de fantaisie à son personnage, arborant une coiffure ridicule, qui lui confère un look pleinement excentrique. BoA, alias Kwon Bo-ah incarne un personnage secondaire dont on ne comprend pas pleinement le positionnement, qui joue sur plusieurs tableaux. Une nouvelle fois, Bae Sung-woo livre une très bonne prestation en chef de gang, avec un bel exercice d’équilibre entre le gangster sérieux et la comédie. Un acteur dont je dis souvent qu’il est sous-estimé et sous exploité, que personnellement, j’ai découvert dans « Office » (2015) et que je croise depuis régulièrement dans les productions coréennes.

En conclusion, « Big Match » est une excellente comédie d’action disposant d’une histoire originale, d’une intrigue tendue et d’un développement très énergique. Le rythme est soutenu, le récit est fluide et la narration est linéaire, l’action se déroulant sur une journée et une nuit. La photographie est plaisante, la bande musicale est sympathique et le montage offre un bel équilibre entre les scènes d’action et les moments plus calmes. La distribution offre de très bonnes prestations et on retiendra la prestation de Lee Jung-jae qui dispose d’un personnage hautement sympathique qui sert avec classe. L’ensemble est divertissant et drôle, ce qui permet de passer un agréable moment durant les 112 minutes du métrage.

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 202 525 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :