Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier

NAMELESS GANGSTER (2012) ★★★☆☆


Nameless Gangster (2012)

 

1982, Busan. Ik-Hyun est un douanier corrompu menacé d’être viré. Un jour, il découvre un sac plein d’héroïne et cherche à le revendre au Japon, s’associant pour cela avec un gangster, Hyung-Bae. Leur collaboration fonctionne bien, et leur pouvoir s’étend peu à peu sur toute la ville. Mais lorsque quelques années plus tard le gouvernement lance une guerre contre le crime organisé, leurs relations vont devenir plus tendues.

 

 

« Beomjoewaui Jeonjaeng: Nappeunnomdeul Jeonseongsidae » que l’on peut traduire littéralement par « La Guerre du Crime : L’Age d’Or des Mauvais Garçons », ou « Nameless Gangster: Rules of the Time » pour la distribution internationale, est un film de gangsters sud-coréen datant de 2012, écrit et réalisé par Yoon Jong-bin, à qui l’on doit également « Kundo: Age of the Rampant » (2014). Les acteurs principaux sont Choi Min-sik, qu’on a pu voir dans « Heart Blackened » (2017), Ha Jung-woo, qu’on a pu voir dans « 1987: When the Day Comes » (2017), Cho Jin-woong, qu’on a pu voir dans « The Spy Gone North » (2018), Kwak Do-won, qu’on a pu voir dans « Asura: The City of Madness » (2016), Ma Dong-seok, qu’on a pu voir dans « Kundo: Age of the Rampant » (2014), et Kim Sung-kyun, qu’on a pu voir dans « Phantom Detective » (2016).

L’histoire proposée par « Nameless Gangster » nous invite à suivre Choi Ik-hyun (Choi Min-sik), un officier des douanes de Busan qui va s’associer à Choi Hyung-bae (Ha Jung-woo), un gangster local, avec lequel il a de lointains liens familiaux. Ik-hyun va abandonner son poste pour devenir un homme d’affaires à plein temps. Hyung-bae s’occupant de la pègre et Ik-hyun le protégeant avec ses contacts de haut niveau. Au milieu des années 80, les deux prennent le contrôle d’une boîte de nuit, puis se lancent dans l’installation d’un casino. Leur progression fait cependant de l’ombre à un clan mafieux rival et une guerre des gangs se développe. Progressivement, des tensions vont voir le jour entre Ik-hyun et Hyung-bae. La pression des autorités se fait de plus en plus forte, et la chute du duo est alors inéluctable…

« Nameless Gangster » s’installe dans la plus pure tradition du film de gangster coréen où l’on peut suivre le voyage cahoteux d’un ancien fonctionnaire à travers le réseau criminel d’une grande ville, en l’occurrence Busan, dans l’espoir de se faire une place dans le monde fermé des gangsters. Le scénario signé par Yoon Jong-bin lui-même fait appel aux clichés du genre. Bastons à grands coups de batte de Baseball, coups de couteau, violence entre gangs, corruption de hauts fonctionnaires et prises de position politiques, sont les éléments qui viennent marquer ce drame criminel à la sauce coréenne. L’aspect le plus marquant est probablement le focus porté sur la hiérarchie sociale et les relations entre les individus dans un système structuré à l’extrême. De nombreuses scènes du film mettent clairement ces conflits en lumière, dans le plus pur style coréen.

Les personnages sont quelque peu caricaturaux, souvent ridiculement perruqués. Choi Ik-hyun (Choi Min-sik) se croit être un petit malin, mais n’est intéressant pour les mafieux que par ses contacts. Il espère un respect qu’il n’obtiendra finalement jamais, surtout, dès lors que ses appuis le lâchent progressivement. Choi Hyung-bae (Ha Jung-woo) est un chef de gang violent qui espère acquérir toujours plus de pouvoir qui ne sert de son lointain oncle que par intérêts. Kim Pan-ho (Cho Jin-woong) est le chef d’un gang rival de celui dirigé par Hyung-bae. Il ne va pas hésiter à manipuler Ik-hyun pour prendre le contrôle du territoire de Hyung-bae. Enfin, Jo Beom-seok (Kwak Do-won) est un procureur incorruptible, qui bien que freiner par sa hiérarchie, parviendra à ses fins et fera chuter l’empire des différents gangs mafieux.

D’une durée de 2 heures et 15 minutes, « Nameless Gangster » s’installe dans un rythme plutôt lent comme le sont souvent les grandes fresques de gangsters tels que « The Drug King » (2018) de Woo Min-ho ou le « Scarface » (1983) de Brian De Palma, auquel ce dernier fait clairement référence. Les scènes d’action sont peu nombreuses et se présentent comme étant relativement tempérées. L’histoire se déroule sur une période courant sur une dizaine d’années. La narration se fait dans la continuité, sans flashbacks, en dehors de la scène d’ouverture qui se déroule dans un futur proche. Le film s’achève de manière plutôt positive pour le personnage principal, à travers une fête de famille.

De la distribution, on retiendra essentiellement la prestation de Choi Min-sik, qui démontre ici une nouvelle fois, et comme si c’était nécessaire, toute l’étendue de son talent. Celui-ci a d’ailleurs remporté plusieurs prix pour sa performance, dont le Blue Dragon Awards en 2012. La bande originale est signée de Jo Yeong-wook, à qui l’on doit de nombreuses mises en musique primées comme « Oldboy » (2004), « New World » (2013) ou encore « A Taxi Driver » (2017). Deux petites anecdotes sont à signaler concernant ce métrage, Choi Min-sik aurait pris 10 kilos pour son rôle alors que Ha Jung-woo aurait passé huit heures pour apparaître avec les faux tatouages corporels présentés dans le film.

En conclusion, « Nameless Gangster » est un film de gangsters classique, doté d’un scénario usité, d’un rythme plutôt lent, qui tient essentiellement par la performance de ses acteurs et plus particulièrement celle de Choi Min-sik. Le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie est agréable, avec un beau travail au niveau des décors, des costumes et des véhicules. Un métrage qui aura rapporté 33,6 millions de dollars contre un budget de 4 millions de dollars. Il aura attiré 4,6 millions de spectateurs en salle. Un film qui fait office de classique, mais qui se présente finalement comme plutôt ordinaire. À voir !

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 258 588 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :