Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier, Thriller

THE CLIENT (2011) ★★★★☆


The Client (2011)

 

Un avocat d’élite se heurte à un procureur impitoyable dans une affaire impliquant un homme accusé du meurtre de sa femme, malgré l’absence de corps…

 

 

« Uiroe-in » (의뢰인), ou « The Client » pour la distribution internationale, est un thriller judiciaire datant de 2011, co-écrit et réalisé par Sohn Young-sung, à qui l’on doit également « The Pit and The Pendulum » (2008). Les acteurs principaux sont Ha Jung-woo, qu’on a pu voir dans « Kundo: Age of the Rampant » (2014), Park Hee-soon, comme on a pu voir dans « The Age of Shadows » (2016), Jang Hyuk, qu’on a pu voir dans « Ordinary Person » (2017), Kim Sung-ryung, qu’on a pu voir dans « Will You Be There? » (2016), Sung Dong-il, qu’on a pu voir dans « The Accidental Detective 2: In Action » (2018), Yoo Da-in, qu’on a pu voir dans « The Suspect » (2013), et Park Hyuk-kwon, qu’on a pu voir dans « A Taxi Driver » (2016).

Le jour de l’anniversaire de mariage de son couple, Han Chul-min (Jang Hyuk) gare sa voiture sur l’une des places de parking situées devant son immeuble où plusieurs véhicules de police et une ambulance sont présents, les gyrophares tournoyant dans la nuit. Une foule est rassemblée dans l’entrée de son immeuble. Il entre dans son appartement, un bouquet de fleurs à la main pour son épouse, mais trouve des policiers éparpillés aux quatre coins de l’appartement tentant de prélever toutes sortes d’indices. Dans la chambre à coucher, une mare de sang s’est formée sur le sol, au pied du lit, et sa femme semble introuvable. Han Chul-min est menotté et placé en garde à vue pour le meurtre de son épouse. Le procureur Ahn Min-ho (Park Hee-soon) se charge d’instruire le dossier et n’a que peu de doute sur la culpabilité de Chul-min. En effet, ce dernier avait déjà été le principal suspect dans le meurtre d’une lycéenne, mais les charges avaient été abandonnées faute de preuves. L’avocat Kang Sung-hee (Ha Jung-woo) se charge de la défense et va devoir démontrer que finalement l’accusation n’a pas de preuves directes de la culpabilité de Chul-min

« The Client » se positionne donc comme un thriller judiciaire, mêlant les investigations et les séquences au tribunal. Les investigations sont principalement menées par la défense qui cherche à prouver l’innocence de Cheol-min. Pour se faire, Sung-hee, l’avocat, utilise les services de Ho-won, un enquêteur privé. Rapidement, on comprend qu’il y a anguille sous roche, et que le procureur cache des éléments. En outre, des considérations politiques viennent troubler l’affaire. Le fond de l’affaire reste néanmoins une histoire criminelle, car finalement, si Cheol-min est innocent, qui a tué son épouse et où est passé son corps ?

Les personnages sont nombreux et chacun joue un rôle important dans le puzzle que propose le scénario co-écrit par Lee Chun-hyeong et Sohn Young-sung. Ce dernier endossant également la casquette de réalisateur. Jang Ho-won, incarné par Sung Dong-il, est donc l’avocat de la défense. Il est déterminé à prouver que son client est innocent, et tout dans ses recherches l’incite à penser que c’est effectivement le cas. Il va même mettre sa carrière en péril afin d’obtenir des preuves allant dans ce sens. Ahn Min-ho, interprété par Park Hee-soon, est le procureur. On va découvrir qu’il a une dent contre Cheol-min, ayant échoué à prouver qu’il était l’auteur d’un meurtre antérieur. Est-il objectif ? A t’il fomenté toute cette histoire pour se venger de son échec passé ? Han Cheol-min, joué avec finesse par Jang Hyuk, est donc le suspect. Le personnage est taciturne, limite introverti. Toute la souffrance qu’il éprouve par la perte de son épouse va émerger lors de son témoignage devant le tribunal.

D’une durée de 123 minutes, « The Client » ne laisse pas le spectateur s’installer dans l’ennui, bien au contraire. Bien que le rythme soit modéré, l’affaire est suffisamment épineuse pour nous garder attentif aux différentes évolutions de l’histoire. Il n’y a pour ainsi dire pas de scènes d’action, les séquences étant partagées, comme je l’ai signalé précédemment, entre le tribunal, notamment dans la dernière partie, et les investigations. Les débats judiciaires sont agrémentés par des images mettant en scène ce que les différents témoins expliquent. Petit à petit, le puzzle se met en place, et les révélations se font jour. Pour agrémenter le récit, on découvre qu’il y a un contentieux entre l’avocat et le procureur, mais on trouve également des policiers qui dissimulent des preuves, des témoins qui omettent certains points, et des témoignages partisans, visant à enfoncer l’accusé.

En conclusion, « The Client » est un thriller judiciaire accrocheur, disposant d’une histoire obscure et d’une mise en scène équilibrée. La narration du film est intéressante, permettant aux acteurs de démontrer leurs talents. La fin apporte son lot de rebondissements. La photographie est agréable et la bande originale est discrète. La distribution offre de très bonnes prestations. L’ensemble se laisse regarder avec attention et offre un moment captivant. À voir, sans hésiter !

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 258 577 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :